> > Google considère les URL dans les (i)frames comme des backlinks

Google considère les URL dans les (i)frames comme des backlinks


Google considère les URL dans les (i)frames comme des backlinks
4.8 (96%) 5 votes

Google considère les liens dans les (i)frames comme des backlinks

Saviez-vous que Google prend en compte les URL dans les frames (et les iframes) comme des backlinks pour l'URL en question ? Un fonctionnement étonnant à prendre en compte dans vos audits de netlinking...

Voici un fonctionnement étonnant de la part de Google, que nous avons rencontré lors de l'analyse d'un site web. En explorant les liens entrants (backlinks) d'un site dans la Search Console de Google (rubrique "Liens vers votre site"), nous nous sommes aperçu qu'un autre site reprenait son contenu en l'affichant dans des frames.

Pour mieux expliciter la situation, prenons l'exemple d'un site A. Un autre site, que nous appelerons B, ne fait rien d'autre que d'afficher A dans une frame (le système peut aussi fonctionner avec un iframe, c'est exactement la même chose), avec uniquement un bandeau au-dessus, comme le montre cette illustration :

frames-bandeau-backlink.png
Reprise du contenu du site A dans une frame par un site B...
Source de l'image : Abondance

Le code source de la page B est alors celui-ci :

<html>
<head>
<title>[Le titre de la page]</title>
</head>
<frameset rows="49,*">
   <frame name="nom1" src="/bandeau-du-haut.html" scrolling="no" frameborder="0">
   <frame name="nom2" src="[URL du site A]" scrolling="auto" frameborder="0">
</frameset>
</html>

Il était donc étonnant de voir ce type de page (B) dans les partie "Liens vers votre site" de la Search Console de A, car ici il ne s'agit pas là d'un lien cliquable, mais d'une URL dans une (i)frame. Nous avons donc posé la question dans le forum pour webmasters de Google. Vincent Courson, de l'équipe SQT (Search Quality Team) de Google à Dublin, nous a donné la réponse (légèrement modifiée ici pour des raisons pratiques sans que le sens en soit altéré) : "L'outil "liens vers votre site" (...) liste TOUS les liens vers un site. Y compris les liens désavoués. Y compris les liens nofollow. Et y compris les liens d'iframes. L'outil peut même faire remonter en tant que "lien vers votre site" une URL de ce site qui apparaît "en clair" dans un texte, sans être dans un tag HTML (<a>), par exemple. 😀 Donc oui, (...), les liens venant d'iframes, comme les liens achetés à prix d'or, comme les liens naturels, sont TOUS considérés comme des backlinks, et apparaissent dans la Search Console." Avant d'ajouter : "Après, ce que Google en fait au niveau de l'algorithme, quel poids est donné à chaque lien, etc., ça c'est la sauce secrète. 🙂". Bon, ça, on s'en doutait un peu (et c'est logique)... Merci donc à Vincent pour sa réponse.

Mais l'information qui nous semble importante ici est bien que des URL à l'intérieur d'iframes ou de frames sont considérés comme des backlinks (sans être pourtant des liens à part entière). Et, en fouillant un peu, on s'aperçoit que le nombre de ces sites reprenant le contenu d'autres sources d'informations de cette façon est bien loin d'être négligeable (et cela laisse envisager diverses méthodes de spam utilisant ce système, mais ceci est une autre histoire, même si on peut penser qu'avec ce type de fonctionnement, Google fournit un bâton pour se faire battre...). Les sites proposant ce type de frames sont actuellement et le plus souvent des sites de faible qualité (voire du travail de charognard). N'oubliez donc pas, dans vos audits de netlinking, de traiter ces sites comme les autres (ceux qui vous renvoient de "vrais" liens) et de leur appliquer la même analyse et les mêmes actions éventuelles : vous gardez, vous demandez une suppression ou, cas extrême, un désaveu.

Ceci dit, on peut penser qu'au vu de la très faible qualité de ces sites en règle générale, le poids qui leur est accordé par l'algorithme du moteur doit être très faible (on se demande même à quoi ça lui sert de les recenser, mais bon, ça, c'est la cuisine interne de Google 🙂 ). Mais un webmaster averti en vaut toujours deux... 🙂


Commentaires : 15
  1. gat 26 mai 2016 at 9 h 12 min

    Faites moi un audit de référencement de notre site

  2. Mathieu Chartier 26 mai 2016 at 9 h 47 min

    Là tu montres un exemple de frames, pas d'iframe. Certes, le fonctionnement s'en rapproche mais je doute que Google prenne encore en compte les frames datées et obsolètes ? 😀

    • Olivier Andrieu 26 mai 2016 at 9 h 51 min

      Et pourtant, c'est bien ce qui se passe 🙂

      • Mathieu Chartier 26 mai 2016 at 9 h 59 min

        Oui j'ai bien compris que Google prend en compte tous les liens (donc aussi dans les frames), mais comme tu parles d'iframe en donnant un exemple de frames, j'étais confus sur le moment. 😀
        En tout cas, je trouve que l'autre enseignement intéressant est de se rendre compte que Google note l'ensemble des liens dans la Search Console (texte, balise de lien, iframe, etc.), et que selon Vincent Courson, l'algorithme leur attribut un poids à tous (avec des "coefficients" différents). Je trouve que ça ouvre encore davantage le champ des possible en termes de netlinking, bien que les liens classiques doivent clairement l'emporter.

