Google : vers la fin des résultats naturels ?

   
(English version - machine translation)

infos mondiales

Faisons un peu de prospective en nous demandant à quoi ressembleront les SERP dans 3 ans. Nous dirigeons-nous vers l'ordinateur de Star Trek, tant désiré par les concepteurs de Google ?...

"Organiser les informations à l'échelle mondiale dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous". Telle est la mission officielle de Google. Certes, mais quand cet objectif sera atteint (plus ou moins en tout cas), qu'en fera-t-il ? Si on suit ce mantra à la lettre, comment peut-on interpréter ou analyser la stratégie de Google pour les années à venir ?

Une chose est sûre : une étude menée il y a un an a montré que les liens naturels, dans la partie "above the fold" (ou "au dessus de la ligne de flottaison" : ce que voit l'internaute sans scroller la page) d'une SERP (page de résultats) Google, ne représentaient plus que 18,5% de l'espace, contre 53% il y a quelques années... Et la plupart des nouveautés du moteur vont dans le sens de l'affichage d'informations dans la SERP directement issue des outils de Google ou de partenariats spécifiques (comme les informations nutritives ou le comparateur d'assurances par exemple). Bref des informations "maitrisées". On l'avait dit plus tôt ici, le but ultime de Google est de devenir un moteur de réponses et non plus un moteur de recherche et il fait tout pour ça depuis longtemps : Adwords, Onebox spécifiques, Knowledge Graph, moteurs verticaux (Images, Actualité, Vidéos), Google Maps et Google+ Local, informations issues de Google+, on en passe et des meilleurs...

Bientôt des SERP "100% Google" ?

Si on extrapole, on pourrait bien voir, d'ici quelques temps, des SERP "100% Google". On peut tout à fait imaginer que, lorsque le moteur aura estimé qu'il détient suffisamment de données et qu'il a suffisamment ""organisé les informations à l'échelle mondiale dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous", il ne proposera plus qu'elles, savamment mises en forme grâce aux algorithmes "maison". Un lien du type "Plus de résultats pour la requête [...]" pourra alors renvoyer, en second choix (ou pour des requêtes trop incompréhensibles ou rares), vers les SERP telles qu'on les connaissait il y a quelques années, les "dix liens bleus" d'époque. Mais cette partie sera-t-elle, à ce moment-là, encore dans les priorités de Google ?

Et finalement, la société de Mountain View n'aura fait que suivre son credo initial d'organisation des informations mondiales. Elle n'aura plus besoin des autres sites web pour cela. On peut presque imaginer que les sites aujourd'hui crawlés incessamment par ses robots ne sont qu'un "mal nécessaire" avant l'étape ultime : proposer une encyclopédie mondiale, vivant en autarcie totale. Un Wikipedia qui aurait réponse à tout ou presque. Bref, l'ordinateur de Star Trek tel que le rêve Amit Singhal, l'une des principales têtes pensantes du moteur.

Qu'en penseront les internautes ?

Bien sûr, l'inconnu de l'équation reste l'adhésion des internautes à un tel système. Mais Google est intelligent. L'évolution se fait petit à petit, de façon presque imperceptible. Et le temps joue pour lui, puisqu'il n'est pas prêt à "digérer" encore toutes les infos mondiales. Mais lorsque le jour viendra, si l'outil répond aux attentes (et aux requêtes) des internautes, il n'y a aucune raison qu'il ne connaisse pas le succès. On peut d'ailleurs imaginer que Google propose en phase transitoire deux versions de son moteur : la "classique" et la "nouvelle".

Et que deviendra le SEO dans tout ça ? Et bien, il s'adaptera, une fois de plus : présence dans les "liens bleus", encore disponibles, même de façon indirecte, présence dans les infos proposées sur la première page, d'une façon ou d'une autre (actualité, images, vidéos, Google+, etc.). Bref, il y aura toujours du boulot, mais celui-ci devra s'adapter. Une fois encore. Mais on a l'habitude :-) Et non, non, le SEO ne va pas mourir pour autant :-) Il évoluera, comme depuis 20 ans que le métier existe...

