> > AuthorShip, AuthorRank : sont-ils vraiment abandonnés par Google ?

AuthorShip, AuthorRank : sont-ils vraiment abandonnés par Google ?


AuthorShip, AuthorRank : sont-ils vraiment abandonnés par Google ?
4.22 (84.44%) 9 votes

Authorship, AuthorRank : sont-ils vraiment abandonnés par Google ?

Les notions d'Authorship et d'AuthorRank sont peut-être bien, encore aujourd'hui, pris en compte par Gooogle. Malgré les annonces de l'année dernière de la part du moteur de recherche...

J'ai eu l'occasion la semaine dernière de participer à un podcast bien sympathique à l'initiative d'Analytics SEO, au cours duquel j'ai parlé de ma vision de l'AuthorShip et de l'AuthorRank. La voici en quelques mots (vous trouverez certainement plus de détails dans le podcast) :

Revenons sur un petit historique dans un premier temps : en juin 2011, Google annonce la disponibilité de l'attribut "author", permettant d'associer un contenu Web à son auteur (et à une page le présentant, sur le site en question ou sur Google+). Dans un premier temps, la photo de l'auteur apparaît dans les SERP lorsque cette balise est ajoutée dans le code de la page. Petit à petit, de nombreux liens se voient crédités de cette photo. Bizarrement, une armée de jolies blondes souriantes et avenantes se met à écrire bon nombre d'articles. Certainement une coïncidence 🙂

Google s'en aperçoit, essaie de corriger le tir, filtre et limite le nombre de liens crédités d'une photo, puis, finalement, supprime cette image de ses résultats de recherche en juin 2014. Etape suivante : Google communique finalement sur la mort de cette balise d'"AuthorShip" qu'il ne prendra plus en compte dorénavant.

Qu'en est-il aujourd'hui ? Est-ce vraiment le cas ? Si Google a supprimé cette balise, pourquoi parler encore d'AuthorShip ? Tout simplement parce que, selon moi, le moteur de recherche n'a pas du tout abandonné l'idée d'associer un contenu à un auteur. Il a juste abandonné l'idée de donner aux webmasters la possibilité de le lui indiquer. Nuance...

AuthorShip et AuthorRank

Revenons tout d'abord sur deux définitions :
- L'Authorship est bien le fait le fait d'associer un auteur à un contenu, sans indication qualitative. "Ce texte a écrit par telle personne". Un point c'est tout. Sincèrement, Google a dans ses bureaux suffisamment d'ingénieurs et dans ses cartons assez de projets pour "pondre" un algorithme qui effectue ce travail (détection d'entité nommée correspondant à l'auteur). Pas la peine de proposer une balise (qui sera spammée dans la minute, le monde est ainsi fait) pour cela...
- L'AuthorRank (décidons de l'appeler ainsi, même si on sait que ce terme est impropre pour tout un tas de raisons, mais là n'est pas le sujet) rajoute, pour sa part, des notions qualitatives à l'Authorship : une fois l'auteur défini, on va lui attribuer une "qualification".

Exemples : "Expert" (il détient une réelle expertise dans le domaine sur lequel il publie), "Généraliste" (il publie de nombreux documents, mais pas toujours dans le même domaine, son niveau d'expertise est donc moins élevé car plus diffus) ou "Lambda" (inconnu, aucune thématique ne peut lui être rattachée, il n'a que très - trop - peu publié sur le Web).

Définir l'expertise d'un auteur

Il existe de nombreuses façons potentielles de définir un niveau d'expertise pour un auteur. En voici quelques-unes (liste non exhaustive) :
- Définition du nombre de "clusters" (thématiques) sur lequel l'auteur intervient ;
- Analyse de la qualité des backlinks sur ses articles ;
- Analyse des signaux sociaux (partages, +1, commentaires...). Via Google+, bien sûr, mais le récent accord avec Twitter peut être encore plus déterminant à ce niveau. Un bon article est le plus souvent beaucoup retweeté, par exemple... ;
- Analyse des cercles dans lesquels il est inscrit sur Google+ ;
- Prise en compte du niveau de confiance par Google des sites pour lesquels il écrit ;
- Présence de ces sites dans Google News ;
- Fréquence de publication de ses écrits ;
- Etc.

