> > Le Mobilegueddon de Google a-t-il eu lieu (études) ?

Le Mobilegueddon de Google a-t-il eu lieu (études) ?


Le Mobilegueddon de Google a-t-il eu lieu (études) ?
4.43 (88.57%) 7 votes

Le Mobilegueddon de Google a-t-il eu lieu (études) ?

Plusieurs études ont été publiées depuis une semaine et le lancement de l'update mobile de Google. Pour l'instant, l'impact ne semble pas aussi énorme qu'attendu...

Depuis le lancement de son update mobile mercredi 21 avril dernier, un certain nombre d'études ont été publiées pour mesurer le potentiel impact de cet update sur les résultats du moteur mobile de la société de Mountain View. Une première est parue quelques jours après ce lancement. En voici quelques autres :

- Le blog de Yooda (24 avril) donne les résultats suivants : "Au 22 avril, les sites non-compatibles avec les terminaux mobiles ont une visibilité sur Google (mobile) inférieure de 6,2%, à ce qu’ils obtiennent sur une recherche sur PC. Entre le 17 avril et le 22 avril, ces sites ont perdu 4,7% de leurs mots-clés positionnés dans les 3ères pages de Google (recherche mobile) et ont subi une perte de visibilité égale à 5,7%. Le calcul de visibilité tient compte de l’apport de trafic de chaque position.". Des sites comme Rue du Commerce, Skyrock, Le Bon Coin ou Banque Populaire seraient parmi les plus gros perdants.

Mise à jour de l'article (11 mai 2015) avec un commentaire du responsable SEO de Rue du Commerce : "Nous avons effectué, juste avant le 21 avril, l'ensemble des modifications liant le site mobile au site desktop. Le site mobile était bloqué à l'indexation dans sa totalité pour une raison que j'ignore.
L'internaute arrivait, depuis un mobile, sur le www. et était redirigé, avec un js, sur le m.
Petit à petit, en quelques jours, Les SERP Google mobile ont servi nos URL en m.
Désormais, l'internaute arrive sur le m. directement quand les résultats RDC ressortent sur un device mobile.
Nous n'avons, à priori, pas perdu de trafic. Il a juste été reporté sur notre site mobile (m).

malus-bonus-seo-mobile

Source de l'image : Yooda
yooda-compatibilite-mobile

Source de l'image : JDN

Aux Etats-Unis, c'est SearchMetrics qui a, comme d'habitude, fourni des données statistiques à ce sujet. On a donc droit au "Top 20" suivant pour les sites ayant perdu le plus de trafic mobile :

top20-malus-compatibilite-mobile-us

Source de l'image : SearchMetrics

Et le "Top 20" des sites ayant gagné du trafic :

top20-malus-compatibilite-mobile-us

Source de l'image : SearchMetrics

Le site Moz.com y est allé également de ses statistiques. Idem pour SeoClarity.

Globalement (et comme on pouvait s'y attendre), il semblerait que l'impact, soit-disant "beaucoup plus fort que celui de Panda et Penguin", n'a pas été si important que cela, si on en croit ces divers études. Ceci dit, il faudra peut-être attendre encore un peu que les algorithmes soient totalement déployés dans le monde entier. Une petite semaine supplémentaire ne sera donc pas de trop pour en tirer les premières conclusions définitives. Mais en tout cas, pour l'instant, rien d'énorme ou d'alarmant...

Commentaires : 16
  1. jessyseonoob@love moi 29 avril 2015 at 9 h 21 min

    Joyeux anniversaire olivier,

    Pour rue du commerce sait-tu s'il prend en compte l'adresse mobile m.rueducommerce ?
    Certains site n'utilisent pas le responsive et c'est un sous domaine qui a pris le pas,

    C'est la question que je me suis posé dans mon dernier article

  2. Gothuey Consulting Belgium 29 avril 2015 at 10 h 54 min

    Bonjour Olivier,

    A voir si cela change avec d'éventuelles MAJ ou si le déploiement n'est pas encore terminé, mais pour l'instant cela me donne un peu la même impression que le critère de vitesse de téléchargement des pages, à savoir un poids assez faible et difficile à quantifier...

    Peut être également que ce critère impacte en priorité les sites de grande taille, ce qui ne serait pas complètement incohérent.

    Bonne journée,

    Jean-Francis

  3. jean 29 avril 2015 at 11 h 45 min

    Je pense que notre " ami " GG nous a joué un petit tour en indiquant aux webmasters un meilleur Ref si leurs sites étaient en responsive sur GG Mobile (était-ce plus pour nous inciter à passer plus vite à la responsive ?) D'un côté, il n'a pas tort ... je suis en plein dedans actuellement bien que l'un de mes sites n'en ait pas vraiment besoin puisque plus destiné aux utilisateurs de PC, mais bon au moins cela permet de rester aux gout du jour ^^

    Jean.

