> > Matt Cutts : Non, les +1 n'ont pas d'influence sur le positionnement d'une page

Matt Cutts : Non, les +1 n'ont pas d'influence sur le positionnement d'une page



 
Matt Cutts : Non, les +1 n'ont pas d'influence sur le positionnement d'une page
5 (100%) 1 vote

matt cutts

Dans la suite de notre débat entre 'corrélation' et 'causalité', Matt Cutts abondande dans notre sens pour expliquer que le nombre de '+1' sur une page web n'influe pas son classement dans les résultats du moteur de recherche, tout comme les 'Share' sur Facebook...

On se souvient que plusieurs études sont sorties récemment sur les critères de pertinence pris en compte par les moteurs de recherche. Nous avons expliqué qu'il fallait prendre ces études et leurs conclusions avec des pincettes puisque "corrélation n'implique pas causalité.

Matt Cutts vient d'en rajouter une couche et abonde dans notre sens sur le site Hacker News. Dans un commentaire, il explique qu'il est important de démythifier le fait que plus de "+1" sur une page l'aiderait à grimper dans les résultats de Google, ce qui est faux selon lui. Mais c'est pourtant ce qui semble ressortir de plusieurs de ces études (comme nous le faisions remarquer également). Il en est d'ailleurs de même, toujours selon Matt Cutts, des partages ("shares") sur Facebook, qui ne sont pas utilisés par le moteur de recherche. Bref, la corrélation est évidente, la causalité beaucoup moins. Comme le dit Matt : "If you make compelling content, people will link to it, like it, share it on Facebook, +1 it, etc. But that doesn't mean that Google is using those signals in our ranking".

Bon, au moins, ça, c'est dit 🙂

seo-smo-interactions
Source de l'image : DR

Commentaires : 22
  1. Chartier Mathieu 21 août 2013 at 10 h 24 min

    Le problème, c'est que nous ne savons plus qui ou quoi croire, donc à force, nous sommes perdus. Si un soi-disant AuthorRank est en place et influence le classement, la notoriété de l'auteur passe aussi par des +1 si je ne m'abuse ? Donc dans ce cas, leur incidence sur le positionnement est indirecte...

    En gros, comme Google ne communique pas ou fait de pseudos-révélations (certaines justes car sans risques ou qui vont dans leur sens, certaines fausses pour éviter les fraudeurs ou autre), nous sommes toujours dans l'expectative mais je retiens que si l'AuthorRank (ou AgentRank au pire...) est en place, il y a de fortes chances que le nombre de +1 ait un impact, je n'en dirais pas autant des "share" de Facebook puisqu'ils sont indépendants de Google...

    • LaDgig 21 août 2013 at 11 h 11 min

      Tant que les +1 ne seront pas utilisé par les internautes lambda, je doute fort de leur poids dans le ranking de Google. Seuls les internautes travaillant dans le web utilisent G+ et plussent les contenus; dès lors si le +1 à un impact direct ou indirect avec le ranking, les seo s'en donneraient à cœur joie.

      • Chartier Mathieu 21 août 2013 at 22 h 07 min

        En effet, je ne pense pas que les +1 ait une influence "directe" sur le positionnement, mais si l'AuthorRank existe, il se base forcément sur ce critère dans son mode de calcul, donc là...

    • Amelie 21 août 2013 at 11 h 37 min

      Ne plus savoir qui croire... Je pense que c'est exactement ce qu'ils cherchent : semer le trouble.
      Si on considère que l'author rank est influencé par les +1, et que le positionnement est influencé par l'author rank, littéralement, le +1 n'influence pas directement le positionnement... C'est tordu je sais, mais en jouant sur les mots c'est vrai. Peut-être une piste ?

  2. Véronique Duong 21 août 2013 at 10 h 46 min

    Merci pour cet article qui confirme un peu ce que je pensais sur les +1 ... pas d'impact sur le ranking !

  3. blondiau 21 août 2013 at 11 h 19 min

    Effectivement, le+1 et autres sont le résultat de la renommée. Ils ne sont pas la renommée elle même.
    Par contre plus un 'auteurs' poste, et poste bien, et plus il aura de +1.
    Ce sont donc bien ses écrits qui importent.
    Ceci dit je n'attacherais pas trop d'importance à l'author ranking' dans certain cas... à déterminer.
    La plupart des commerçants, entrepreneurs,... n'ont pas le temps de 's'amuser' à poster sur le net.
    Ils créent un site, et quelques mises à jour de temps en temps. Ça s'arrête là.
    Evidemment pour des entreprise comme la notre... Bien que... est ce notre travaille de référencement qui crée de la visite, ou la visite qui crée le travail...
    Ça me fait penser à truc d’œuf et de poule... 🙂

    Merci pour ce post, et heureux d'avoir écrit après mes 2 auteurs préférés ( livres de travail bien sûr), 🙂

    • Chartier Mathieu 21 août 2013 at 22 h 13 min

      Le problème de Google est qu'il noie le poisson au fond et qu'aucun étude ne peut vraiment confirmer ces dires (mais elles peuvent s'approcher de la réalité !). On rencontre le même problème avec l'AuthorRank, on ne sait pas s'il existe, si oui, quels en sont les critères de poids. Certes, nous avons remarqué à plusieurs reprises que les statistiques de l'auteur (dans GWT) impactaient le positionnement, mais au fond, nous n'avons pas de confirmation de Google...