On le voit, l'éventail de possibilités est large pour "noter" la qualité d'un auteur. Et cela devient alors un réel critère de pertinence : un article écrit par un expert sera donc mieux classé, toutes choses égales par ailleurs, qu'un article écrit par un inconnu.

Une démarche cohérente

Il me semble évident que Google travaille dans ce domaine. Tout simplement parce qu'il est totalement cohérent. L'expertise de l'auteur me semble un critère de choix pour l'avenir de l'algorithme du moteur. Ces projets n'ont jamais été abandonnés, selon moi. La seule chose qui a changé est que Google travaille désormais en autarcie pour définir et qualifier ce critère, sans donner aucun outil trop facilement manipulables aux SEO (qui, en l'espèce, ont clairement, à mon avis, tué cette possibilité pourtant très intéressante de mettre en avant un contenu).

Il reste donc tout à fait d'actualité d'indiquer, au début d'un article, qui en est l'auteur (et surtout s'il existe réellement !), avec un lien vers une page le présentant sur le site ou vers sa page Google+. Et ce sans attribut "author". En revanche, pour les pages d'accueil des sites de vente de viagra ou de rachat crédit, tout comme pour les fiches produits sur une boutique en ligne, difficile d'y voir un quelconque intérêt... Suivez mon regard... 🙂

podcast-seo-authorship

Source de l'image : Analytics SEO

Commentaires : 5
  1. Marco Bertolini 29 juin 2015 at 9 h 16 min

    Merci pour cet article très convaincant et très intelligent. Il semble logique en effet que Google exploite ces données relatives à l'auteur. Quel meilleur moyen de signaler aux Internautes la qualité d'une production sur le Net ?

    Si Google ne le fait pas, il est encore temps de leur envoyer votre article qu'ils s'en inspire. Cela permettra peut-être de voir disparaître une partie du plagiat et du n'importe quoi qui empoisonnent la toile...

  2. Mathieu Chartier 29 juin 2015 at 10 h 33 min

    Entièrement d'accord avec toi. D'ailleurs, je me bats pour défendre encore cette idée depuis des mois. J'ai même décrit dans le livre avec Miss SEO Girl le brevet qui évoque le système de l'AuthorRank, bien plus complet qu'une simple limitation aux réseaux sociaux par exemple.

    Qui plus est, il y a d'autres méthodes sous-entendues par Google pour déterminer l'auteur des contenus, donc en gros, il n'a plus besoin de l'ex-AuthorShip.

    Ce qui me fait penser que cela existe encore, c'est le fait que le brevet décrit dans le livre est évoqué dans plusieurs autres brevets. Au moins une dizaine de brevets récents se réfèrent à lui, comme s'il était la référence (on avait connu ce type de référence avec le PageRank par exemple, pour la suite que l'on connait). Cela ne peut pas être un hasard...

  3. agence de référencement en Tunisie 29 juin 2015 at 13 h 19 min

    Je vous remercie pour votre article et pour tous les articles sur ce site impressionnant. On constate que Google est en mutation continue ces dernières années. D'où l'apparition de la version web 3.0. De toute façon ça tourne autour des informations de meilleures qualité à proposer à l'internaute.

  4. jean 30 juin 2015 at 17 h 37 min

    Je suis ton regard, et tes bons conseils Olivier 😉

  5. Jérémie Er-rafiqi 7 juillet 2015 at 15 h 20 min

    Merci pour cet article très intéressant. Cela m'a toujours paru être un énorme gâchis cette reculade vis à vis de l'Authorship, puis son abandon pur et simple (même si je comprend bien les raisons de Google, surtout après avoir lu ce résumé très clair). Du coup ça me fait bêtement plaisir de lire içi qu'il soit possible que l'idée n'ait pas été complètement enterrée !

    Une petite question au passage concernant la ligne "Il reste donc tout à fait d'actualité d'indiquer, au début d'un article, qui en est l'auteur..." : pensez vous qu'il soit préférable de positionner la signature de l'auteur au début plutôt qu'à la fin de l'article ?

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site