> > SEO International : le choix de l'adresse du site (Vidéo SEO)

SEO International : le choix de l'adresse du site (Vidéo SEO)


SEO International : le choix de l'adresse du site (Vidéo SEO)
4.8 (96%) 5 votes

SEO International : le choix de l'adresse du site (Vidéo SEO)

Une nouvelle vidéo Abondance qui donne des indications sur les 3 choix possibles pour l'adresse d'un site dans le cadre d'une stratégie de SEO à l'international : extension du pays, sous-domaine ou répertoire. Avantages et inconvénients...

Voici une deuxième vidéo SEO proposée par le site Abondance proposant des explications sur la stratégie SEO à l'international (n'oubliez pas de regarder la première qui décrivait les 5 erreurs à ne pas commettre dans ce cadre). Cette semaine, nous vous proposons les 3 possibilités pour l'adresse de votre site dans un pays donné : extension régionale (www.votresite.fr, www.votresite.be...), sous-domaine (fr.votresite.com, be.votresite.com) ou répertoire (www.votresite.com/fr/, www.votresite.com/be/). Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque solution ? Nous avons notre petite préférence... Bonne vidéo !


SEO International : le choix de l'adresse du site, vidéo proposée par Olivier Andrieu (Abondance).
Source de l'image : Abondance

Voici également quelques articles complémentaires (listés par ordre chronologique) pour approfondir le sujet :
- SEO : Répertoires ou sous-domaines pour votre site web ? (vidéo) (2 novembre 2012).
- Infographie : le SEO international (5 juillet 2013).
- Google : plus d'infos sur le SEO à l'international (2 octobre 2013).
- Matt Cutts, sites internationaux et adresse IP des serveurs (19 décembre 2013).
- Google ne traiterait pas les nouvelles extensions de façon spécifique (7 mai 2014).
- Les conseils de Google pour le SEO à l'international (14 mai 2014).
- Julien Ringard : « Le SEO international impacte l'organisation, la technique et l'éditorial d'un site web » (16 mars 2016).
Etc.

N'hésitez pas également à visiter la zone "Vidéos SEO" du site et à vous abonner à la chaîne YouTube du site Abondance (ou à son fil RSS) pour découvrir, semaine après semaine, les prochaines vidéos que nous vous proposerons.


Commentaires : 26
  1. Damien 7 juin 2016 at 8 h 34 min

    Merci beaucoup pour ces vidéos sur le sujet de l’international, ça tombe à pique pour nous en ce moment.

    Continuez 😉 !!!

  2. Damien 7 juin 2016 at 8 h 44 min

    Par contre Olivier, pensez-vous qu'il soit possible de générer plusieurs sites avec 1 extension par pays tout en gardant 1 seul cms source (avec gestion multilingue).
    Je pensais à un système de réplication du cms source sur d'autres serveurs à l'étranger par exemple...
    Autrement dit, comment disposer de plusieurs sites propres (ex : http://www.monsite.fr / http://www.monsite.es / ...) et 1 seul cms ?
    Un avis ?

    • Jean D'Alessandro 8 juin 2016 at 12 h 55 min

      La technique de domaine garé peut -être utilisée dans ce cas.
      Chaque domaine devra néanmoins pointer vers la version linguistique afin que l'internaute arrive directement dans la langue du pays

      • Olivier Andrieu 8 juin 2016 at 13 h 32 min

        Bjr. Je ne suis pas sûr de comprendre. Un exemple concret peut-être ?

      • Damien 9 juin 2016 at 15 h 18 min

        Oui moi aussi je veux bien un exemple.
        Dans ce cas où sont hébergés les fichiers ? Sur le serveur central ?

  3. Willgoto 7 juin 2016 at 13 h 16 min

    Globalement, je partage la présentation faite sur laquelle, je crois , il y a d'ailleurs un large consensus. Google lui-même fait +/- la même présentation des trois options dans son Webmaster support.

    Cependant, il me semble qu'il aurait aussi fallu mentionner parmi les inconvénients et avantages des trois options la question du référencement en backlinks:

    Certes, dans les trois options, chaque version pays doit être référencée. Mais, dans l'option répertoires (la 3 ième), chaque "version" bénéficie des backlinks vers l'URL mère , ce n'est pas peu de choses.

    --------

    Il me semble aussi qu'il aurait fallu nuancer fortement l'inconvénient d'une absence d'hébergement géolocalisé dans les options 2 et 3: cet inconvénient peut être quasi complètement compensé par le ciblage international dans le compte webmaster google et Bing. Ici aussi , ce n'est pas insignifiant.

    ------

    Bravo pour l'esprit de synthèse dont vous faites preuve dans ces vidéos.

  4. Jérémy 7 juin 2016 at 22 h 32 min

    Merci Olivier pour cette vidéo toujours aussi pertinente. Pour les extensions par pays, tu dis que l'adresse physique du serveur n'a pas d'importance. Est-ce que cela signifie qu'ajouter des adresses IP géolocalisées pour chacun des noms de domaine n'apporte aucun avantage SEO dans ce cas spécifique ?
    Serait-il possible que tu nous fasses une vidéo sur le choix des extensions et la localisation du serveur pour les sites multi pays et multilingues (histoire de complexifier le sujet).

  5. Antoine 8 juin 2016 at 7 h 56 min

    Une très bonne vidéo pour expliquer les bases sur le SEO international. Je rejoins toutefois Willgoto sur les remarques concernant l'hébergement bien que ce soit plus mineur (et les BL également bien que l'extension par pays reste la meilleure recommandation y compris de Google) .
    Pour l'hébergement, n'est-il pas nécessaire de faire installer des serveurs en Russie pour vendre en Russie ? Le temps de chargement de la page peut être aussi plus long s'il n'est pas sur le territoire ciblé...

