> > Bing explore 10 mythes du SEO

Bing explore 10 mythes du SEO


Notez cet article

duane forrester

Après Matt Cutts (Google) il y a quelques semaines, c'est au tour de Duane Forrester (Bing) de nous donner sa vision sur quelques mythes (tenaces) autour du SEO...

Matt Cutts s'était essayé à l'exercice il y a quelques semaines, cette fois c'est Duane Forrester, son équivalent chez Bing, qui tente de nous donner sa vision au sujet de 10 mythes dans le domaine du SEO. Les voici :

- 1. Il est nécessaire d'être numéro 1 : certes mais il faut regarder également d'autres points comme le taux de clics dans les pages de résultats, le taux de conversion, etc. Bref, analyser le trafic généré par ces positions (qui fluctuent de façon parfois importante chaque jour).
- 2. Ma balise Title est capitale : peut-être mais ça ne suffit pas.
- 3. Les réseaux sociaux sont très importants : oui, mais ça ne suffit (également) pas.
- 4. Il faut avoir des vidéos sur son site pour être bien référencé : les vidéos peuvent être intéressantes si leur contenu est intéressant et couplé à du texte.
- 5. La publicité peut booster mon positionnement naturel : vieux serpent de mer du SEO. Il n'en est rien.
- 6. Le contenu est important : oui mais il faut passer du temps pour faire du contenu de qualité.
- 7. Les backlinks sont essentiels : oui, mais il y a beaucoup de spam sur ce critère actuellement. Attention aux pénalités !
- 8. Utiliser les données structurées (Schema.org) va améliorer mes classements : non, mais cela permettra une meilleure compréhension de vos contenus par les moteurs de recherche.
- 9. Ergonomie et convivialité (usability) = SEO : oui, ce n'est pas si éloigné dans les objectifs...
- 10. Le SEO est la seule technique importante de captation de trafic : devinez la réponse de Duane Forrester ? 🙂

Voilà, donc comme pour Matt Cutts, rien de bien nouveau mais il est important de rappeler que certains "serpents de mer" du SEO ne sont que des mythes, qui survivent au fil des années et tant bien que mal...

mythe-nessie

Source de l'image : Elfwood

Commentaires : 10
  1. Laurent Bourrelly 11 mai 2014 at 18 h 19 min

    Ok donc même question que pour Matt Cutts : qu'est ce que la qualité - par rapport à qui, par rapport à quoi ?
    Quand on connait les limitations d'un moteur pour jauger ce critère, ce discours récurrent est trollesque.

  2. Ricardo Da Silva 12 mai 2014 at 9 h 36 min

    Merci pour ce post. Intéressant, je vais commencer à suivre un peu plus Duane Forrester 😉

  3. Solenne 12 mai 2014 at 10 h 13 min

    Merci pour ce post 🙂
    Même si ce n'est pas nouveau, il s'agit pour une fois d'un autre moteur de recherche que Google !

    En ce qui concerne la qualité, ça me semble pourtant simple comme concept (on ne se base pas sur des données subjectives mais concrètes) :
    1. évitez les fautes d'orthographe et de grammaire
    2. rédiger du contenu optimisé SEO sans pour autant l'exagérer
    3. ne pas se contenter de copier-coller
    4. approfondir le sujet, multiplier les sources d'information
    5. se souvenir qu'on écrit pour le lecteur et non pas pour le moteur : le lecteur se rend compte de la multiplication outrancière des mots-clés.
    Etc.

  4. Marc, annuaire Français 12 mai 2014 at 12 h 57 min

    Bing a changé ses algorithme et traite mieux qu'avant certaines requetes, il y a une grosse différence entres deux parfois. testé sur la requete : "machine industrielle 94", Google et bing n'ont dutout la même interprétation et résultats, même si les 2 affichent le même site sur les 4 premières positions.

  5. Tubbydev 12 mai 2014 at 16 h 14 min

    Tout ça n'est que du blabla. Un moteur de recherche cherche à avoir de l'audience donc il sert ce que cherchent les internautes. Si ces derniers cherchent avec des abréviations ou des fautes, il "valorisera" les fautes. Si ces derniers cherchent des conneries associés à des trucs "intelligents", il valorisera les conneries.
    La seule vraie façon de comprendre les moteurs de recherche est de ne pas en faire des Dieux et de regarder la manière dont ils développent leur technologie, et ça, ce n'est pas vraiment compliqué mais fastidieux. Tiens ça nous a motivé pour écrire un article à ce sujet sur tubbydev.com (on vous jure que ce n'était pas préparé ;-))

  6. Valéry 13 mai 2014 at 0 h 23 min

    J'en connais un qui va bientôt partir à la concurrence : un vrai Matt Cutts numéro 2 se Duane Forrester ...

  7. Robert 14 mai 2014 at 10 h 17 min

    Il manque dans cette liste un point sur le mythe de la part de marché de Bing. Méga-LOL !

  8. Jérôme 14 mai 2014 at 12 h 10 min

    Finalement, beaucoup de bon sens. Les fondamentaux n'ont pas changé, ce sont les moyens dont disposent les moteurs pour les valider qui évoluent. Quand à la part de marché de Bing, pas si négligeable aux US...

  9. Antoine 14 mai 2014 at 14 h 52 min

    En gros aucune différence par rapport à Google à ce qu'il peut en dire

  10. Annecy Web 18 mai 2014 at 14 h 12 min

    On n'apprend rien. Bing n'est pas différent de Google sur ces points et c'est bien normal.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site