> > Google va pénaliser les sites mobiles qui affichent interstitiels et pop-ups

Google va pénaliser les sites mobiles qui affichent interstitiels et pop-ups


Google va pénaliser les sites mobiles qui affichent interstitiels et pop-ups
4.14 (82.86%) 7 votes

Google va pénaliser les sites mobiles qui affichent interstitiels et pop-up

Google durcit sa politique de pénalités envers les sites mobiles qui affichent des interstitiels et des pop-ups publicitaires avant de proposer leur contenu éditorial. Ces sites prennent le risque d'être moins bien classés à partir du mois de janvier prochain...

En plus de l'annonce sur la disparition du label "Site mobile" hier, Google a également annoncé qu'à partir du 10 janvier 2017 (il est très rare que Google donne des dates précises très à l'avance pour une action donnée), il pénaliserait les sites affichant des interstitiels avant d'afficher un contenu, comme il est indiqué sur leur blog pour webmasters : "Si le contenu sous-jacent est bien présent sur la page et indexable par Google, il peut être masqué par un interstitiel. Cela peut frustrer les utilisateurs, qui se trouvent dans l'impossibilité d'accéder facilement au contenu qu'ils s'attendaient à voir en appuyant sur le résultat de recherche.".

Et quand Google faché, Google toujours faire ainsi : "Afin d'améliorer la recherche pour mobile, à compter du 10 janvier 2017, les pages au contenu difficilement accessible depuis les résultats de recherche pour mobile pourront être moins bien classées." Il donne 3 exemples de cas qui pourront être ainsi pénalisés :
"- Afficher une pop-up qui recouvre le contenu principal, dès que l'utilisateur accède à une page depuis les résultats de recherche ou lorsqu'il parcourt la page.
- Afficher un interstitiel autonome que l'utilisateur doit fermer avant d'accéder au contenu principal.
- Utiliser une mise en page où la partie au-dessus de la ligne de flottaison s'affiche comme un interstitiel autonome, mais où le contenu d'origine est intégré sous la ligne de flottaison.
"

exemples-interstitiels-google
Exemple d'interstitiels "coupables" selon Google......
Source de l'image : Google

Il fournit également 3 exemples de cas qui ne poseront pas de problèmes et ne seront donc pas pénalisés :
"- Les interstitiels qui semblent répondre à une obligation légale (par exemple utilisation de cookies ou la vérification de l'âge du visiteur).
- Les boîtes de dialogue de connexion sur les sites dont le contenu n'est pas indexable publiquement. Cela peut notamment comprendre le contenu privé de type adresse e-mail ou le contenu non indexable situé derrière un paywall.
- Les bannières qui occupent un espace à l'écran raisonnable et qu'on peut facilement fermer. Par exemple, les bannières d'installation d'applications fournies par Safari et Chrome utilisent un espace à l'écran raisonnable.
"

exemples-interstitiels-google ok
Exemple d'interstitiels "non coupables" selon Google......
Source de l'image : Google

Rappelons que cette annonce n'est pas surprenante puisque, en septembre 2015, Google avait déjà annoncé une première action allant dans ce sens, ce qui avait soulevé quelques questions...


Commentaires : 10
  1. emma 24 août 2016 at 10 h 06 min

    Bonjour,

    Merci pour cet article. J'utilise themoneytizer.com, et notamment des vidéos qui s'affichent à l'écran au bout de quelques secondes de visite. Cette pratique des pubs-vidéos s'inscrivant dans le contenu ou par dessus le contenu d'une page est concernée par la pénalité annoncée par Google ?

    Merci pour vos partages.

  2. Benoist 24 août 2016 at 10 h 26 min

    Merci pour l'info, on a une date pour une fois !

  3. Yvan 24 août 2016 at 11 h 56 min

    Salut Olivier, merci de l'info. Une action vraiment pertinente de leur part et cohérente avec leur actions de qualité du contenus précédemment entreprises..les mateurs de pop-ups sont prévenus!

    Yvan,

  4. Marie 24 août 2016 at 16 h 54 min

    Espérons que cette fois cela soit vraiment suivi d'effet, car de très gros sites d'ecommerce notamment le font massivement et sans jamais avoir été génés
    Rendez vous en janvier pour regarder les serps !

  5. Jerome Perrin 24 août 2016 at 17 h 09 min

    Merci pour l'information !

    Il y a un paquet de gens qui vont devoir revoir leur copie lors de leurs recommandations webmarketing 🙂

    Jérôme

  6. Luc 26 août 2016 at 8 h 00 min

    Si la pénalité est assez forte (= au point que les sites revoient leur usage des interstitiels et autres pop-ins/modales), j'espère juste que ce ne sera pas pour générer des comportements pires.
    Du genre au lieu d'afficher l'interstitiel au chargement, ils attendent quelques secondes pour l'afficher… histoire d'encore plus te faire chier alors que tu as déjà commencé à lire ton contenu…

  7. Théo 29 août 2016 at 9 h 57 min

    Une mesure qui va pénaliser davantage les producteurs de contenus. Mais c'est vrai que les pop up envahissant (toute une page) finissent par agacer le lecteur surtout si ils sont difficile à fermer.

  8. Anonyme 30 août 2016 at 12 h 58 min

    Pour ma part, je pense qu'entre les mesures de restrictions de planificateur de mots clés et cette mesure là, je préfère celle là! Les publicités qui empêchent la lecture d'un contenu font perdre des lecteurs

    • Olivier Andrieu 30 août 2016 at 13 h 36 min

      Si les auteurs de ce type de commentaires pouvaient lire la charte (voir lien ci-dessous) au lieu de faire du spamco 1.0, ce serait sympa 🙂

  9. Kimmo 19 septembre 2016 at 12 h 41 min

    Bonjour,
    Est-ce que ça concernera aussi les fenêtres internes au site pour inviter l'internaute à télécharger l'appli du site en question ou à lire le contenu sur l'appli déjà téléchargée plutôt que sur la version web ?

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site