> > Knowledge Graph : Google officialise son moteur sémantique

Knowledge Graph : Google officialise son moteur sémantique


Notez cet article

Knowledge graph

Google a officiellement lancé, sous le nom de "Knowledge Graph", son système de proposition de données complémentaires à la requête demandée, basée sur des algorithmes sémantiques...

Les règles du jeu semblent distribuées depuis quelques jours entre les deux géants du search : Bing se lance dans le social tous azimuths, aidé par ses relations étroites avec Facebook et Twitter. Google, limité par le succès trop faible de son réseau Google+, se tourne - pour l'instant - vers d'autres voies d'innovation et intègre de plus en plus de sémantique dans ses résultats.

Déjà en phase de test depuis plusieurs mois, ces fonctionnalités ont été annoncées officiellement par Google sous le nom de "Knowledge Graph". Cette nouvelle vision permet d'obtenir de très nombreux renseignements sur les "entités nommées" (noms de personnes, d'entreprises, de lieux, etc.) contenues dans la requête de l'internaute.

Le "Knowledge Graph" sera présent dans les pages de résultats de Google, au fur et à mesure des semaines qui viennent, sous 3 formes différentes :

- Désambigüisation de la requête demandée. Par exemple ici, désirez-vous des informations sur Taj Mahal, le monument, le casino ou le musicien ? :

Taj Mahal Google Knowledge Graph
Source de l'image : Google

- Résumé et informations connexes sous la forme d'un encadré permettant d'en savoir plus sur votre demande directement depuis la page de résultats :

Marie Curie Google Knowledge Graph
Source de l'image : Google

- Propositions de liens pour en savoir plus sur des sujets proches de celui recherché :

Marie Curie Google Knowledge Graph
Source de l'image : Google

Voici, pour terminer, une petite vidéo qui résume ce concept de "Knowledge graph", introduit donc cette semaine par Google :


Source de l'image : Google

Commentaires : 6
  1. SOS INFO 21 mai 2012 at 10 h 34 min

    Le jour où Google se suffira à lui même... gloups....!

  2. Yoann 22 mai 2012 at 8 h 42 min

    Une fois de plus google va répondre aux attentes des internautes en agrégeant les données de "nos" sites.
    Le trafic vers nos sites et donc, nos revenus, risquent de baisser.

    • Gerard 9 juin 2012 at 21 h 51 min

      Tout à fait d'accord, le pire c'est que si un petit site se plaint, il risque de se faire exclure de l'index et tout le monde s'en fou

  3. André 22 mai 2012 at 9 h 00 min

    Google masque son incapacité à gérer efficacement le nombre croissant d'informations présentes sur le web avec des caches misère.
    Franchement, je ne vois pas où est la difficulté d'aller chercher sur Wikipedia des informations sur des personnes ou des lieux connus. Tout y est déjà prémâché.
    Par contre, pour des recherches sur des sujets moins faciles, Google démontre chaque jour son incompétence et il m'arrive de plus en plus souvent de devoir parcourir plusieurs pages pour trouver, enfin, un site qui réponde à ma recherche.

  4. Mehdi 24 mai 2012 at 11 h 55 min

    Google n'invente rien en mettant en place ce type de fonctionnalité. Il ne fait qu'utiliser HTML5 et son côté sémantique. Mais la question est: qui utilise ce type de meta-information aujourd'hui? Faut-il que google l'utilise (les meta-inf) pour confirmer son utilité et dire que c'est superbe? Y a-t-il que google pour répondre à ce type requêtes "basique" (cf. message d'André).
    Je pense que la recherche sur le web est devenue, contrairement à ce que beaucoup de monde pensent, de moins en moins évidente. On passe parfois plusieurs heures à naviguer sur le net pour trouver l'information qui nous intéresse (j'exclus ici la recherche "grand public"). Et quand on l'a trouve, généralement ce n'est pas grâce à google.

  5. FlyTox 29 mai 2012 at 16 h 00 min
Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site