> > Bientôt 100% de (not provided) ? Quand Google-Big Brother veut écraser le Web...

Bientôt 100% de (not provided) ? Quand Google-Big Brother veut écraser le Web...


Bientôt 100% de (not provided) ? Quand Google-Big Brother veut écraser le Web...
5 (100%) 1 vote

not provided

La pieuvre Google étend de plus en plus son emprise sur le Web en chiffrant au fil des mois toutes les requêtes sur son moteur de recherche. Le but principal semble être de favoriser ses publicités Adwords, sans aucun moyen pour l'internaute de modifier la donne...

Si on en croit le site NotProvidedCount (qui fournit des statistiques basées sur un panel de 60 sites), en continuant la courbe actuelle de croissance des requêtes en (not provided), on devrait atteindre les 100% d'ici à la fin de l'année (voir graphique ci-dessous). Toujours selon ce site, la moyenne actuelle serait de 73,93%. Pour information, sur le site Abondance, nous atteignons la barre des 80% en ce moment...

La situation devient donc catastrophique et n'est pas à l'honneur de Google (et des différents navigateurs) qui chiffrent les pages de résultats, ne permettant plus la transmission de ces "mots clés referers" pourtant si importants en web marketing. Sauf pour les Adwords de Google, bien entendu ! Car la pseudo-sécurité des internautes, credo de Google lorsqu'il a mis a mis en place cette fonction, s'arrête bien sûr aux frontières de son tiroir-caisse. La moindre des choses aurait été de fournir le choix à l'internaute entre recherche chiffrée ou pas. Que nenni ! Aucune solution n'est aujourd'hui fournie afin d'opter pour une recherche sécurisée ou pas. Un comble ! Don't be evil, qu'ils disaient...

Toutes les SERP chiffrées d'ici peu

Et la situation ne pourra que s'empirer puisque Google a annoncé son intention, sous le prétexte de lutte contre l'espionnage de la NSA (en cela, Prism lui rend un grand service !), de crypter TOUTES les SERP, que l'internaute soit connecté avec son compte ou pas. Et les données fournies par les Google Webmaster Tools ne sont pas assez précises pour assouvir les besoins des spécialistes du web marketing (impossibilité, par exemple, de calculer un taux de conversion sur une visite alors qu'il s'agit là de l'une des bases essentielles de mesure de la qualité d'un trafic). Et surtout, ces données viennent également de Google et quand on voit la stratégie actuelle du géant de Mountain View, on se dit que les risques de manipulation sont énormes. Les statistiques étant limitées à 90 jours (prochainement extensibles à 1 an selon Google) et 2 000 mots clés, elles sont de toutes façons quasiment inexploitables, notamment pour les gros sites.

En bientôt deux ans, Google aura ainsi réussi à étendre son emprise sur le Web de façon hégémonique et outrancière dans ce domaine. Le tout sans aucune réaction de qui que ce soit. Et quand on voit la courbe de croissance du navigateur Chrome et de Google Analytics, on peut se dire qu'il tient également là de nouveaux et énormes moyens de tenir Internet et le Web entre ses mains.

Lorsque 100% des requêtes naturelles seront chiffrées et non transmises, la seule solution pour obtenir des informations statistiques sur la façon dont les internautes ont trouvé un site sera donc... d'acheter des publicités Adwords. Et ce jour-là, Google aura gagné son pari : il sera devenu incontournable et aura fermé la porte à ses concurrents sans que personne ne réagisse...

notprovidedcount
Source de l'image : Abondance

Commentaires : 55
  1. Simon 24 septembre 2013 at 9 h 07 min

    On va découvrir ses requêtes via semrush bientôt ^^. Franchement c'est déprimant de voir cette courbe de notprovided. Chez moi aussi c'est de l'ordre de 80% 🙁

  2. Guillaume 24 septembre 2013 at 9 h 15 min

    Idem où je bosse. C'est lamentable...

  3. SEOWarrior 24 septembre 2013 at 9 h 17 min

    Ave Olivier ! Merci pour ce billet. Est-ce qu'aujour'd'hui un tool permettrait de contourner cela ? Un autre outil de tracking qu'Analytics par exemple ?

