> > Matt Cutts et les produits en rupture de stock sur un site e-commerce

Matt Cutts et les produits en rupture de stock sur un site e-commerce


Notez cet article

matt cutts

Matt Cutts explique dans une vidéo les différentes possibilités d'indiquer aux internautes et à Google qu'un produit n'est plus disponible sur une boutique en ligne...

Matt Cutts vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo (3'24", tee-shirt noir Firefox), répondant à la question What should sites do with pages for products that are no longer available? ou, en français, "Que faire sur une boutique en ligne lorsqu'un produit n'est plus disponible ?".

Matt Cutts explique que tout peut dépendre de la taille du site et du nombre de produits proposés en ligne. Ses conseils sont également valables pour un produit qui serait définitivement retiré de la boutique (et donc pas en rupture de stock temporaire).

Pour les petits sites, le conseil est d'indiquer que le produit demandé n'est plus disponible mais de proposer des liens vers des articles similaires afin que l'internaute trouve quand même une réponse à sa demande.

Pour les sites de taille moyenne, le (curieux) conseil de Matt Cutts est plutôt de supprimer les pages en question et de renvoyer un code 404. Il serait, dans un premier temps, plus judicieux selon nous de renvoyer un code 410 (même si Google les traite de la même façon), mais surtout de proposer la même solution que pour les petits sites, voire, si ce n'est pas possible, une redirection 301 vers une tête de rubrique/rayon.
Proposer une page de type "Not found" (404) n'est pas obligatoirement ce qui se fait de mieux en termes d'expérience utilisateur...

Pour les très gros sites, Matt propose d'utiliser la balise target="_blank">unavailable_after (également disponible dans l'en-tête HTTP) pour indiquer la date d'expiration du produit au moteur de recherche.


Source de l'image : Google

Commentaires : 7
  1. SeoFred34 19 mars 2014 at 10 h 11 min

    Par expérience, j'ai plutôt constaté que les pages renvoyant une 404 pouvaient continuer à être crawlées assez longtemps (il y a une notion de suppression temporaire), et rester quelques temps dans les serp, alors qu'avec une 410, la suppression définitive entraînait une évacuation rapide des serp et de la liste des urls à crawler.

  2. SEO Rennes 20 mars 2014 at 0 h 03 min

    Je trouve ca assez étranger de laisser des pages produits qui était positionnées en 404, en effet elles vont se faire déclasser et après pour regagner le positionnement initial cela ne doit pas être aussi facile.

    Je pense que l'idéal étant de laisser la page telle quelle en indiquant "rupture de stock", ne plus maillées la page au reste du site car non intéressante pour l'internaute. Comme cela le positionnement est moins altéré.

  3. marc(se)o 20 mars 2014 at 0 h 56 min

    Bonjour,

    Quel conseil donneriez vous pour les sites dont la rotation de produits est importante ?
    La mise en place de redirections 301 automatisees permettrait de desactiver / reactiver des fiches articles sans creer de problemes d'experience utilisateur, mais n'y a t il pas de risques d'un trop grand nombre de redirections 301 ?
    Pour l solution d'indication d'expiration de produit apres une date donnee, la fiche produit doit elle restee active ?
    Vous remerciant !

    Bonne soiree et bonne nuit !

  4. Olivier Perbet 20 mars 2014 at 17 h 51 min

    Pourquoi ne pas rediriger un produit indisponible en redirection vers la page de recherche, dont la requête contiendrait les mots-clés de l'URL ?

  5. ID 20 mars 2014 at 18 h 25 min

    Il y a une question que je me pose en voyant mon fil RSS pour ce blog. Le métier de référenceur se limite-t-il à faire la promotion d'un seul et unique moteur de recherche et à lui obéir au doigt et à l’œil ?

  6. Marc, 21 mars 2014 at 15 h 09 min

    C'est comment qu'on indique que la femme de ménage est en congé? …

    Encore une annonce Google … très ventilée ...

  7. serge esteves 25 mars 2014 at 15 h 32 min

    @SeoFred34
    La 410 réagit plus rapidement que la 404, mais dans les 2 cas ça dépend de la fréquence de crawl, si ta page produit est crawlé une fois par mois, et bien il faut attendre. Pour ca, l'idée d'Olivier Andrieu de les mettre dans un sitemap c'est pas mal.

    @SEOrennes
    La gestion des fiches produits expirées, ça reste un problème délicat et du cas par cas. Est ce que le produit est définitivement expirée? est ce qu'il est en rupture mais il va revenir? Quelle rotation des produits ?
    Trop de 404 ou de 410, et on donne un très mauvais signal à Google. Pareil pour les 301, en surnombre elles risquent de perturber le crawl. Une vraie analyse en profondeur est nécessaire afin de donner une solution adaptée.

    @Olivier Perbet
    Les pages de recherche sont rarement optimisées et pertinentes en fonction de la techno du moteur interne, et surtout elles peuvent cannibaliser d'autres pages de catégories ou de sous catégories. A utiliser seulement en connaissance de cause.

    @ID
    Google c'est plus de 90% des recherches en France, donc forcément il faut rester à l'écoute, ça ne veux pas dire qu'il faut écouter aveuglément ce bon vieux Matt, au contraire même.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site