> > Expedia pris par la patrouille Google pour des backlinks artificiels ?

Expedia pris par la patrouille Google pour des backlinks artificiels ?


Notez cet article

penalite google

Le voyagiste Expedia aurait été dernièrement pénalisé par Google à cause d'un système de liens factices visant à augmenter sa popularité et son classement dans les résultats de Google. Une erreur qu'on ne pensait plus possible aujourd'hui pour un acteur ayant cette notoriété sur le Web...

La rumeur bruisse de plus en plus sur la Toile. Le site NenadSeo et un forum de discussion ont d'abord expliqué en ligne que le voyagiste Expedia aurait été pénalisé par Google pour cause d'un trop grand nombre de liens artificiels, notamment des liens achetés. L'hypothèse a ensuite été corroborée par SearchMetrics (voir illustration ci-dessous) qui donne des courbes de visibilité en chute libre (-25%) entre le 12 et le 19 janvier dernier. Son cours en bourse a également connu un "coup de moins bien" par la même occasion (-4%).

Ni Expedia ni Google n'ont pour l'instant commenté cette rumeur. Mais si elle s'avère fondée, on ne peut que rester abasourdi devant de telles pratiques qui seraient encore utilisées aujourd'hui par de grands acteurs, avec une quasi certitude à l'heure actuelle d'être "pris par la patrouille" pour une marque à forte notoriété. Comment une entreprise comme Expedia peut-elle encore, à notre époque, faire preuve d'aussi peu de professionnalisme sur le Web en développant un réseau de liens factices ? Si, bien sûr, réseau il y a. On espère que non pour la crédibilité numérique de la marque...

expedia-penalite google

Source de l'image : Search Engine Land

Commentaires : 6
  1. Agence Netmacom 23 janvier 2014 at 13 h 42 min

    Faisons un sondage et demandons aux blogueurs français, ceux qui ont déjà reçu une proposition d'article rémunéré de la part d'une grande entreprise. Je pense que tu serais surpris, vu l'étonnement dont tu fais preuve dans cet article...

  2. Peters 26 janvier 2014 at 8 h 04 min

    Le gros problème avec la patrouille de Google c'est que certains passent au travers les mailles du filets malgré les plaintes explicites. C est une distortion de concurrence claire et nette. C est un problème. Il y a un problème. On peut difficilement être plus clair et explicite.

  3. Peters 26 janvier 2014 at 8 h 57 min

    A décharge de Expedia, on peut souligner quand meme que Googlebot parfois nous semble tellement bête et con qu'on se sent obligé de lui indiquer en gros et en gras des choses qu'il devrait, de par son "intelligence", comprendre. J'avais un lien sur toutes les pages de mon site vers une sous-section avec une ancre explicite. Le lien ne figure même pas dans les 200 premiers résultats de google...

  4. autoconsommation 28 janvier 2014 at 9 h 11 min

    Pfff, l'article est intéressent mais surprenant.
    Un reseau de liens artificiel pénalisé c'est quoi ?

    Un positionnement non controlé par Google ?
    La visibilité d'un site non pertinent sur son mot clef ?
    Un manque a gagner pour Adwords ?
    Un système pour améliorer les résultats de recherche ?

  5. Peters 5 février 2014 at 18 h 36 min

    L article aurait été plus intéressant si le journaliste avait décrypté l information:
    http://www.fairsearch.org/about-fairsearch/

  6. eroll 8 mars 2014 at 2 h 27 min

    Cela surprend encore quelqu'un ? Moi oui ! Une grande société qui n' a pas les moyens de se payer quelqu'un pour faire le travail de référencement, je trouve cela très étonnant. Ce qui l'est moins en revanche c'est Google. Je suis en accord avec le commentaire au dessus. Si tu ne te plie pas à la loi de Google alors gare à toi ! Bon .. après c'est la loi du net .. rien ne sera jamais blanc .. Ni noir ... Ni gris d'ailleurs:) et c'est pas plus mal

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site