  4. Mary 24 septembre 2013 at 9 h 20 min

    Le % de not provided n'a cessé de croitre ces derniers mois et a explosé en septembre sur l'ensemble des sites internet... je comprends mieux : la mise en place du 100% chiffré, c'est une réalité. Le web analytics va devenir une science de divination ? ou Bing va prendre la place de Google ^^

  5. thibault 24 septembre 2013 at 9 h 23 min

    J'avais déjà un doute il y a un an avec le rajout du retargeting sur Adwords et Adsense mais là on est en plein dedans.

  6. Robert 24 septembre 2013 at 9 h 26 min

    Ololo, ça balance !! 🙂

    La situation devient assez problématique, en effet.

    @SEOWarrior dans la mesure ou la requête n'est pas passée par le moteur de recherche, aucun outil ne permet de contourner cette limitation pour récupérer les données, même des WebTrneds ou Omniture avec des tickets d'entrés astronomiques.

    Webmaster Tools est à priori la seule "pseudo" alternative, avec les limitations qu'évoque Olivier.

  7. Aurélien Debord 24 septembre 2013 at 9 h 27 min

    Je me souviens quand les not provided sont apparus, cela représentait une dizaine de pourcents. Aujourd'hui, je fais le même constat : ~80% des requêtes sont inexploitables.

  8. Chris 24 septembre 2013 at 9 h 47 min

    Bonne question SEOWarrior ! Je serais également curieux de savoir si un tel outil existe.
    Si ce n'est pas le cas, il serait peut-etre intéressant de se pencher sur son développement (si cela est réalisable). Comme bon nombre de webmasters ou de référenceurs, je n'ai pas envie de devenir la vache à lait de Google et je trouve vraiment dommage qu'une entreprise qui était plutôt cool au départ se métamorphose en une machine à profits dont nous sommes le carburant.

  9. Robert 24 septembre 2013 at 9 h 54 min

    @Chris : c'est impossible, dans la mesure ou Google ne passe pas le referer, il n'existe AUCUNE solution.

    Petit tour dans mon Analytics fait, je confirme une augmentation substantielle du nombre de requêtes (not provided) sur un certain nombre de sites FR à gros volume (plusieurs millions de VU par mois) depuis fin août.

  10. arc gestion 24 septembre 2013 at 10 h 00 min

    Bientôt les 100% de "not provided". Ça ne va pas aider les référenceurs.
    En tout cas j'ai le même constat sur mes sites internet. J'atteint les 70-80% de "not-provided".

  11. Amelie 24 septembre 2013 at 10 h 08 min

    Ça me déprime... D'une thématique à l'autre je passe de 50% à 90% (87% pour le site de mon agence ces 7 derniers jours !)
    Allez, tout le monde sur AdWords... Puis pourquoi pas ne pas donner plus de place à ces annonces sur la page ? Vous imaginez, un moteur de recherche payant où le plus "pertinent" sera celui qui paye le plus ?!

  12. Valentin 24 septembre 2013 at 10 h 18 min

    Pour réagir si vous commenciez à orienter les utilisateurs de votre entourage sur Yahoo ou Bing (ou Qwant :S).
    Je suis pour ma part passé à Yahoo depuis plusieurs semaines. Une façon pacifique d'exprimer mon mécontentement à Google. J'encourage mon entourage à faire de même. La recherche n'y est pas en SSL, je peux donc collecter les informations transmises par Yahoo.
    La prochaine étape consistera à remplacer Google Analytics par (pourquoi pas) Piwik. Enfin je constate une baisse énorme de rentabilité d'Adwords pour mes clients depuis 2 ans, donc je vais également faire mon acquisition ailleurs.
    Si tout le monde se regarde en se plaignant, Google continuera. Si l'on agit chacun, Google sentira le vent tourner...

  13. David 24 septembre 2013 at 10 h 18 min

    Il est impossible de créer un outil capable d'enlever ce not provided malheureusement. Le problème, c'est que Google possède plus de 90 % des visites en Europe.. Des avis sur l'avenir du référencement ? Ca va vraiment devenir compliqué même si il existe certaines techniques .