Alors, science-fiction que tout cela ? Peut-être. Et peut-être pas... Mais l'avantage avec la science-fiction à l'échelle de l'Internet, c'est qu'on n'aura pas longtemps à attendre pour savoir ce qu'il en est réellement. Quelques années tout au plus... Alors, rendez-vous en 2016 ou 2017 pour faire un point :-)

star trek
Source de l'image :Startrekdesktopwallpaper.com

Commentaires : 35
  1. Z 5 septembre 2013 at 8 h 45 min Reply

    Totalement terrifiant. Ça n'est pas Startrek mais plutot Orwell.

  2. Sylvain 5 septembre 2013 at 9 h 18 min Reply

    Pour l'indispensable présence dans GG adresses (ou G+ maintenant), les actualités, les images, la vidéo, etc. On y est déjà non ?
    Pour ta prospective et l'avenir de Google, je ne cois pas à de la science fiction, mais à une réalité tangible.

  3. Pépé 5 septembre 2013 at 9 h 21 min Reply

    Bonjour,
    Je blogue depuis un an et je vois Google partout c'est lui le patron du web il fait les règles qu'il veut et tout le monde suit !
    Même adSence qui rapporte rien ou presque aux blogueurs est partout.

  4. Nico 5 septembre 2013 at 9 h 25 min Reply

    Ton article fait peur aux référenceurs ! Mais comme tu le dis si bien, tout bon SEO doit continuer de s'adapter aux changements de Google et surtout diversifier ses compétences (dont le social média)

  5. David Bonin 5 septembre 2013 at 9 h 32 min Reply

    Mais le volume d'information ne faisant qu'augmenter. Google n'aura jamais fini d'"organiser les informations à l'échelle mondiale".

  6. Luc 5 septembre 2013 at 9 h 32 min Reply

    Nous sommes entrés dans l'ère du web : KitKat®

  7. Aisne Numérique 5 septembre 2013 at 9 h 36 min Reply

    L'analyse est très intéressante.
    On peut également penser qu'une partie des réponses du web est déjà connue par la plupart des humains : La forme d'un ballon, la couleur d'une orange, etc... En répertoriant ces informations de manière précise, il sera possible d'initialiser une intelligence artificielle avec le même vernis de culture que nous. Si nous sommes encore au centre des questions, il semble évident que d'ici quelques années des robots auront d'autres questions pour pouvoir se déplacer plus rapidement. A quoi ressemble cet objet ? C'est une chaise. Quel est son poids, sa résistance etc...

  8. Tilto 5 septembre 2013 at 9 h 39 min Reply

    Et si l'eco système basculait ? on est bien passé de AltaVista à Google il a seulement quelques années. Les utilisateur prennt l'outil qui leur est le plus facile. Si les webmasters encouragent un nouvel outil qui leur est plus favorable ....

  9. yoann 5 septembre 2013 at 10 h 01 min Reply

    très franchement, je vous trouve rapide dans cette évolution 2016 ou 2017, j'aurais bien 10 ans de plus. dans le cas d'une encyclopédie GG (si cela marche comme wikipédia) on sera quand même propriétaire de sa page, pour moi cela ne fera pas évoluer tant que cela le SEO. Et yahoo ou bing il reste sans rien faire????????????? J'en doute gare à marissa

  10. Entreprise & Culture Numérique 5 septembre 2013 at 10 h 06 min Reply

    L'évolution vers la "Culture numérique" est globale et concerne toutes les entreprises, dans tous les secteurs d'activités.

    Elle nous oblige tous à "être des aventuriers du numérique" !
    Les individus, nous tous, aussi en ce qu'elle bouleverse nos comportements privés et professionnels.

    Si elle ne transformait pas un des (le?) principal acteur du monde numérique, c'est que celui-ci serait d'avance condamné ! Or, on n'imagine pas que Google, avec la "modeste" ambition qui est la sienne depuis l'origine, n'ait pas le sens de l'anticipation !
    Sylvain a certainement raison, on n'est pas dans de la science fiction, mais dans une réalité peut-être encore en dessous de ce topo...

    Voilà une raison de plus pour que chaque professionnel révise ses modèles d'affaires !

  11. Ecommerce 5 septembre 2013 at 10 h 19 min Reply

    Le métier du référencement ne peut pas finir, si non Google aussi finira..