  4. Did 29 avril 2015 at 13 h 12 min

    pour le moment, mes sites sont loin du désastre attendu
    (mise en ligne de la version mobile dans qq mois selon les prestataires), mais la moitié de mes concurrents n'ont pas non plus de version mobile ou de site responsive...

    mes observations (sites e-commerce FR et DE )
    si comparaison de jour à jour (dimanche / dimanche etc), soit du 23/04 au 28/04 (6 jours) > +3.8% sur DE et -3.7% sur FR

  5. Jeref 29 avril 2015 at 15 h 44 min

    Bonjour,
    Ces résultats ne concernent que la mise à jour mobile, sachant que google prepare une 2eme màj pour les tablettes. Alors les impacts seront plus lourdes les mois qui viennent. Plusieurs gros sites vont disparaître de la première pages. Préparez-vous aux tempêtes SEO 🙂

  6. Yohann 30 avril 2015 at 13 h 52 min

    Wait and see, attendons 1 mois pour tirer une conclusion...

  7. Frédéric 30 avril 2015 at 18 h 32 min

    Cette actualité est un contre feu allumé par Google pour mieux tous vous manipuler.
    Dans deux ans, ils viendront nous expliquer qu'ils ne savent pas si c est encore pris en considération. Il faut bien occuper les masses avec des actualités.
    La vérité c est que Google est maintenant complètement "has been".
    Avant il y avait Google... mais ca c'était aaaavannnt.

  8. Christophe 30 avril 2015 at 18 h 56 min

    Sur les recherches mobiles, de nombreux sites non responsive sont toujours présents dans le top10 sur des requêtes concurrentielles... question de temps j'imagine.

  9. Agence web 30 avril 2015 at 22 h 33 min

    Nous en agence web on ne constate pas non plus un réel impact, par contre on se doute bien qu'à choisir, pour conserver sa crédibilité Google va préférer servir à ses internautes des sites internet optimisés mobile lorsque la recherche est mobile (rapidité, lisibilité, ergonomie)... donc on recommande vivement à nos clients de prendre en compte le coté mobile. Et puis si on ne le fait pas pour Google, on le fait d'abord pour ses propres internautes ou clients !

  10. Marc 1 mai 2015 at 12 h 56 min

    Comme le dit très bien Frédéric, Google manipule. Pas forcément à tord, il lui faut bien modifier ses critères en parmanence, sinon, en étant 100% statiques, bien des chercheurs auraient découverts tous les critères de classements.

    On imagine la puissance financière d'une telle découverte par une société…

    IL est impératif que Google noie le poisson sans cesse désormais, il ne faut pas trop jeter la pierre, même si parfois, certains en pâtissent en pratiquant pourtant du white hat.

    C'est une compétition permanente, on participe ou pas, si c'est le cas, comme sur un circuit, il faut se la donner, à chaque tour, à chaque épreuve (changement d'algo), se sortir les tripes, suer, rester concentré, être courageux.

    Je constate juste qu'avec Adsense, Google est plus que trouble depuis le 9 Février, en ayant changé la donne et gravement plombé ses partenaires, sans un mot, pour son seul profit, avec des baisses de 30 ou 50% pour certains éditeurs. Ca c'est assez moche. Aucune info, aucun support, et sois-disant l'effet "mobile" de la part du support adsense. Effet mobile au 9 février… on nous prends bien pour des cons sur ce point là.

  11. ADIOUMA 3 mai 2015 at 20 h 46 min

    C'est une compétition permanente, on participe ou pas, si c'est le cas, comme sur un circuit, il faut se la donner, à chaque tour, à chaque épreuve (changement d'algo), se sortir les tripes, suer, rester concentré, être courageux.

  12. Les Résoteurs 4 mai 2015 at 20 h 47 min

    Je rejoins Christophe quand il dit : Sur les recherches mobiles, de nombreux sites non responsive sont toujours présents dans le top10 sur des requêtes concurrentielles... question de temps j'imagine.

    Comme quoi Google est un manipulateur !

    • Stephane 8 mai 2015 at 3 h 54 min

      Manipulation ? Peut-être un peu.
      Mais il y a aussi d'autres explications. Google ne peut pas décemment déclasser les sites de marques sur leurs propres requêtes. Ils ont donc été prudents.
      D'après nos propres tests, les variations sur les positions du top 3 sont quasi-nulles. C'est au-delà du top 3 qu'il y a (un peu) de variations, mais comme les 3 premières places se taillent la part du lion niveau trafic, effectivement ça ne change pas grand chose...

  13. Jérémy 6 mai 2015 at 7 h 32 min

    @ Marc
    Bonjour Marc, pouvez vous nous expliquer cette histoire avec Adsense ?

  14. Yann 6 mai 2015 at 15 h 18 min

    La vague de mobilité vient sans doute de l'équipement des personnes en premier lieu, avec chaque mois une vague de nouveaux utilisateurs qui testent Internet sur leur mobile. Le problème de ce label c'est que parfois on préfère surfer avec son smartphone sur un site non mobile propre que sur un ovni peu ergonomique. Le critère va sans doute s'affiner dans le temps.

  15. Julien 11 mai 2015 at 17 h 30 min

    Bonjour à la communauté,

    Notre trafic mobile s'est reporté sur notre m. dans sa très grande globalité.

    Auparavant, le trafic mobile était dirigé sur le site www. puis selon le user-agent du device, redirigé vers le site m. qui était bloqué à l'indexation.

    Oui, notre visibilité mobile SUR LE WWW. a baissé mais elle est compensé par la monté du m. dans les SERP Google mobile.

    Il est d'ailleurs assez étonnant de voir la vitesse à laquelle la transition se fait.

    A dispo,

    Julien

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site