> > Lutte contre le spam : Google a sanctionné 6 millions de sites en 2017. Mais cela suffit-il ?

Lutte contre le spam : Google a sanctionné 6 millions de sites en 2017. Mais cela suffit-il ?


Lutte contre le spam : Google a sanctionné 6 millions de sites en 2017. Mais cela suffit-il ?
3.8 (76%) 10 votes

Lutte contre le spam : Google a sanctionné 6 millions de sites en 2017. Mais cela suffit-il ?

Google a publié il y a quelques jours de cela un rapport sur sa lutte contre le spam en 2017 (avec des chiffres assez discordants par rapport à ceux de 2016). Mais le chemin est encore très très long à parcourir...

Google a posté la semaine dernière un article sur son blog officiel au sujet de la lutte qu'il mène contre le spam dans ses résultats de recherche.

Dans ce post, le moteur de recherche fournit quelques chiffres à ce sujet pour l'année 2017 :

  • 6 millions d'actions manuelles ont été mises en place.
  • 80% de sites hackés ont été retirés des résultats de recherches. Ce chiffre est étonnant car si Google sait qu'il s'agit de 80% des sites posant problèmes, pourquoi ne pas avoir traité les 20% restant ? A moins que ces 20% aient été corrigés par les éditeurs eux-mêmes ? L'article ne l'explique pas...
  • 90 000 spam reports ont été traités.
  • 45 millions de messages ont été envoyés aux webmasters via la Search Console pour signaler des problèmes techniques.

Bizarrement, ces chiffres ne sont pas raccords avec ceux de 2016 qui faisaient état de 9 millions de messages, 180 000 spam reports traités (soit deux fois plus !) et 10 000 actions manuelles (soit 600 fois moins ?). Les définitions de ces termes ont-elles changé entre temps ?

Bref, Google lutte contre le spam et les équipes de la SQT (Search Quality Team) font de leur mieux pour contrecarrer ce fléau, avec les moyens dont elles disposent. Il reste pourtant tant de chemin à parcourir ! Et les PBN, pages satellites et autres techniques de cloaking sont certainement peu de chose par rapport aux horreurs que les équipes chargées de nettoyer l'index doivent voir au quotidien. Certes. Mais quand même...

Le pire est certainement de s'apercevoir d'une énorme tentative de spam, de faire un spam report (voire plusieurs) à Google avec preuves flagrantes à l'appui, et de s'apercevoir que, des semaines plus tard, rien n'a bougé. Et que certains sites utilisant des méthodes de goret sont encore en place. Tous les référenceurs "sérieux" ont connu cela... Non seulement ce manque de réactivité de la part de Google est assez désespérant, mais cela a également plusieurs conséquences importantes :

  • Perte de confiance dans le bien fondé des spam reports ("à quoi ça sert puisqu'ils ne les lisent ou traitent pas ?").
  • Incitation pour beaucoup d'autres sites à utiliser les mêmes techniques pour tenter de monter dans les résultats ("allons-y, puisque ça marche...") et cela nourrit donc un spam supplémentaire à traiter.
  • Les résultats de recherche restent peu pertinents dans tous les cas.

On peut comprendre que Google privilégie toujours l'action algorithmique (modification des algorithmes pour lutter contre toutes les tentatives de spam comparables à celles signalées dans le spam report). Toujours est-il qu'une action manuelle immédiate contre les sites spammy signalés serait complémentaire et surtout beaucoup plus rapide et beaucoup moins déceptive pour les webmasters et référenceurs qui désirent avant tout faire du travail sérieux et honnête... Et le vrai gagnant serait l'internaute qui aurait ainsi des résultats de recherche beaucoup plus pertinents sur la durée !

spam-report-google-2018
Exemple de spam Report Google avec celui servant à signaler les liens achetés. Source : Google

Commentaires : 6
  1. Delateur 13 juin 2018 at 11 h 27 min

    Oh mes pauvres SEO Whitehat ...

    Google ne prend pas en compte vos délations assez vite ? Je pense qu'il y a mieux à faire que de "balancer", qu'est ce c'est laid ! Ah Mr Andrieu vous donnez vraiment un bel exemple !

    J'espère, qu'effectivement, Google ne tient pas compte de vos pleurs ! Que vous passez du temps a monter vos "dossiers" pour rien... Et a mon avis c'est le cas. D'ailleurs personne ne peux jamais savoir qui est le responsable ... Le site ? Le délateur planqué derriere son PC ? Un concurrent ?

    De toute facon, les PBN et autre techniques coutent de plus en plus cher donc les sites en bénéficiant sont de "bons gros" sites de mieux en mieux fait. Donc ca "pollue" de moins en moins le web...

    Donc Google lutte de moins en moins contre ceux là...et je les comprend !

    • Olivier Andrieu 13 juin 2018 at 12 h 42 min

      Quand un spammeur n'assume pas ses actes (de façon anonyme) 😀

  2. Jeanmoulin 13 juin 2018 at 13 h 06 min

    Assumer sur votre site c’est comme envoyer un spam report...

    En tout cas votre réponse en dit long...

    Bonne continuation & faites quelques poutou pour moi sur les fesses de GG 😉

    • Olivier Andrieu 13 juin 2018 at 13 h 30 min

      En tout cas, la référence à Jean Moulin est extrêmement déplacée 🙁

  3. Anon 13 juin 2018 at 14 h 53 min

    J'admire beaucoup Jean Moulin. J'utilise très souvent ce pseudo.

    Bien à vous Monsieur Andrieu

  4. Jean Guillon 14 juin 2018 at 10 h 18 min

    Si Google propose d'agir contre le SPAM, je propose aussi de s'intéresser à l'ICANN (l'organisme de gouvernance des noms de domaine) qui propose aussi des démarches sur cette page: https://www.icann.org/resources/pages/web-2013-05-03-fr (voir la colonne "Agir").

    J'ai réalisé une procédure (phishing dans mon cas) à l'encontre d'un registrar qui - sans surprise - ne m'a d'abord pas répondu. C'est uniquement suite à la procédure ICANN que le registrar a réagi et AGI, pour la simple et bonne raison que si il ne le fait pas, l'ICANN peut "lui couper l'électricité".

    Les registrars ont des comptes à rendre à l'ICANN, c'est contractuel.

    Attention toutefois, cette procédure était plus un test qu'autre chose. Je suis toujours bombardé de mails que Gmail gère très bien.

    En ce qui concerne les liens payants: je reçois quasi quotidiennement tout un tas de propositions d'offres de SEO toutes plus grossières les unes que les autres et il m'amuse beaucoup de voir comment ce métier a évolué en 20 ans. J'ai aujourd'hui la chance de ne pas avoir besoin de SEO et c'est tant mieux 😉

Un site du Réseau Abondance : Abondance / Réacteur / Formaseo / Outiref / Livre Référencement / Définitions SEO | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site