  14. Le Rédacteur Web 24 septembre 2013 at 10 h 28 min

    La situation est en effet catastrophique ! En faisant cela, Google pousse très (trop ?) loin le bouchon, en n'offrant aucune autre solution que celle de la publicité sponsorisée pour avoir des informations sur les mots clés utilisés. Même en payant des campagnes, cela ne permettra pas d'avoir une photographie réelle de son trafic, certaines requêtes naturelles qui convertissent resteront "invisibles"... La solution serait de rendre Analytics payant, non ?

    La raison de la protection des données me fait sourire, à l'heure ou Google propose des outils de tracking (url builder / goo.gl) et nous affiche toujours les données de localisation, réseaux ou autres appareils utilisés dans Google Analytics...

  15. lionel 24 septembre 2013 at 10 h 33 min

    Bonjour Olivier,

    J'ai bien compris que les évolutions de Google ne tendaient plus pour faciliter a tout ce qui touche au référencement naturel d'ou ma décision d'opérer également sur d'autres leviers de visibilité car ce moteur de recherche va devenir ingérable.

  16. Vincent 24 septembre 2013 at 10 h 34 min

    Exact!
    Mais on les retrouvent sur GWT
    Où est le problème?

  17. Michaut Laurent 24 septembre 2013 at 10 h 35 min

    @seowarrior il n'y a pas de solution malheureusement...
    on devrait faire chier Google en arrêtant d'utiliser analytics et en basculant chez Piwik... lol
    non plus sérieusement, non l'idée est que comme nous sommes multicanal, l'analyse du compte SEM peut donner de forte indication sur les mots clés à fort potentiel quitte ensuite à les utiliser pour du ref nat. Nous en interne on utilise http://www.web2roi.com et franchement on est plutôt content du résultat.

  18. Julien 24 septembre 2013 at 10 h 37 min

    La seule solution c'est d'analyser ses pages de destinations ou ses mots clés dans Google Webmaster Tools.... Merci Google de nous aveugler pour compliquer la tâche des réferenceurs SEO et augmenter la part des réferenceurs SEA ! Sous pretexte d'une protection de la vie privée.... la blague.

  19. Nico 24 septembre 2013 at 10 h 43 min

    Bon on va faire un commando pour brûler le siège google, qui me paie le billet d'avion ?!

    Ok je sors 😀 =>

  20. Simon Tripnaux 24 septembre 2013 at 10 h 51 min

    Alors bon, c'est quand qu'il y en a qui se mettent à faire bouger les lignes ? Exalead ? DuckDuck ?

  21. tanger 24 septembre 2013 at 11 h 30 min

    ce que je l'ai constaté il ya quelques mois, les notprovided pour mes sites augmentes!

  22. Fred 24 septembre 2013 at 12 h 34 min

    C'est quand même curieux de la part de Google de proposer un outil d'un coté et d'empêcher son utilisation en partie de l'autre.

  23. Stéphane 24 septembre 2013 at 12 h 40 min

    Pourquoi Google scie la branche sur laquelle il est assis ?
    Un jour peut-être nous verrons des bannières du genre "Nous ne vous recommandons pas Google" fleurir sur de nombreux site web marchands ou non.
    Un collectif de webmasters mécontents peut se former très vite avec les réseaux sociaux... c'est internet ou quoi ? 😀

  24. Agence Netmacom 24 septembre 2013 at 14 h 34 min

    Comme tu le dis, les limites de la vie privée des internautes se trouvent au niveau des tiroirs caisse de Google. C'est ça le plus rageant... On peut accepter la nécessité du Not Provided pour des raisons de vie privée, sécurité et compagnie, mais c'est plus dur d'accepter que ces infos ne soient pas partagées gratuitement avec les webmasters, alors qu'elles sont accessibles de façon payante via AdWords.

    Dans ce cas précis, l'hypocrisie est du même niveau que pour le cas AdBlocks qui laisse passer les pubs Google moyennement finance...

  25. sam@journal lumineux 24 septembre 2013 at 14 h 39 min

    J'ai remarqué ça dans mon compte Google Analytic depuis 1 mois , presque 80 % mots clé sont marqué (not provided) Je trouve pas une solution pour connaitre les mots clés , de plus maintenant que ce que je vais mettre dans le rapport de positionnement pour mes client 🙁

  26. Thomas 24 septembre 2013 at 15 h 18 min

    Après avoir rendu aveugle, Google va vendre des cannes....Encore une fois, bien joué (sic!).
    Je suis un peu dubitatif sur leur volonté de faire migrer les webmasters sur adwords pour avoir un peu d'infos. En effet, c'est assez tendancieux au niveau légal, genre "vente forcée, et à grande échelle, ca va exciter les pouvoirs publics.
    J'avais souvenir d'un analytcs payant "haut de gamme" pour les grands comptes (de l'ordre de 150k€ annuel je crois). Des versions payantes plus light et moins couteuses pour les petits comptes leur permettraient d'avoir des infos ?

