Un Penguin à plusieurs vitesses ?

   
(English version - machine translation)

penguin

Matt Cutts semble indiquer dans deux tweets cette semaine que le filtre Penguin pénalise de façon plus ou moins forte les sites en fonction de la toxicité relative de leurs backlinks...

Le 8 avril dernier, Matt Cutts a publié un tweet (voir illustration ci-dessous) qui pourrait faire penser qu'il existe plusieurs niveaux de prise en compte dans le filtre Penguin (qui lutte contre les liens de faible qualité). Globalement, Matt Cutts explique à un webmaster (qui s'estime pénalisé) qu'il doit continuer à nettoyer ses backlinks sur son site parce que ce dernier est "encore pénalisé de façon 'soft' par Penguin" (you still have a very mild case of Penguin).

Cela voudrait donc dire qu'il plusieurs degrés dans ce filtre et qu'un site peut être plus ou moins touché par le dangereux manchot, en fonction de la "toxicité" de ses backlinks, certainement. Ou alors Matt Cutts s'est-il mal exprimé ? Difficile de le penser, puisque, quelques minutes plus tard, il explique à un autre twittos que dans son cas, il est victime d'une version "un peu plus forte" de Penguin (slightly stronger case of Penguin), ce qui semble corroborer cette notion de manchot à plusieurs vitesses...

matt-cutts-tweet-penguin-vitesse

Source de l'image : Abondance
matt-cutts-tweet-penguin-vitesse

Source de l'image : Abondance

Commentaires : 13
  1. Alexandre Ivaldi 11 avril 2014 at 8 h 22 min Reply

    En effet, ce type de palier de sanction de Pinguin est assez logique en somme. Pénaliser de la même manière un gros site déguelasse avec un netlinking qui pique les yeux ne serait pas juste par rapport à un site qui aurait juste un peu franchit la ligne rouge par exemple, voir la jaune.

    Une info très intéressante, même si rien d'officiel, je pense que cette piste est bonne.

  2. kev 11 avril 2014 at 9 h 24 min Reply

    Ca semble normal d'établir ces paliers. On voit bien que certaines requêtes sont aussi vérifiées manuellement comme dans les assurances et les mutuelles. Du coups, avoir des filtres plus ou moins coriaces me semble évident.

  3. nicolas plantelin 11 avril 2014 at 11 h 02 min Reply

    Ceci est une nouveauté, même si au final je trouve ce système normal, car tous les liens ne sont pas toxiques de la même manière et intensité. On en revient quand même au fait qu"un lien dit "toxique" pénalise un site, même si le webmaster ne l'a pas créé

  4. patrick 11 avril 2014 at 11 h 34 min Reply

    Lors d'une récente étude de cas sur un site ancien, j'ai constaté ce phénomène de paliers après 3 ajustements volontaires de liens à désavouer, victime de negative SEO naturel par son succès, puis pulvérisé par penguin au lien d'une seule opération, l'objectif était justement de voir la réaction de l'algo, résultat +20%, puis +45% enfin +80 de visibilité supplémentaire, attention aux liens enlevés sur des vieux sites on est à 2000 ou 3000 liens voir plus mais il faut pas se tromper de cible,

  5. Jeremy 11 avril 2014 at 12 h 48 min Reply

    Moi personnellement, je pense que c'est mieux ainsi. Il faut traiter chaque site selon le niveau d'effraction qu'il a fait. Le seule problème ici, ce que encore une fois, seule Google a le dernier mot sur l’appréciation de la qualité de nos backlinks. Après, si on juste fait une petite bavure, il sera plus facile de s'en sortir dans ce cas là puisque la pénalité sera moindre par rapport au site d'un gros spammeur.

  6. Denis 12 avril 2014 at 7 h 51 min Reply

    Mais ça veut dire quoi la "toxicité des backlinks" ? Est-ce que Matt Cutts comprend lui-même de quoi il parle au juste ? ;+)

  7. Fabien 12 avril 2014 at 9 h 00 min Reply

    Je confirme pour les paliers Penguin je les constatais également.

  8. FunInformatique 15 avril 2014 at 18 h 10 min Reply

    Mais comment savoir si c'est un backlink est toxique ou non ?

    • tod 17 avril 2014 at 14 h 27 min Reply

      Tu peux regarde avec un Outil comme Majestic SEO C'est tres utile

  9. Pierre 15 avril 2014 at 21 h 19 min Reply

    Penguin devrait être pris avec des pincettes.

  10. patrick 16 avril 2014 at 10 h 03 min Reply

    Il y a au moins une bonne trentaine de profils de mauvais liens, un exemple tout simple et mortel le sitewide footer link. présent sur de multiples pages avec la même ancre c'est le carton rouge assuré, ne même pas chercher le PR du site ou son indice de fiabilité, c'est à supprimer, si l'on possède ce type de backlinks, c'est qu'il y a certainement pire encore à dénicher.

  11. tod 17 avril 2014 at 14 h 26 min Reply

    Ce qui me surprend c'est....** YOU STILL HAVE**

    Cela veut il dire que les changements sont visibles sans attendre le nouveau passage de Penguin ?

    De notre coté nous avons retiré ( ou désavoué) des centaines de liens, apres un nettoyage precis et draconien de TOUS les liens. Rien ne bouge pour autant.

    Nous avions donc conclu qu'il fallait attendre le nouveau passage du Filtre Pinguoin.

    Mais avec le YOU STILL HAVE, je ne sais plus trop quoi pensé.

    OLIVIER A, ou qqun aurait il une réponse ?

    D'avance merci pour l'interet

  12. Hafid 17 avril 2014 at 22 h 46 min Reply

    Si c'est vrai, c'est tout à fait normal car en fonction du nombre de liens factices, un site peut remonter dans les positions de recherche s'il n'a pas beaucoup de liens.

Laisser un commentaire (charte de saisie de commentaire)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Un site du Réseau Abondance  : Information : Abondance - Forums Abondance - Boutique Abondance - Livre Référencement - Formation DVD Référencement | Outils : Outiref - Visiref - Spider SimulatorDivers / Jeux : Googlefight - Googland |  Moteurs de recherche : Mozbot.fr - Mozbot.com - Grifil.net - SearchWings