> > La satisfaction, futur critère de pertinence d'un Google mentaliste ?

La satisfaction, futur critère de pertinence d'un Google mentaliste ?


La satisfaction, futur critère de pertinence d'un Google mentaliste ?
5 (100%) 2 votes

La satisfaction, un futur critère de pertinence d'un Google mentaliste ?

Google a publié un brevet visant à prendre en compte des données biométriques comme critères de pertinence de son moteur de recherche au travers de la caméra du smartphone de l'internaute : satisfaction, mais aussi élévation de la température du corps ou clignement des yeux (entre autres)...

L'excellente site SEO By The Sea, spécialisé dans les brevets obtenus par les moteurs de recherche, nous parle cette semaine d'un brevet publié par Google qui prendrait en compte comme critère de pertinence la satisfaction de l'internaute au sujet d'un résultat.

Et comment cette satisfaction (ou pas) de l'internaute serait-elle captée ? Tout simplement au travers de la caméra de votre smartphone. Vous froncez les sourcils ? Cela signifie que vous n'êtes pas content. Vous souriez ? Vous êtes satisfait ! Mais cela peut encore allez plus loin en fonction des capteurs disponibles : élévation de la température corporelle, dilatation des pupilles, clignement des yeux, visage qui rougit, battements du coeur qui s'accélèrent, etc.

Bref, si vous avez envie de vous faire un peu peur avec un moteur de recherche mentaliste, le brevet est ici et se nomme "Ranking Query Results Using Biometric Parameters". Mais attention à votre comportement biométrique quand vous le lirez (on ne sait jamais) ! 🙂

biometric-machine-learning-google
Content ? Pas content ? Google pourrait bientôt le détecter...
Source de l'image : SEO By The Sea

Commentaires : 8
  1. Sébastien 21 avril 2016 at 10 h 38 min

    Je ne pense pas que cela soit mis en place de si tôt, mais on voit la que Google prépare l'avenir en partant toujours du même principe : la satisfaction de l'internaute.

    Maintenant, ça me parait compliqué à juger des réactions de l'homme, il se peut par exemple que l'internaute ait la bonne réponse mais que la réponse ne le satisfasse pas (exemple : l'internaute veut voir le résultat de son équipe de foot et découvre qu'ils ont perdu).

    Je reste dubitatif mais soit, nous verrons bien

  2. Romain 21 avril 2016 at 12 h 50 min

    Espérons que ce ne soit jamais mis en place car c'est un aspect sur lequel le SEO ne peut pas vraiment impacté.
    Les internautes ne sont pas forcément de bon humeur tout le temps ce qui ne les empêche pas de trouver le contenu intéressant et bien écrit.
    L'avenir nous dira si Google nous traquera en plus via la caméra du smartphone ce qui, selon moi, fait un peu froid dans le dos.

  3. Gérald Bouillaud 21 avril 2016 at 17 h 28 min

    Je ne crois pas que déchiffrer l'expression faciale d'un internaute ait une quelconque impact sur le SEO. Et puis ça craint un peu comme application. Si au début, elle est tout à fait innocente, ça ne tardera pas à être piraté et à servir d’œil pour les pirates pour espionner en live notre vie. Je dis non merci, je préfère nos bonnes vieilles méthodes.

  4. Zozo 21 avril 2016 at 18 h 35 min

    Tout à fait d'accord avec vous : on peut rougir de différentes manières devant un même résultat. Par exemple, devant la photo d'un décolleté affriolant, certains rougissent de concupiscence, d'autres de honte, d'autres encore de colère. Est-ce que Google saura trier le bon grain de l'ivraie ? Le décolleté chic et tendance de la photo vulgaire et accrocheuse ?

  5. Marc 22 avril 2016 at 10 h 13 min

    @Zozo, il y en a aussi qui sourient jusqu'aux oreilles devant un beau décolleté affriolant ^^:-)

    Cela m'épate toujours de voir que l'on peut déposer des brevets sur des principes de base aux USA. Que l'on dépose un brevet sur de l'équipement et la méthode pour mesurer une dilatation de l'iris, ca peut se concevoir et probablement déjà fait (par autre que Google), mais sur un principe sans le détailler, c'est vraiment étonnant.

    On se demande d'ailleurs si derrière, il n'y a pas une flopée de procès en tout genre.

  6. Augmentation mammaire 22 avril 2016 at 12 h 00 min

    c'est parmi les projets nommé à l'échec. Google cherche parfois à séduire l'internaute pas seulement le satisfaire

    • Olivier Andrieu 22 avril 2016 at 12 h 02 min

      Oui, c'est un peu comme les augmentations mammaires, parfois 🙂

      • Arnaud 25 avril 2016 at 20 h 41 min

        J'ai ri. Ça va faire remonter abondance dans les serps.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site