  27. Cédric 24 septembre 2013 at 16 h 02 min

    @Thomas: A ma connaissance, les versions Prenium Analytics ne permettent pas d'avoir ces informations.

    • Mathias 24 septembre 2013 at 17 h 19 min

      A nous peut être d'essayer de faire changer la tendance et de diriger nos lecteurs vers Bing!

  28. Robert 24 septembre 2013 at 16 h 05 min

    @Thomas

    Google Analytics Premium et son ticket d'entrée à 150K$ (soit 111K€) ne règle pas le problème, Google ne passant pas le referer. Comme indiqué plus haut, il n'existe AUCUNE solution technologique permettant de faire remonter le mot-clé si Google reuse de passer l'info. Tu as beau t'appeler amazon et avoir un contrat chez Omniture à plusieurs millions d'euros par an, impossible de récupérer les mots-clés tapés par les internautes sur Google.

  29. Jean-Michel 24 septembre 2013 at 17 h 33 min

    Le seul moyen d’avoir des données est de jouer au bras de fer avec Google.

    Vous allez me dire que c’est impossible. Et bien je pense totalement le contraire après avoir vue ce que les joueurs de poker ont fait sur PokerStars. Après un changement de prélèvement qui les désavantageait grandement ils ont fait grève !

    Concrètement ça veux dire quoi ? Ils se sont assis sans jouer et donc la room ne gagnait plus d’argent. Ils ont obtenu qu’une délégation puisse discuter afin de trouver un système hybride qui reste intéressant pour les deux parties.

    Vous imaginez si la planète entière organise une ou plusieurs journées de grève AdWords par an ce que ça pourrait couter à Google ? En gros tout le monde à un moment donné met sa campagne Adwords en pause pour X temps.

    Nos clients de toute façon seront toujours cherchés via le naturel. Je pense qu’au niveau business se ne serait pas catastrophique de mettre en place une telle action. Le seul gros perdant dans l’histoire serait Google. Reste à savoir si toutes les agences marketing seraient capables de jouer le jeu et de faire plier BigGBrother ; ça c’est une autre paire de manche.

    Pour ma part, je jouerais le jeu !

    Je donne même un nom au mouvement si quelqu’un de plus connu que moi veux le réserver et envisager de commencer une action.

    NotProvided Révolution

    Jean-Michel

  30. Clément 24 septembre 2013 at 17 h 45 min

    Puisque personne aujourd'hui ne peut ou ne veut réagir et GG va continuet son petit bonhomme de chemin en fermant le web a sa manière... Google ne pourra tomber que sur une lois de type anti-trust ou anti-monopole ce qui, de toute manière, lui pend au nez mais tant que le législateur US ou Europe ne fera rien et bien nous non plus. Soit dit en passant c'est surtout une mesure qui touche les éditeurs de sites et non les SEO.

  31. Kim Communication 24 septembre 2013 at 18 h 04 min

    Déjà en mai 2010, Google conseillait gentiment lors de sa visite à Bruxelles : à l'avenir, il vaudra mieux travailler "avec" Google, que contre "Google". On comprend qu'ils conseillaient de s'orienter vers de l'Adwords plutôt que vers l'optimisation des positions naturelles.

    Les SEO rigolent au nez de tous ceux qui annoncent la mort du référencement à chaque resserrement prononcé par Google, et pourtant... Que ça nous plaise ou non, on doit aujourd'hui se poser la question : le naturel est-il toujours plus rentable que le sponsorisé ? Posez-vous la question.

    Désolé pour ceux qui ont la SEO comme fonds de commerce. Ça ne me plaît pas plus qu'à vous.

