> > Les (not provided) progressent encore : 50% aux Etats-Unis, 41% en France

Les (not provided) progressent encore : 50% aux Etats-Unis, 41% en France


Notez cet article

knowledge graph

Une étude d'At Internet montre que, en France, en Allemagne et aux Etats-Unis, le pourcentage de requêtes en (not provided) a fortement augmenté depuis un an. Mais quelles sont les véritables raisons pour lesquelles Google amis en place cette fonctionnalité de chiffrement de ses résultats ?...

At Internet vient de publier une étude sur le pourcentage de requêtes en (not provided) constatées en France, en Allemagne et aux Etats-Unis, ainsi que leur progression depuis un an. Les chiffres sont édifiants pour le mois de juillet 2013 :

- France : 41,1% de (not provided) contre 20,1% en juillet 2012.
- Allemagne : 32,4% e(14,8%)2.
- Etats-Unis : 50,1% (27,5%).

Ces chiffres se passent de commentaires : non seulement les statistiques sont énormes (une requête sur deux aux Etats-Unis, quatre sur dix en France), mais la progression est également très rapide : environ le double de requêtes sont passées en (not provided) en 12 mois.

Le phénomène, initié par Google lorsqu'il a voulu chiffrer ses pages de résultats, a été augmenté par la volonté des navigateurs Web (Chrome, Firefox) d'en faire de même. Les conséquences sont désastreuses pour le marketing et le suivi d'un site, puisque, petit à petit, la part de statistiques disponibles pour analyser le trafic d'un site diminue comme peau de chagrin et pourrait bientôt devenir non significative.

At Internet, en analyse de son étude, pose de vraies questions : "Si Google, depuis le début, justifie ces mesures par la protection de la vie privée des internautes, le monde du SEO, touché de plein fouet, se pose de nombreuses questions sur les véritables motifs de Google : pourquoi les données Adwords ne sont-elles pas cryptées ? La vie privée des internautes s’arrête où commencent les profits de Google ? S’agit-il de rendre impossible le référencement naturel pour accroître la part du référencement payant ? de réduire l’information communiquée à ses concurrents notamment dans le domaine du retargeting ? de masquer la personnalisation de ses pages de résultats…?"

not-provided-at-internet
Source de l'image :At Inetrnet

Commentaires : 6
  1. Alvyn Kaplan photo 23 août 2013 at 23 h 39 min

    Aujourd'hui sur mon site photo : 93,4% de "note set" et 2,6% de "not provided"... Qui dit mieux ??!!y

    • Guillaume Busetto 29 août 2013 at 15 h 34 min

      Bonjour Alvyn,

      Pour la résolution du problème "not set" (non défini), je vous conseille la lecture de cet article http://bit.ly/14aYivH
      Voici les raisons evoquées par Google:
      - Le marquage automatique est activé, mais les données de coût ne sont pas appliquées (consultez la page Données manquantes dans les rapports AdWords).
      - L'URL contient une redirection.
      - Le paramètre gclid a été modifié ou supprimé de l'annonce (consultez la page Données de CPC non collectées).
      - Le marquage automatique et le marquage manuel sont utilisés simultanément.
      - Un paramètre est manquant dans les URL dont le marquage a été effectué manuellement.

      Cordialement,
      Guillaume.

  2. Code promo belgique 24 août 2013 at 2 h 39 min

    53% chez mes sites français et 44% chez mes sites belges...
    Ca fait vraiment beaucoup...

  3. Sleeve Gastrique Tunisie 25 août 2013 at 22 h 17 min

    C'est énorme le pourcentage, donc on sait pas on est où, pourquoi analyse-t-on nos mots clés tant qu'on ne connait pas ce que les internautes tapent pour tomber sur le site.
    Je crois que XITI affiche de bonnes stats.

  4. google 25 juin 2014 at 12 h 49 min

    on ne connait pas ce que les internautes tapent pour tomber sur le site.
    Je crois que XITI

  5. cecile goncalves 19 septembre 2014 at 18 h 09 min

    Bonjour le site http://www.similarweb.com promet de contourner le not set et d'acceder aux mots clés non fournis par Google Analytics. Quelqu'un l' a t'il testé? Le recommandez-vous?
    J'hésite sur la fiabilité de l'information.
    Merci

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site