> > Matt Cutts et les pénalités algorithmiques

Matt Cutts et les pénalités algorithmiques


Notez cet article

matt cutts

Matt Cutts explique dans une vidéo qu'il est difficile de savoir si un site a hérité d'une pénalité algorithmique de la part du moteur. Pourtant, ne serait-il pas plus simple de fournir aux webmasters des outils professionnels pour travailler dans le bon sens ?...

Matt Cutts vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo (4'23", tee-shirt noir "spam report"), répondant à la question How can I tell if my site is affected by a particular algorithm? ou, en français, "Comment savoir si mon site est pénalisé par tel ou tel algorithme ?".

Matt Cutts, hélas, noie le poisson et ne répond pas vraiment à la question. Il indique que c'est "délicat", qu'il faut vérifier dans les Webmaster Tools s'il ne s'agit pas d'une action manuelle ou d'un problème d'indexation par les robots de Google. Si ce n'est pas le cas, il explique que les dates de lancement des filtres comme Panda et Penguin sont annoncées via des tweets et qu'on peut comparer la date d'une chute de trafic éventuelle avec le moment correspondant au lancement de ces filtres. bref, du travail d'amateur qui ne peut pas satisfaire un SEO un tant soit peu professionnel. Sont-ce là les critères de qualité qui régissent les travaux des ingénieurs chez Google ? On a du mal à le croire...

La réalité est pourtant que, pour ce qui est des pénalités (actions) manuelles, les procédures sont aujourd'hui balisées : message dans les Webmaster Tools, exemples de liens factices fournis (si le problème vient de là), possibilité de demande de reconsidération du site, réponse de Google suite à cette demande, etc. Sur ce point, on sait où l'on va. Ce n'est pas toujours très simple, mais il y a un chemin qui est tracé et on peut le suivre...

Il n'en est pas du tout de même des pénalités algorithmiques (Panda, Penguin et bien d'autres) pour lesquelles c'est la plus complète bouteille à l'encre. L'opacité est totale à ce niveau de la part de Google, et on peut estimer que ce n'est pas normal, d'autant plus que, dans ce cas, de nombreux sites innocents sont parfois frappés par ce type de pénalité (les algorithmes ne sont pas infaillibles). S'il y a une rubrique "Actions manuelles" dans les Google Webmaster Tools, pourquoi n'existerait-il pas son pendant pour les pénalités algorithmiques ? Au moins, on saurait vraiment si le site est pénalisé et cela cesserait de nourrir des suppositions et des fantasmes ("j'ai perdu 3 places ! Mon site est pénalisé !"). Est-ce vraiment si compliqué ? Mais peut-être que Google veut créer une "machine à fantasme" collant à sa stratégie de FUD ? Allez savoir... Qu'il n'y ait pas de demande de reconsidération auprès d'une personne de la Search Quality Team, on peut bien le comprendre puisque tout est automatisé ici. Mais on pourrait demander à ce que l'algorithme qui a pénalisé le site soit "relancé", d'une façon ou d'une autre, une fois qu'on a corrigé d'éventuels problèmes ? Est-ce trop demander ?

Au lieu de ça, on se retrouve avec des sites innocents qui ne savent pas quoi faire pour supprimer une pénalité injuste. Ou des sites pénalisés par Penguin, ayant corrigé leur liens toxiques et étant obligés d'attendre pendant des mois un nouveau lancement du filtre pour que les choses reviennent (si tout va bien) à la normale.

Il suffirait à Google de faire pour les pénalités algorithmiques la même chose que ce qu'il a fait pour les actions manuelles, mais, pour rester logique dans sa démarche, de façon automatisée : un message dans les Webmaster Tools lorsqu'une pénalité est appliquée et une possibilité de "relancer la machine" pour vérifier que tout est OK. Il pourrait y avoir des "garde-fous" mais au moins, on saurait où aller, comme pour les actions manuelles. Pourquoi ne le fait-il pas ?

Alors, espérons que Google nous entende et nous donne en 2014 les outils pour travailler de façon efficace et professionnelle, pour un Web de meilleure qualité. N'est-ce pas ce qu'il désire ? 😉

Source de l'image : Google

Commentaires : 12
  1. Anonyme 26 mars 2014 at 10 h 27 min

    Merci pour l'article. Google ne donne pas les pénalités algorithmiques car comme vous le dites le moteur n'est pas infaillible et ils auraient de sérieuse remontées qu'ils auraient du mal à gérer. On ne peut pas demander de demande de ré-examen mais je trouve que ce n'est pas l'essentiel vu que le robot passe tous les mois par contre c'est essentielle d'avoir la cause. J'imagine qu'un jour on en aura mais il sera peut-être trop tard pour certain.

  2. 10XL 26 mars 2014 at 11 h 13 min

    Comme dit dans l'article, à part vérifier les dates des MAJ de Panda ou Pingouin, on est dans le flou le plus total. Croiser les données avec les changements apportés sur le site (aussi bien en terme de backlinks, que de contenu ou de structure) ne permet meme pas de deviner 🙁

  3. Cédric 26 mars 2014 at 18 h 23 min

    Je pense que cette demande peut être (re)formulée sur le nouveau blog googlewebmastercentral-fr.blogspot.fr inauguré lors du SEOCAMP Paris. Ils souhaitaient du feedback il me semble 😉

  4. pénalisé depuis Oct 12 27 mars 2014 at 3 h 29 min

    Dieu exauce notre priere !

    quand on a pour slogan "Don't be evil" on doit pouvoir faire mieux ...

    Bon allez je retourne crever en silence

  5. Mathieu 27 mars 2014 at 10 h 21 min

    Je pense que ce serait, pour eux, la reconnaissance de leur fragilité. Mon blog a également été pénalisé, du jour au lendemain, pour une pénalité algorithmique, alors que je n'ai même jamais vraiment entamé de campagne de SEO poussée sur ce blog.
    Du coup, impossible de savoir l'origine de cette pénalité.
    Et au bout de 6 mois, un matin, POUF ! Mon blog est remonté dans les SERP.
    S'ils veulent des sites propres, il faut dire ce qu'est un site sale avant...

  6. Fred 28 mars 2014 at 10 h 51 min

    Dieu ne nous dit pas tout, Google non plus 😀 Plus sérieusement quand j'entends un ex googler nous dire que les dashboards qu'ils ont à disposition leurs permettent de savoir cela...

  7. Pierre 28 mars 2014 at 11 h 31 min

    J'ai aussi espérons que Google et nous donnera les outils pour travailler

  8. Emilien 28 mars 2014 at 18 h 08 min

    Google est le maitre, nous les SEO, des esclaves !

  9. Melanie 29 mars 2014 at 12 h 54 min

    Le comble est que Google nous impose sa dictature, et on est obligé de le suivre.

  10. urock 31 mars 2014 at 10 h 53 min

    Encore une fois, on se plie aux règles imposées ou on regarde notre site descendre dans les abimes... bref, pas de choix possible..

  11. patrick 1 avril 2014 at 21 h 34 min

    Vu la date de la dernière mise à jour du manchot, plus de 7 mois, on n'aura plus besoin d'attendre pendant des mois un nouveau lancement du filtre pour que les choses reviennent à la normale, mais ce sera bientôt un an ou plus

  12. lgnicolas 3 décembre 2014 at 13 h 57 min

    Dieu ne nous dit pas tout, Google non plus 😀 Plus sérieusement quand j'entends un ex googler nous dire que les dashboards qu'ils ont à disposition leurs permettent de savoir cela...

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site