  32. Véronique Duong 24 septembre 2013 at 18 h 09 min

    Bonjour, j'ai également remarqué, que près de 80% des mots-clés par lesquels on arrive sur mon site sont en "not provided" ... Merci pour l'information aussi ! 🙂

  33. FRANCOIS 24 septembre 2013 at 18 h 53 min

    Une philosophie affichée qui semble idéale "servir le meilleur résultat possible à l'internaute"... Mais un fonctionnement malsain qui vise uniquement à engranger un maximum de cash sur le SEA! C'est l'hypocrisie la plus complète et qui pénalise en plus tous les annonceurs par une plus grande concurrence et donc un ROI toujours plus faible...

  34. Audiofeeline 24 septembre 2013 at 20 h 21 min

    En regardant un peu sur la toile ce qui se racontaient, Google n'est pas en train de se faire de la bonne publicité en tout cas. D'un point de vue purement utilisateur l'idée est bonne mais le réel problème c'est le trust de ce moteur.

    Je pense sincèrement et depuis un bon moment que les réseaux sociaux restent pour le moment la meilleure alternative. Les SEO vont-ils se tourner vers le community management ? Possible.

  35. Annuaire Français 24 septembre 2013 at 20 h 55 min

    Dommage pour l'image de Google, et la ligne rouge semble être passée au vue des nombreux commentaires.

    Peut être que des masses de courriers auprès des ministères concernés feront naitre une loi pour préserver l'état des protocoles http sur les outils de recherche du moment que l'internaute n'est pas connecté à son compte. Quelques part, cette rétention est un abus, car sans site indexé, Google ne vaut plus rien. Donc, le site doit être en mesure de connaitre, en retour, la provenance détaillée de cette connexion, ce serait équitable. Là, ca ne l'est plus.

    Google ne reviendra pas en arrière, c'est fini, a moins que les juristes arrivent a trouver une faille dans la manoeuvre et / ou que l'état prenne au sérieux les désagréments économiques et prononce une loi...

    Pour infos : Surveillez vos logs et laissez passer le bot annuairefrancais.fr svp...

  36. Luc 24 septembre 2013 at 21 h 21 min

    Et là je le dis que Yahoo a peut être une carte à jouer pour reconquérir le coeur des SEO...
    Franchement je ne comprends pas Google là. .. d'autant plus que l'analyse de stats dépasse le SEO pur...

  37. cocteau 24 septembre 2013 at 23 h 16 min

    bonsoir

    je confirme, 94% pour la journée du 24/09....
    Olivier, organisez la pétition !

  38. Marc 25 septembre 2013 at 0 h 18 min

    Merci de lister les sites de pétition des que ca pointe le nez.

    En attendant, voici une piste pour réagir :
    http://forum.webrankinfo.com/100-not-provided-google-impose-recherche-ssl-t167959-30.html#p1456512

  39. Jerome 25 septembre 2013 at 1 h 01 min

    Ca pique ces chiffres qui s'approchent du 100% ...

  40. Emy 25 septembre 2013 at 12 h 04 min

    C'est dangereux ce qui se passe, on sait plus comment faut bosser avec google, Sinon on l’abandonne définitivement vers Bing ou Yahoo.

  41. sydney 25 septembre 2013 at 13 h 19 min

    Google c'est 95% des recherches, donc ça va être difficile de faire sans. Même en s'excitant un maximum.

    Et quand bien même, les informations on les retrouve dans analytics, il s'agit de données from Google, pro Google qui pousse à acheter plus, et pas du tout au meilleur prix.

    Google est une entreprise privée, on a tendance à l'oublier quelquefois, qui propose des services gratuits (de moins en moins) qui débouchent sur des offres payantes indissociable.

    On est au 21eme siècle, rien est gratuit !

  42. Marc 25 septembre 2013 at 16 h 40 min

    @sydney ok Google est une boite privée, bcp de services gratuits, mais ca ne l'autorise pas a changer des protocoles mondiaux (le REFERER qui donne précisément la source d'ou viens votre visiteur - avec les mots clés si il y en a). Changer ces protocoles, ce n'est pas du business, c'est rendre aveugle le destinataire qui a construit son entreprise 100% sur le web et utilise depuis 20 ans ces données ...

    C'est scandaleux, vraiment, ce égoïsme ett autoritarisme.