  12. OrangeTanguine 5 septembre 2013 at 10 h 37 min Reply

    Ton article reprend exactement ma vision de l'évolution de Google.
    Je pense même que cela arrivera bien plus tôt qu'on ne le pense. L'évolution est déjà en cours, avec des pages de plus en plus standardisées (Adw, shooping, images, vidéos, wikipedia, site officiel, knowledge graph) sur certaines requêtes.
    Mais je n'aime pas cette évolution, car c'est google qui décide(ra) de l'info pertinente/article et tu n'auras plus/moins le choix qu'avant. C'est le début de la pensée unique :-/

  13. Véronique Duong 5 septembre 2013 at 10 h 46 min Reply

    Bonjour ! Merci pour cet article qui fait réfléchir sur l'avenir du SEO. Je ne pense pas que le SEO va "disparaître", mais il faudrait surtout s'adapter aux différents changements de SERP ... Tant que les moteurs de recherche existeront, le SEO existerait ;)

  14. Alexeo 5 septembre 2013 at 11 h 14 min Reply

    Un article très intéressant et une vision plausible.
    Seulement, est-ce qu'en faisant ainsi Google ne se risquerait pas à une fuite des internautes ?
    Est-ce que l'augmentation des services et résultats 100% Google pourraient effrayer les internautes ?
    Les SEO workers s'adapteront toujours mais pourquoi pas vers d'autres moteurs qui prendront plus d'importance.

  15. Khou 5 septembre 2013 at 11 h 16 min Reply

    Nous sommes bel et bien à bord de l'Enterprise avec comme mission d'explorer de nouveaux mondes étranges, découvrir de nouvelles vies, d'autres civilisations ... (le reste est sur Wikipédia !) mais la mission de Google est-elle aussi pacifique que celle de l' Enterprise ?
    Donc si j'ai bien compris, les seo doivent se préparer à une meilleure visibilité au niveau du second choix ! De gros bouleversements évidemment mais les seo en subissent tellement chaque jour, qu'ils prendront le virage à 360° puisqu'ils n'ont guère le choix.

  16. Stéphane 5 septembre 2013 at 11 h 31 min Reply

    Google est aujourd'hui le leader mondial de la recherche, mais qu'en sera-t-il demain?
    Tout à fait d'accord pour dire que même les géants ont un talon Achille, David a bien vaincu Goliath.
    En terme d'intelligence artificielle, elle devra l'être à la fois pour l'internaute mais aussi pour les finances de Google: en gros, comment Google va-t-il s'y prendre pour proposer du tout payant sans entraver le côté pertinent de l'affaire?
    Quant au SEO, j'ai bien peur qu'il soit en voie d'extinction, ou le métier va considérablement changer: on ne peut plus aujourd'hui se baser sur un travail exclusivement SEO pour faire tourner une entreprise comme ce fut le cas pendant des années, les règles changent de manière incessante et pendant la remise à niveau SEO, l'eau coule sous les ponts...
    Ce qui est possible c'est un renversement de la hiérarchie au niveau de la recherche en elle même, je vois Google tomber du jour au lendemain, probablement détrôné par une solution open source, j la sens bien celle là, un matin, il ne sera plus: pensez aux banques en 2008, qui aurait cru ne serait-ce qu'une semaine avant que des mastodontes fermeraient leurs portes en moins de 24 heures? Et pourtant...

  17. Julien @séjour linguistique 5 septembre 2013 at 11 h 41 min Reply

    Et si google attaque ce démarche! proba que d'autres moteurs profitent et les gens les utilisent car on a déjà pris l'habitude de choisir et de vérifier plus qu'un sites qui propose un tel service et on a ce démarche dans notre vie quotidienne.
    C adire si je cherche un service google me fournira directement une réponse??? et qui me confirme qui est le meilleur peut être ça marche avec des infos connues par tout le monde mais la classification des sites reste la même et le client doit choisir un parmi autres??

  18. Ponseel 5 septembre 2013 at 11 h 42 min Reply

    Le 14 août 2010, Eric Schmidt déclarait au Wall Street Journal : "Je suis convaincu que ce veulent la majorité des gens, ce n'est pas que Google réponde à leurs questions, mais que Google leur dise ce qu'ils doivent faire". Tout est dit sur leur projet, il n'y aucun doute à avoir sur leurs intentions. Google est dieu.