  6. Antoine 9 juin 2016 at 14 h 32 min

    Bonjour,

    Merci pour cette super vidéo, très clair et très complète.

    Pourriez-vous me dire pourquoi certaines entreprises achètent des noms de domaine avec l'extension avec leur nom de marque? J'ai du mal à saisir l'intérêt.

    Est-ce que ça améliore son référencement de payer plusieurs milliers d'euros, voir centaines de milliers d"euros, pour une extension à leur nom?

    Merci.

  7. Nico 9 juin 2016 at 17 h 38 min

    Salut 🙂
    Je pense qu'il y a une notion qui n'est pas abordée ici, c'est le ciblage par langue ou par pays qui influencera le choix de la solution.
    Si on cible des pays bien spécifiques, le TLD s'impose, mais dans le cadre d'un ciblage linguistique, je préfère le répertoire qui permettra un ciblage plus large, mais cela sera peut être abordé dans une prochaine vidéo ?

    • Olivier Andrieu 10 juin 2016 at 6 h 54 min

      Ciblage linguistique à l'intérieur d'un même pays, c'est ça (exemple : Belgique ou Suisse) ? Sinon, c'est le sujet de la vidéo précédente...

  8. Frank Seidel 10 juin 2016 at 11 h 19 min

    On attend avec impatience la vidéo sur ce qu'il faut faire si l'on vise l'Europe francophone. .fr ou gTLD ?

  9. Frank Seidel 10 juin 2016 at 11 h 32 min

    Mais, vous l'abordez déjà la question du "Comment viser le marché francophone européen?" ici en passant ".fr = ne fonctionne pas à l'étranger". Même pour d'autres pays limitrophes francophones comme la Suisse ou la Belgique ?

    J'ai déjà eu de beaux succès avec des .fr dans ces deux pays. Oui, le ranking n'était pas au même niveau qu'en France, mais il y a aussi d'autres facteurs comme le nombre et la qualité de liens de sites géolocalisés dans ces pays (par ccTLD ou autre géolocalisation) qui pèsent peut-être plus lourds.

    Est-ce que ça vaut vraiment la chandelle de faire trois sites (.fr + .ch + .be) au lieu d'un seul (.fr) qui peut par exemple réunir tous les liens entrants ?

    • Olivier Andrieu 10 juin 2016 at 11 h 36 min

      Pour moi, il n'y a pas photo : 3 sites avec balises Hreflang (sujet de la prochaine vidéo). c'est simple à mettre en place, alors pourquoi s'en priver ?

      • Frank Seidel 10 juin 2016 at 11 h 39 min

        Mais dans ce cas, chaque site doit se battre seul pour son profile de liens. Le link juice n'est pas transmis par les hreflang ou est-ce que je me trompe ?

  10. Rémi Mondina 10 juin 2016 at 13 h 25 min

    Merci Olivier pour cette vidéo. Par contre (je me trompe peut être depuis le début) mais j'ai toujours pensé et suivi la structure d'URL suivante:

    1. Pour un site qui vise le marché chinois, je créé monsitechinois.cn - la langue par défaut utilisée sera le chinois mandarin

    2. Pour ce même site visant les expatriés travaillant sur le marché chinois, je créé en.monsitechinois.cn OU monsitechinois.cn/en - tous les expatriés en Chine maitrisent l'anglais mais pas forcément le chinois.

    Selon moi, l'extension géographique est faite pour vraiment cibler un marché et le sous-domaine et sous-répertoire sont faits pour décliner le site en plusieurs langues utilisées sur le marché géographique en question.

    Par exemple dans le cas d'un site hébergé en Belgique, monsitebelge.be serait en français par défaut et pour l'anglais on aurait : en.monsitebelge.be ou monsitebelge.be/en

    Selon moi extension géographique et sous-domaine OU sous-répertoire ont deux utilités bien différentes.

    Me trompé-je?

    • Olivier Andrieu 10 juin 2016 at 13 h 45 min

      Vous ne vous trompez pas, c'est exactement ç a: extension = pays, répertoire = langues différentes dans la pays (si besoin est). La prochaine vidéo parlera de Hreflang et la suivante récapitulera tout ça ! 🙂

  11. Damien 10 juin 2016 at 14 h 47 min

    Par contre Olivier, je reviens avec ma question...

    Si du coup j'ai bien compris que "extension = pays", pensez-vous qu'il soit possible d'utiliser le même cms pour créer des variantes, elles-mêmes hébergées dans des pays différents ?

    Le pays d’hébergement influence t-il beaucoup le référencement du site ? Ou est-ce que que le paramétrage de la "search console" suffit à compenser un hébergement dans un pays étranger ?
    (Ex un site en .es en Espagnol mais hébergé en France).

    Un avis?

    • Olivier Andrieu 10 juin 2016 at 14 h 49 min

      Franchement, avec l'extension géographique et la Search Console bien configurée, pas de soucis, pour moi peu importe l'hébergement...

    • Willgoto 10 juin 2016 at 21 h 30 min

      @ Damien
      Pour un site en .es en Espagnol, le pays cible est l'Espagne.
      1. le lieu de l'hébergement est sans effet à ce sujet
      2. le ciblage géographique dans search console est impossible.

      L'hébergement et/ou le ciblage géographique ne sont déterminants que pour les extensions génériques (.com et autres).

  12. Tomas 12 juin 2016 at 12 h 59 min

    Grande série de conseils! Une des tâches les plus difficiles en tant que propriétaire d'entreprise en ligne est de faire confiance à l'utilisateur de notre site Web. Les visiteurs abandonnent les sites Web qu'ils ne font pas confiance.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site