  43. Jonas 25 septembre 2013 at 17 h 44 min

    Proposition intéressante que de mettre en suspend son compte Adwords quelques jours. Mais tant qu'à faire, il suffit de mettre quelques temps tous les sites en noindex pour Google Bot, les utilisateurs se dirigeront vers la concurrence. Google sans utilisateurs n'est plus.

    • Olivier 31 octobre 2013 at 14 h 11 min

      Personne n'acceptera de faire ca, c'est déjà suffisamment difficile de grapiller quelques places face à la concurrence pour ne pas s'amuser à disparaitre de l'index de Google et risquer d'apparaitre 5 pages plus loin au retour.

  44. Arafet 26 septembre 2013 at 15 h 43 min

    Je vais vite réactiver mon compte Yahoo, la jolie Marissa avait sans doute senti le vent tourner en prenant la tête de la société.

  45. samosan 26 septembre 2013 at 19 h 50 min

    Bonsoir, ok c est un sérieux problème pour le marketing... Mais peut être moins pour les gens non ?
    parce que la on parle de tiroir caisse de Google mais vous parlez aussi du votre non

    • Frmbdx 29 septembre 2013 at 0 h 45 min

      En quoi cela serait-il dangereux pour les gens ? En effet, connaitre les habitudes des "clients" et s'adapter fait partie des règles de base du commerce... ça ne change rien pour l'internaute qui sera tracké quoi qu'il arrive.

  46. Norbert Pousseur 27 septembre 2013 at 16 h 03 min

    Bonjour,

    Y aurait-il une relation ?

    Je viens de constater de retour de voyage, que mes 3 sites persos (sur des thématiques différentes) ont brutalement chuté depuis le 17 septembre (de 6000 requêtes par jour depuis 2/3 ans pour les 3 sites, je tombe brutalement autour de 1600... !)

    Aucun Adwords, pas de publicité... donc sans doute totalement inintéressant financièrement pour Google...

    ???

  47. Mikaël 27 septembre 2013 at 17 h 12 min

    Idée à la con et utopique : on bloque le référencement des sites pour Google (erreur 404) comme ça Google n'a plus rien à mettre dans son index et il ne sert plus à rien. Peut-être que cela lui fera comprendre qu'il faut arrêter de se prendre pour le roi du Web et faire croire à nos grand parents que c'est lui internet.....

  48. David 27 septembre 2013 at 18 h 00 min

    Pas de solution pour contourner le not provided mais je vous partage un article un peu décalé qui parle du 100% not provided sous forme humourstique avec des affiches de films revisitées ainsi que certains Keep Calm. Mieux vaut en rire qu'en pleurer !

  49. david jazt 28 septembre 2013 at 3 h 39 min

    Au final, il ne va plus servir à grand chose le Google Analytics d'un point de vu SEO à part les pages de destination 🙁 et bien organiser les contenus pour cibler une thématique... entre croiser avec le positionnement des pages... quel bordel !!

  50. Franck 31 octobre 2013 at 16 h 32 min

    C'est clair : google n'est plus notre ami... Je suis très étonné que le W3C laisse faire cela, car c'est tout à fait contraire à l'esprit même du web. Et je pense qu'il y aurait peut-être un moyen, certes radical mais extrêmement risqué, sauf si tout le monde s'y mettait [ ou du moins une proportion significative de sites web ], c'est de tout simplement fermer à google la lecture de notre contenu. Il perdrait l'exhaustivité qui est le premier des atouts d'un moteur.

    Deux vérités :
    - C'est nous qui avons mis google là où il est.
    - Historiquement, tous les monopoles finissent par tomber.

  51. Hector 18 novembre 2013 at 12 h 09 min

    La source du graphique n'est-elle pas plutôt http://www.notprovidedcount.com/ ?

  52. Dada 12 décembre 2013 at 16 h 48 min

    @Franck : Google n'a jamais été l'ami de personne, ça fait des années que google resserre l’étau, qu'il fait semblant d'être ton ami pour mieux créer le meilleur tube de vaseline jamais créé!
    Google à un monopole, nous vivons dans une société où l'argent est roi, Google n’échappe pas à la règle.

    Il est clair que Yahoo aurait une carte à jouer, mais si il réussissait à titiller voir à détrôner Google, il y a de forte chance qu'il devienne comme lui... vive les billets vert!

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site