> > La tolérance de Google aux liens de faible qualité a baissé (étude)

La tolérance de Google aux liens de faible qualité a baissé (étude)


Notez cet article

avion

Une étude récente montrerait que le seuil de backlinks frauduleux faisant risquer une pénalité à un site aurait baissé de 30% depuis l'arrivée de Google Penguin...

Le site Search Engine Land mentionne une intéressante étude de la société Portent qui a analysé les backlinks d'une cinquantaine de sites web au travers des outils Majestic SEO et Open Site Explorer. 500 000 liens pointant vers des sites pénalisés ou non ont également été étudiés.

Les conclusions de cette étude sont qu'avant Penguin (avril 2012), un site web était pénalisé si 80% de ses backlinks étaient considérés comme "douteux" ou frauduleux. Ce seuil aurait été abaissé par Google, depuis novembre 2012 à 50%. Un chiffre et une analyse qui peuvent être intéressants lors d'un audit de backlinks...

penguin-portent
Source de l'image :Search Engine Land

Commentaires : 9
  1. Baptiste 20 mars 2013 at 11 h 57 min

    À prendre avec des pincettes sur les chiffres, le tool de Portent est encore très jeune et il sort parfois des scores catastrophiques pour des pages qui ne sont pas vraiment spammy.
    Néanmoins, une tendance de fond se dégage et c'est tout à fait logique !

  2. Videobuzzy 20 mars 2013 at 13 h 02 min

    L'étude est intéressante, mais cela reste bien vague.
    Déja je trouve bizarre de parler de nombre de lien douteux, car il est assez facile de se trouver un site pas douteux mais de faible qualité, de se mettre un lien pourri en footer (mais pas douteux), et de 'fabriquer' ainsi 50000 liens pourris (mais pas douteux) et d'ainsi rééquilibrer totalement sa balance de liens.
    Ensuite classer les liens en 'pas douteux' et 'douteux' me semble pas très pertinent. J'imagine que google est beaucoup plus subtile...
    Il y a certainement des tas d'autres paramètres qui interviennent, le titre de l'article me semble juste, mais je trouve que l'étude manque de pertinence.

  3. Abri de jardin 20 mars 2013 at 18 h 16 min

    Sujet d'étude intéressant, mais il manque des infos, je pense qu'il est trop tôt pour vraiment chiffrer cela.
    Maintenant, c'est certain que google va baisser de plus en plus son seuil de tolérance, surtout une fois basé dans l'algo...
    Je pense que ces prochains mois vont être terribles pour certains ^^

  4. actu-google 20 mars 2013 at 22 h 33 min

    Le seuil de tolérance est le reflet de quoi au juste d'après cette étude ? Est-ce que cela signifie qu'au-dessus de 50% de liens frauduleux l'ensemble du site est pénalisé. Car les pénalités de linking sont majoritairement l’œuvre du filtre Penguin et n'affecte en principe que les pages concernées et pas l'ensemble du site

  5. Pierre 21 mars 2013 at 10 h 13 min

    Maintenant, il serait intéressant de savoir ce que Google considère comme "douteux" ou non ? : CP/annuaire/commentaires de blog ?

  6. Linkonexion 21 mars 2013 at 13 h 46 min

    Enfin, 50% de liens douteux ça reste tout de même énorme. Imaginez un prof qui autorise 50% de triche dans sa classe ou un employeur qui accepte 50 % d’esbroufe sur le temps de travail de ses salariés.
    Dans quelques années nous nous rappellerons de cette époque avec nostalgie.

  7. Rankmaster 22 mars 2013 at 9 h 31 min

    La question reste encore de savoir exactement ce qui est considéré comme douteux ?! Google aurait tout simplement du baisser le points des liens (voir annuler) qu'il estime comme douteux et c'est tout, au lieu de sanctionner. Etant donné qu'on se sait pas "exactement" ce qu'est un lien douteux, les erreurs peuvent vite arriver.

  8. cours d'anglais 25 mars 2013 at 10 h 50 min

    Qu'est-ce qu'un backlink frauduleux ?
    Le fait que la tolérance de Google aux liens de faible qualité a baissé, est-ce une bonne nouvelle ?

  9. Tchat 28 avril 2013 at 3 h 15 min

    Je me demande si un lien considéré par Google comme "frauduleux" n'est pas le fait de déposer des liens sur des sites qui n'ont rien à voir avec la thématique générale d'un site. Par exemple déposer un lien d'un site parlant des chevaux sur un site traitant de la politique, c'est peut être ça qui peut paraitre "douteux" pour Google, d'où la faiblesse apparente accordée au lien. Mais bon on est jamais certain de comment fonctionne ce Google...

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site