> > Bing et Ipsos publient un sondage sur l'ego-surfing

Bing et Ipsos publient un sondage sur l'ego-surfing


Bing et Ipsos publient un sondage sur l'ego-surfing
5 (100%) 1 vote

logo bing

Bing et Ipsos publient les résultats d'un sondage sur l'ego-surfing, ou en d'autres termes, le fait de rechercher son propre nom sur un moteur de recherche. Bref, le fait de se "googler". Ooops pardon... :-)...

Lorsque quelqu'un recherche son nom sur le Web et sur un moteur de recherche, on dit le plus souvent qu'il se "google". Difficile, donc, lorsque Bing, grand concurrent du moteur leader, et Ipsos, publient les résultats d'un sondage sur ce type de comportement, d'utiliser ce vocable ayant trait au "moteur d'en face" 🙂

Il est donc ici plutôt question d'"ego-surfing" avec quelques stats amusantes comme celles-ci :
- 71% des Français utilisateurs d’Internet ont déjà pratiqué l’ego-surfing.
- 2% se cherchent tous les jours sur un moteur de recherche, et 5% des 25-34 ans.
- 54% des +65 ans se sont déjà recherché sur un moteur de recherche.
- 6% des seniors de + de 65 ans se sont déjà recherché une fois par mois.
- La moitié des Français se recherchent sur un moteur de recherche par curiosité, et 1 Français sur 5 pour vérifier qu’il n’y a rien de compromettant.
- 53% des 15-24 ans cherchent en priorité les photos sur lesquels ils apparaissent.
- 29% des célibataires ont déjà cherché une personne qui leur plaît ou à qui ils plaisent sur un moteur de recherche.
- Un célibataire sur 4 a déjà recherché son ex sur un moteur de recherche.
- Un internaute sur 10 a déjà recherché un de ses enseignants sur un moteur de recherche. 22% ont éprouvé de l’étonnement ou de la surprise à la vue des résultats.

Les résultats complets du sondage sont disponibles ici et également dans cette présentation :

Commentaires : 3
  1. Christophe Maggi 25 novembre 2014 at 23 h 58 min

    Moi j'appelle ça de la veille ! pas de l'égo surfing.

  2. Monica Médias Animation 26 novembre 2014 at 0 h 21 min

    Moi j'appelle ça de l'e-existentialisme... L'enfer c'est toujours les autres et souvent soi-même.

  3. Manon 27 novembre 2014 at 19 h 38 min

    Si une entreprise ou une personne fait de l’ego–surfing c’est surtout pour vérifier qu’il n’y a rien de compromettant sur eux. Et oui, l’e–réputation ne concerne pas seulement les marques et les sociétés mais également les personnes. Sinon, il y a aussi des recruteurs qui font des recherches sur les candidats par curiosité et aussi pour s’assurer de leur réputation.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site