  19. Fabien BRANCHUT 5 septembre 2013 at 12 h 24 min Reply

    Comment réagirait Google fasse à un plugin type AdBlock qui supprimerait uniquement les pub dans ses SERP ?

    • Max 6 septembre 2013 at 16 h 01 min Reply

      euh il rachèterait le plugin non ?

  20. Adifco 5 septembre 2013 at 12 h 32 min Reply

    Le métier evoluera. Nous aurons peut-être la possibilité d'optimiser les sites pour être cités dans le moteur de réponses. Comme disait Arthur C. Clarke "La réalité sera plus incroyable que la fiction" :D

  21. Olabonga 5 septembre 2013 at 13 h 24 min Reply

    Le problème c'est quelle alternative à Google ?

  22. Benoit 5 septembre 2013 at 14 h 49 min Reply

    @Fabien BRANCHUT adblock+ est en train d'acheter des espaces publicitaires pour inciter le fort pourcentage n'ayant pas cet addons à s'y mettre... Belle petite bataille non ? :)
    Pour info, il supprime déjà les pubs dans les serp.

  23. Marc, Annuaire Français 5 septembre 2013 at 14 h 53 min Reply

    L'évolution des tendances donne raison a Olivier, pourquoi la courbe infléchirait?
    Google+ est un piège a seo, et il faut se rappeler que Google avait annoncé que se serait payant ... et bien évidement, il le deviendra le jour ou plus personne ne pourra s'en passer ...

    Mais je suis de plus en plus convaincu que le terrain est très favorable a une concurrence de Google. L'erreur de persister dans la croyance irraisonnée qu'aucune concurrence ne peut venir troubler Google est basé sur une vision mondiale de l'internet, alors que même chez Google, une majorité des datas est regroupé par secteur géographique.

    Si il y a des intrépides de haut niveau dans le développement de data qui veulent tenter l'aventure, ils peuvent me contacter...

  24. Thomas 5 septembre 2013 at 15 h 37 min Reply

    On a aimé Google car il fournissait le service, apporter rapidement des réponses cohérentes et impartiales à une requête.
    On aime moins les réponses rapides, cohérentes mais partiellement orientées
    On n'aimera pas du tout les réponses rapides, cohérentes et totalement orientées Business.
    Alors il sera temps de voir émerger un nouvel acteur, peut-être de l'open source?
    Je passe pour un dingue en disant aujourd'hui que Google scie la branche sur laquelle il est tranquillement en train de prospérer mais son modèle économique est basé sur le service initialement rendu, non? Si ce n'est plus le cas pourquoi continuerions-nous à l'utiliser?

  25. Julia Herbreteau 5 septembre 2013 at 17 h 14 min Reply

    Mon dieu, mais quelle horreur... La richesse du web muselée et réduite à son minimum, centralisée entre les mains d'une multinationale... Peut-on faire quelque chose pour empêcher ça ? J'avais entendu parler d'une scenario catastrophe un peu similaire, il y a 2 ans : un développeur spécialisé dans les applications me disait qu'un jour on n'aurait plus besoin de moteur de recherche car à chaque besoin correspondrait une application bien définie. Encore une fois, il s'agit d'un nivellement par le bas dangereux et épouvantable... Il faut agir !

  26. Joe 5 septembre 2013 at 17 h 43 min Reply

    J'aime beaucoup la publicité Google au-dessus de l'article et en total adéquation : "Inscrivez-vous maintenant et bénéficiez de 75 € de publicité gratuite - Découvrez AdWords"

  27. googleparano 5 septembre 2013 at 18 h 40 min Reply

    Sergey Brin et Larry Page veulent devenir les maîtres du monde.
    Leur soif de pouvoir m'effraie.
    Dans quelle mesure un jour ne seront-ils pas assez riches pour s'acheter les faveurs de dirigeants politiques et ainsi diriger un pays, des pays ou le monde?
    Même leur gigantesque fortune n'égale pas leur mégalomanie à terme ravageuse.
    A quelle moment la politique, le monde comprend le danger d'une telle entreprise et a les moyens de l'arrêter?
    C'est une vision parano, négative, fantaisite et pourquoi pas emprunte de lucidité?

