> > Google rappelle les règles pour le guest blogging

Google rappelle les règles pour le guest blogging



 
Google rappelle les règles pour le guest blogging
3.9 (77.78%) 9 votes

Google rappelle les règles pour le guest blogging

Google a rappelé pour la nième fois ses recommandations en termes de guest blogging et d'articles publiés dans le seul objectif de créer des liens vers un site web et explique que les sites qui les proposent peuvent être pénalisés. Est-ce un signal fort avant des actions plus importantes ou un simple rappel des règles de bonne conduite en la matière ?

Google a publié la semaine dernière un post sur son blog pour webmasters pour rappeler (une nouvelle fois !) les règles du guest blogging ou articles apparentés (contributor posts, guest posts, partner posts, or syndicated posts). Il en profite également pour indiquer (à nouveau) un lien vers ses recommandations en la matière.

Il rappelle donc que les textes sémantiquement trop riche (bourrés de mots clés ou keyword stuffing), publiés sur de nombreux sites différents, de faible qualité (écrits par des rédacteurs ne connaissant pas le sujet ou si peu, etc. sont considérés comme du spam et sont passibles de pénalités pour le site qui les publie. Bref et en d'autres termes, soit vous proposez des articles de qualité, réellement informatifs pour l'internaute, et tout se passera bien, soit vous jetez plus ou moins du bullshit aux yeux de vos visiteurs et il pourra vous en cuire...

Il est vrai qu'il est très frustrant, en tant qu'internaute, de tomber sur un article pour lequel on s'aperçoit au bout de moins d'une minute qu'il a été écrit par quelqu'un qui ne connait rien au sujet et que l'existence de ce texte n'a pas d'autre objectif que de faire des liens factices (qui ne seront certainement jamais cliqués par un être humain) vers un site donné.

Alors, pourquoi ce rappel de la part de Google ? On sait que le moteur de recherche réagit et pénalise des sites dès que son algorithme commence à être touché dans sa recherche de pertinence. Or, le post commence par le fait que les équipes luttant contre le spam ont récemment détecté une recrudescence d'articles de ce type. Sur Abondance, nous avons d'ailleurs également remarqué depuis plusieurs semaines une augmentation des demandes de publication d'articles "invités" sur notre site, chose que nous refusons systématiquement pour la partie gratuite (à la différence de la partie "abonnés" qui a pour vocation d'approfondir les sujets traités au quotidien). Parfois, on se demande même si ce n'est pas Google qui envoie ce type de demande d'article invité pour voir les réponses des sites... 😉

Bref, à la vue de ce post publié par le moteur de recherche, on peut imaginer qu'une série d'actions va être mise en place. Ou tout simplement, que, par effet de FUD, il demande aux webmasters de se calmer, sans réel effet de suite, comme il en a pris l'habitude depuis des années. Il a en effet rappelé ces directives sur le guest blogging maintes fois (notamment par l'intermédiaire de Matt Cutts), par exemple en octobre 2012, novembre 2012, juillet, octobre et décembre 2013, et enfin en janvier 2014. Donc, si on n'a pas compris avec tout ça, c'est qu'il y a vraiment un problème... 🙂


Barry Schwartz demande à Gary Illyes des éclaircissements au sujet du post de Google et, comme d'habitude, celui-ci répond à côté... Source de l'image : Google


Commentaires : 5
  1. Nicolas Robineau 30 mai 2017 at 9 h 55 min

    Très bonne nouvelle, affaire à suivre... 😉

  2. Antoine Monnier 30 mai 2017 at 14 h 37 min

    Comment un robot peut-il différencier un texte d'une personne qui connait son sujet d'un texte d'une personne qui ne connait pas son sujet. À mon humble avis il va encore couler de l'eau sous les ponts avant que les google bot puissent policer ce genre de pratique car cela me semble techniquement impossible.

    • Olivier Andrieu 30 mai 2017 at 14 h 50 min

      Il n'y a pas que des robots chez Google 🙂

  3. Jose 30 mai 2017 at 15 h 17 min

    On se doit de présenter l'annonce de Google autrement:

    "Nous Google, nous avons seuls le droit de faire le maximum de pognon en mettant les publicités en exergue aux premiers rangs de nos pages et en gardant l'internaute au maximum sur nos pages sans le renvoyer sur les sites auteurs.

    Vous, manants, vous n'avez aucun droit. De toute façon, quasi tous les petits et moyens sites intéressants d'auteurs souvent passionnés et compétents, mais qui n'ont pas les moyens d'acheter une visibilité chez nous avec des adwords, nous les avons tués, bien tués. Donc, vous ne sauriez promouvoir que des navets.

    Nous, Google, avons transformé l'idéal de l'internet, largement désintéressé, en un vaste business, le nôtre. Même si vous en première place "naturelle" chez nous, vous devez en plus vous adjuger au prix fort la première plage en adwords; Sinon, nous la donnerons à un spammeur toujours prêt à payer nos services"

    NB
    Ce n'est pas une parodie.

  4. Anonyme 30 mai 2017 at 17 h 31 min

    Hello,

    Disons que si l'on regarde dans un futur proche, si un jour Google est capable d'identifier le "Guest blogging", tous les sites qui le pratiquent seront durement touchés.

    J'entends très souvent que Google n'est pas capable de détecter ce genre de chose, mais en se servant par exemple des humains en leur demandant d'approuver ou non le contenu de la page (ex. via une option Chrome)... Qui sait ?

    Certes ce n'est pas pour demain, mais avec Google il faut s'attendre à tout.

    A bientôt !

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site