> > Goossips : Spécial Panda et Penguin

Goossips : Spécial Panda et Penguin


Goossips : Spécial Panda et Penguin
4.5 (90%) 6 votes

Goossip : Spécial Panda et Penguin

Quelques infos sur Google et son moteur de recherche, glanées ici et là de façon officieuse ces derniers jours, avec une somme d'informations sur Panda (un peu) et Penguin 4.0 (beaucoup). Au programme : dévalorisation ou déclassement d'un lien ou d'une page, prise en compte de la qualité des sites, présence d'algorithmes d'apprentissage automatique, toxicité éventuelle des liens émanant de sites internationaux et labellisation des backlinks...

Voici une petite compilation des informations fournies par les porte-paroles officiels de Google ces derniers jours sur différents réseaux informels (Twitter, Hangouts, Google+, forums, conférences, etc.). Donc "gossip" (rumeur) + Google = "Goosssip" 🙂 La communication du moteur de recherche étant parfois plus ou moins sujette à caution, nous indiquons, dans les lignes ci-dessous, le niveau de confiance (taux de fiabilité) que nous accordons à l'information fournie par Google (de 1 à 3 étoiles, 3 étoiles représentant le taux de confiance maximal) - et non pas à la source qui en parle.

Sujet Information Taux  de  fiabilité Source
Dévalorisation et déclassement  Gary Illyes a indiqué sur Twitter que, si Penguin a pour vocation d'ignorer les liens de faible qualité (sans donner une note négative à la page qui les reçoit), Panda fonctionne différemment : il peut déclasser une page (ou un site) qui proposerait un contenu de faible qualité. L'un ignore, l'autre pénalise... Search Engine Roundtable et Search Engine Land
Qualité des sites  Gary Illyes a également indiqué que Penguin prenait en compte avant tout "la qualité des sites faisant les liens vers une page". Cela pourrait contredire l'opinion courante dans le monde du SEO qui dit depuis longtemps que le filtre Penguin est conçu autour de l'analyse des ancres des liens plus spécifiquement. Simple effet de style de la part de Gary Illyes ? Search Engine Land.
Apprentissage automatique  Toujours Gary Illyes qui a indiqué sur Twitter que le filtre Penguin 4.0 ne prenait pas en compte des algorithmes de machine learning (apprentissage automatique). John Mueller, toujours sur Twitter, a pour sa part indiqué que si. Paul Haar, responsable du ranking chez Google, a conclu par un "c'est compliqué". Bref, la communication Google dans toute sa splendeur... Search Engine Roundtable.
Liens internationaux  John Mueller a indiqué sur Twitter que l'analyse de la qualité d'un lien ne prenait pas en compte le fait que site créant le lien soit situé dans un autre pays ou proposé dans une autre langue que la page destinataire du lien : "the quality of links doesn't depend on their nationality or the languages they speak.". Search Engine Roundtable.
Labels  Gary Illyes a indiqué que l'équipe SQT (Search Quality Team), qui a pour vocation de mettre en place (ou pas) des actions manuelles, a accès à un système en interne dans lequel les liens qui pointent vers un site sont labellisés : lien en footer, ignoré par Penguin 4.0, désavoué, etc. Cela aide l'équipe "anti spam" de Google à avoir une idée plus précise et plus rapide du profil de lien d'une page pour d'éventuelles investigations plus approfondies. Cela nous semble tout à fait logique que ce type d'outil existe, effectivement. Search Engine Land.
Prêt au spam  Et, pour terminer, Gary Illyes a indiqué que les équipes d'ingénieurs de Google s'étaient préparées pour contrer des tentatives de spam tentant de manipuler le filtre Penguin 4.0 récemment lancé. L'histoire dira s'il avait raison ou tort 🙂 Search Engine Roundtable.
logo-infos-google
Goossip (Infos Google).
Source de l'image : Google

Commentaires : 4
  1. Patrick DUHAUT 17 octobre 2016 at 8 h 42 min Reply

    En clair, Google continue sa campagne "anti-référencement naturel" en faisant bien comprendre aux webmasters qu'il est beaucoup moins cher et plus facile d'acheter de l'Adwords que de tenter la position 1 de la SERP qui va bien !
    Merci pour ce récap bien utile dans cette période troublée... 😉

  2. Toto 17 octobre 2016 at 10 h 30 min Reply

    Etrange le point sur les liens internationaux. Il me semblait que la langue et le texte de l'ancre de lien jouaient un rôle important, et qu'en poussant la reflexion à son extreme un très fort nombre de liens en anglais vers un site français pouvait etre négatif ou du moins inutile.

    • Frank Seidel 20 octobre 2016 at 19 h 00 min Reply

      En effet, je pense qu'il faut lire "qualité d'un lien" dans le sens strict du terme. La question posée à John Müller était si un site de *qualité* étranger peut être considéré comme spam, et il répond que non. Je suis sûr que d'autres facteurs que la qualité au sens stricte du lien continuent à jouer un rôle important, dont le pays ciblé supposé et la langue.

  3. Benoist 17 octobre 2016 at 21 h 35 min Reply

    Merci piur ces infos détaillées sur Pingouin et Panda

Laisser un commentaire

(charte de saisie de commentaire)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site