        • Olivier Andrieu 26 mai 2016 at 10 h 02 min

          Je parlais de (i)frames, donc frames et iframes 🙂

  3. Mathieu JANIN 26 mai 2016 at 10 h 19 min

    Zut, je pensais que tout le monde le savait depuis longtemps, ça !
    Si j'aurais su, j'aurais pondu un article...
    Enfin non, je ne sais pas écrire 😀

    Sinon, indépendament de l'apparition de ce type de backlinks dans la console, tu dis, Olivier:

    "on peut penser qu'au vu de la très faible qualité de ces sites en règle générale, le poids qui leur est accordé par l'algorithme du moteur doit être très faible"

    Ca, c'est surement vrai, il est même probable qu'ils ne passent pas plus de jus qu'une simple citation d'url ou un nofollow, c'est à dire (officiellement) zéro jus.
    Lors de mes épluchages de liens, j'ai d'ailleurs vu aussi ressortir des backlinks venant de sites de stats genre "webstatdomains" ou >aucune< url du site n'était présente dans la page ou le code source, seulement une simple citation du nom de domaine sans le http://
    Comme quoi, la console remonte à peu prés n'importe quoi comme "backlinks".
    Mais je m'égare.

    Ce que je voulais dire, c'est qu'à partir du moment ou un lien passe du jus, il ne faut pas l'ignorer, même s'il est archi faible.
    De mon expérience - et c'est ce que je présenterais à QUEDUWEB (pub gratuite) - l'accumulation de liens déséquilibrés (cracra, sans trust), même super faibles, dévalorise les bons liens du profil.
    Donc faute de savoir si ces liens d'iframe passent le jus, quand j'en vois venant de sites deséquilibrés (tous ces sites en iframe ne le sont pas forcément, note), alors, par principe, quelle que soit la puissance "pure" (le PR, quoi) du site référent, je désavoue.
    Et ça marche plutôt bien, en ne laissant décompter par google que les liens équilibrés (même faibles, c'est pas ça qui gène), j'obtiens des progressions...
    Etonnant, non ?

  4. Jean 26 mai 2016 at 11 h 12 min

    Lorsqu'on intègre une Google Map sur son site ou que l'on utilise Tag Manager, on utilise des balises . Donc préconisée par Google.
    De fait, les Maps sont aussi reconnues comme backlinks ? J'avoue ne jamais avoir fait attention à ce phénomène...

    • Anonymus 26 mai 2016 at 11 h 33 min

      A priori non, c'est du javascript 🙂

  5. Sylvain 26 mai 2016 at 13 h 36 min

    Google voit les liens JS dorénavant...

  6. Yann 26 mai 2016 at 14 h 13 min

    Ah, j'adore la petite allusion dans la citation de Mr Courson "(...) liste TOUS les liens vers un site (...) comme les liens achetés à prix d'or (...)"

    Belle tentative d'effrayer les newbies du SEO, mais non Google n'est pas dans votre tête. Non Google ne peut écouter la conversation téléphonique entre vous et le site avec lequel vous êtes en affaire pour pose de lien. Non Google ne voit rien à ces histoires privées.

    Non mais LOL faut arrêter un peu. Tiens en parlant d'or, personne ne parle de la fraude fiscale et des 1,6 milliard d'euros que le fisc réclame à Google ?

    Source : http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/05/24/32001-20160524ARTFIG00160-les-locaux-de-google-perquisitionnes-a-paris.php

  7. nikogaug 26 mai 2016 at 15 h 51 min

    C'est pas pour faire remonter les sites googles dans le résultat de recherche (youtube, google, google map, etc...) ?

  8. Charles 30 mai 2016 at 23 h 45 min

    Effectivement, ce n'est pas très nouveau.
    j'en ai fait l'experience a maintes reprise en plaçant des flux rss dans des iframes.
    Les liens sont toujours ressortis.

    • Olivier Andrieu 31 mai 2016 at 7 h 34 min

      C'est-à-dire ? Quels liens sont ressortis en tant que backlinks ? Celui qui est dans la balise

  9. Charles 31 mai 2016 at 11 h 02 min

    Ceux qui sont dans la balise et ceux qui peuvent se trouver dans le texte a l’intérieur de celle-ci.
    je m'en été rendu compte a une époque ou on installait facilement un flux rss pour "créer un contenu frais automatiquement" lol

    Petit hors sujet sur l'intervention de Vincent Courson
    Les bl venant de sites pénalisés apparaissent également. Un test m'a même permis de constater qu'un lien posé sur un pénalisé longtemps après sa pénalité apparaissait aussi! aussi bien sur la console que sur Majestic par exemple.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site