  28. Simon Tripnaux 5 septembre 2013 at 21 h 09 min Reply

    Il serait donc grand temps de penser le web sans Google ? Allo Exalead ?

  29. Agence Monica Médias 5 septembre 2013 at 21 h 19 min Reply

    Le search est la principale vache à lait de Google, via Adwords, mais puisqu'on est au département anticipation, le search n'est-il pas aussi le cheval de Troie par lequel The Firm va investir les pans entiers des secteurs d'économie les plus lucratifs: voitures, lunettes, assurances, etc.?

  30. Cédric 6 septembre 2013 at 10 h 12 min Reply

    @Fabien BRANCHUT: j'y vois aussi un problème majeur pour Google qui va devoir s'y pencher sérieusement dans un futur proche.

  31. Henry 6 septembre 2013 at 11 h 02 min Reply

    Pour une extrapolation, ça en est vraiment une! Mais gardons les pieds sur terre, je sais que t'appelles "pingouin" la nouvelle algorithme, un changement qui avait fait des échos sur le web, mais pas au point de faire disparaitre les bonnes habitudes du SEO.

    J'apprécie le fait que t'ai eu le courage de partager ton opinion surtout en sachant combien d'entreprises comptent sur le SEO pour faire apparaitre leur site dans les résultats du SERP.

    Pour l'heure, faisons d'abord face à un Google plus sociale, lequel avait donné de plus en plus d'importance aux signaux sociaux.

  32. Nico 7 septembre 2013 at 17 h 34 min Reply

    Google aura toujours besoin de nous et de nos belles pages web optimisées pour se nourrir des nouvelles tendances et autres nouvelles informations. Nous sommes l essence de ce gros vaisseau !:-)

  33. pierre 24 septembre 2013 at 2 h 43 min Reply

    Ok faisons de la prospective.
    Maître du monde...
    Bon déjà moi j'ai pris l'habitude que nous autres, quand on dit MONDE, géopolitiquement parlant, en fait on dit occident... petit calcul vite fait : Monde = 7 milliards d'habitants, Occident en étant large = 1 milliard. (on risque donc d'oublier beaucoup de monde).
    D'ailleurs, un bruit court que c'est la CHINE qui bientôt va dominer le monde... (Alors j'ai fait 'SHANGHAI' sur Google image pour voir et je vous encourage à faire de même car en effet, franchement NEW YORK ça paraît de la gnognote à côté!...c'est terrifiant tout ça).
    Et j'ai même un pressentiment que la crise terrible (comme disait sarko) qui nous tombe dessus depuis 5 ans, ben elle nous vient tout simplement de cà : notre milliard d'habitants a maintenant un très très très sèrieux concurent d'un milliard et demi d'habitants!. (ca nous était pas arrivé depuis des siecles un coup pareil!).
    Vous allez me dire que j'ai pas inventé la poudre en vous révèlant ce grand secret, sauf que:
    pas de pôt ...la chine et google c'est pas le grand amour!
    Bref, entre la chine et google, qui qui aura le plus de moyens? (financiers, techniques, intelligence artificielle, etc..).
    Parceque si c'est la chine, bien sûr ce sera sans google... CQFD!.
    Alors google, à mon avis, (comme beaucoup d'autres d'ailleurs), ce qu'il veut c'est se remplir les poches a toute vitesse avant qu'il soit trop tard... c'est bien humain!.

  34. Olivier C 4 décembre 2013 at 17 h 29 min Reply

    Totalement en phase avec votre article : il n'y a qu'à voir comment Google exploite les images et les ressources Wikipédia pour les afficher directement dans ses encarts de recherche...

Laisser un commentaire (charte de saisie de commentaire)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un site du Réseau Abondance  : Information : Abondance - Forums Abondance - Boutique Abondance - Livre Référencement - Formation DVD Référencement | Outils : Outiref - Visiref - Spider SimulatorDivers / Jeux : Googlefight - Googland |  Moteurs de recherche : Mozbot.fr - Mozbot.com - Grifil.net - SearchWings