> > Bruxelles accuse officiellement Google d'abus de position dominante

Bruxelles accuse officiellement Google d'abus de position dominante


Bruxelles accuse officiellement Google d'abus de position dominante
5 (100%) 6 votes

Bruxelles accuse Google d'abus de position dominante

Le ciel s'obscurcit franchement en Europe au-dessus de Google avec plusieurs plaintes en cours de traitement par la Commission européenne, dont notamment celle sur l'abus de position dominante - Google Shopping étant le premier visé - qui pourrait coûter très cher dans les mois qui viennent à la firme de Mountain View...

On le savait depuis la semaine dernière : la Commission européenne, et notamment Margrethe Vestager, la commissaire européenne chargée du dossier (qui semble plus opiniatre que Joaqui Almunia, plutôt critiqué lorsqu'il gérait ce dossier), a Google et ses pratiques dans le collimateur, accusant la société américaine d'abus de position dominante. Cette accusation a été rendue officielle hier, l'exposé des griefs ciblant plus particulièrement le comparateur de prix de Google "qui entrave la concurrence et porte préjudice aux consommateurs" selon Bruxelles.

Margrethe Vestager explique que "le problème n’est pas que Google soit une entreprise américaine, ni même qu’elle soit dominante sur son marché, mais qu’elle a des devoirs vis-à-vis de la concurrence". Elle ajoute que Google "réserve systématiquement un traitement favorable à son comparateur de prix, baptisé Google Shopping, dans ses pages de résultats de recherche générale".

Google a maintenant un peu plus de deux mois pour réagir et argumenter contre cette accusation. Soit une issue à l'amiable est trouvée, soit une amende qui peut aller jusqu'à 10% du CA de l'entreprise, au bas mot près de 6 milliards de dollars, pourrait tomber. Dans un courrier interne, le moteur de recherche estime être "déçu" par cette décision, indiquant que la concurrence existe, autant en termes de moteurs que d'assistants de recherche ou de sites de commerce en ligne. Pas sûr que ces arguments suffiront à faire fléchir la Commission européenne...

Il est à noter que d'autres plaintes contre Google sont en cours d'examen à Bruxelles, en termes de pratiques publicitaires ou sur Android notamment. Les juristes de la société de Mountain View risquent d'avoir du pain sur la planche, dans les semaines qui viennent...

gwt-change-of-address

Source de l'image :

Commentaires : 6
  1. Jos 16 avril 2015 at 11 h 03 min

    On lit textuellement dans le courrier interne de Google que celui-ci prie ses employés surtout de ne pas commenter en interne l'affaire ("First, by not commenting on pending legal issues, internally or externally).

    Bref, c'est là encore pire qu'au sein du parti communiste chinois.

    • Joe 17 avril 2015 at 17 h 53 min

      Mon dieu, le niveau des commentaires...

      il est évident que ce dossier est vide au regard du droit et que la commission européenne va se ridiculiser, une fois de plus...

      @Jos: lorsqu'une entreprise est sous le coup d'une procédure judiciaire il est naturel et très fréquent qu'elle demande à ses employés de ne pas commenter. C'est ultra normal.
      Quant à votre analogie avec le parti communiste, elle frise le point Godwin..

      • Jos 18 avril 2015 at 21 h 22 min

        @ Joe
        Si tu estimes que Google ne privilégie pas ses propres services, il est clair que nous ne partageons du tout la même analyse. Et je me réjouis de ne pas partager la tienne.

        • Joe 22 avril 2015 at 11 h 51 min

          Google privilégie ses propres services, ou avez-vous lu que je le niais. Tout ce que je dis, c'est que c'est parfaitement normal. Google, ce grand méchant (qui nous fait tous vivre) met en valeur ses propres services en priorité. La belle affaire.
          Vous avez déjà vu un hôtel-restaurant faire diriger prioritairement ses clients vers mc do d'en face? C'est ridicule, et c'est pourtant ce que la commission se propose d'imposer à Google.

          Ce serait dommage que les acteurs européens du Search innovent et proposent de nouvelles approche. tellement plus simple de taper sur le Grand Méchant Google, qui a surtout le tord d'être américain...

  2. sénégal 16 avril 2015 at 22 h 09 min

    Bref, c'est là encore pire

  3. Frédéric 17 avril 2015 at 13 h 20 min

    C'est en droite ligne de leur comportement: nier jusqu'au bout, jusqu'a ce qu on les accuse formellement. Nier, minimiser, retarder. Et si il faudra payer... ils auront toujours gagner quelques années de procédures. Quelques années sur Internet, dans le chef de Google ca équivaut à des dizaines de milliards de dollars.
    On est d'après moi qu'au début d'une nouvelle ère. Google a trop fait chié beaucoup de gens, ils se sont moqués ouvertement de tout le monde. Google a pendant des années racheté une série d entreprises innovantes pour se donner une belle image, mais les gens ne sont pas dupes ( pas tous ). Quand on lit que Google va sortir un bracelet anti-cancer, c est vraiment encore prendre les gens pour des cons.
    Le discours "Google va rendre le monde meilleur" c'est du vu et revu. Les journalistes ne sont pas tous présent pour décrypter car aujourd'hui Google la tentacule finance directement la presse. Google est dans votre routeur, Google est partout. Merci à tous les imbéciles qui ont rendu cela possible.
    Merci à tous ceux qui sont victime de fraude au click et qui continuent d investir dans Adwords, frustré et manipulé par les résultats ..."naturels"

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site