      Je pense, en toute humilité, que Google sème volontairement le trouble pour ne plus vivre des phases comme après l'annonce du PageRank. En effet, tous les référenceurs feront n'importe quoi après pour avoir des +1 ou autre...

      N.B. : je me rappelle très bien qu'à la sortie de Panda 1, Google avait annoncé que les mots compris dans les noms de domaine n'avaient plus de poids. Pourtant, 1 an après, Google sort un filtre anti-EMD. Pourquoi en faire un si les mots-clés n'avaient plus de poids ? En gros, on nous balade et nous on plonge comme des imbéciles... 😀

  4. Omnireso 21 août 2013 at 12 h 16 min

    Hummmm, voyons.... Google pourrait-il avouer que les +1 ont un impact ? non. Google pourrait-il avouer que les signaux sociaux extérieurs à ses services ont un impact ? non.

    Cela reviendrait à dire : faites du volume. Qu'un référenceur interprétera comme "automatisez" > manipulation des algorithmes.

    Le marché de la visibilité internet est de toute façon tellement saturé et vicié que personne n'attend après de telles déclarations insipides. Tout ce qui peut être automatisé l'est déjà depuis très longtemps.

  5. loutro1990 21 août 2013 at 12 h 34 min

    "that doesn't mean that Google is using those signals in our ranking" = celà ne veut pas dire que Google utilise ces paramètres dans notre ranking.... mais cela ne veut pas non plus dire qu'il ne l'utilise pas !!!!!!

    • Chartier Mathieu 21 août 2013 at 22 h 15 min

      La meilleure réponse de toute ! ^^
      En effet, il s'agit peut-être de démagogie ou langue de bois Googlelienne... 😀

  6. Ponseel 21 août 2013 at 14 h 39 min

    Une solution pour arreter la publicité, la désinformation permanente : le blackout de Matt

  7. Multimed Solutions 21 août 2013 at 15 h 03 min

    Oui la phrase est plus qu’ambiguë, on ne peut rien en tirer de très concret en ce qui concerne cette partie des critères de référencement.
    Mais bon on entend de plus en plus parler du author rank pour lequel la notoriété sur Google + semble prise en compte et de référencement social donc si l'influence n'est pas directe elle doit au moins être indirecte.
    De toute façon il y a tellement de critères aujourd'hui qu'on ne pourrait pas réduire un bon référencement à une simple accumulation de +1, de J'aime de Tweet ou autre. ça serait trop facile.
    Il me semble que les dernières mises à jour vont toutes un peu dans le même sens : produire du contenu original et de qualité, le reste viendra naturellement. Mais c'est plus simple à dire qu'à faire...

  8. Beny Amina 21 août 2013 at 15 h 32 min

    J'ai bien aimée cette phrase Chartier Mathieu ce que je voulais dire "Le problème, c'est que nous ne savons plus qui ou quoi croire, donc à force, nous sommes perdus." Franchement on ne sait plus quelle voie faut suivre.

    • Chartier Mathieu 21 août 2013 at 22 h 17 min

      C'est la conséquence de nombreuses années de "triche" et de "fraude" de la part de la communauté. Même si nous ne sommes pas tous des "méchants", il faut avouer que beaucoup de référenceurs ont entraîné une communication choisie et parfois volontairement bancale de Google.

      Si nous respections tous les critères de base (ceux qui ne changent pas), nous aurions déjà moins de soucis et surtout, Google serait peut-être plus enclin à communiquer davantage et avec plus de précision !

  9. Monica Médias 21 août 2013 at 21 h 35 min

    Le +1 précède-t-il la renommée dans les Serps ou en est-il la conséquence?
    Ca me rappelle le seul débat philosophique qui soit ou existe: l'existence précède-t-elle l'essence?

    Allez savoir. Ou bien demander votre chemin à la Pythie Cutts, alias Jean-Paul Sartre ou Jean-Sol Partre (aurait dit Vian)!

  10. Fred 22 août 2013 at 9 h 25 min

    Le partage dans Google+ facilite l'indexation. Quant au positionnement, de nombreuses études parlent de corrélation en franchissement rarement le pas de la causalité.

    Le fait que la corrélation est supérieure pour les +1 que les likes est en revanche plus louche, mais peut toujours s'expliquer.

    C'est toujours assez drole de voire les gens adapter leur travail en fonction d'une analyse et faire toujours du mauvais content marketing à base de "liens".

  11. Arobasenet 22 août 2013 at 9 h 27 min

    J'abonde pour ma part dans le sens de @Chartier Mathieu.
    Matt Cutts, en fonction des intérêts de Google qu'il défend bien à travers ces multiples communications, n'a toujours qu'un seul et même but : dérouter les SEO ou faire pression sur eux.
    Nous savons tous que par définition Google ne révéle pas tout ce qu'il y a dans son algorithme. Alors, pourquoi s'attendre à ce que Matt Cutts viennent vous révéler une partie de l'algo de Google pour vous faciliter la tâche alors qu'il cherche des solutions pour mettre fin aux spams sur ses pages de résultats. Et l'une de leurs solutions est l'action humaine : donc les +1 et partages. Pour le reste, cette sortie de Matt Cutts reste de la pure communication pour égarer les référenceurs. Et au pire, c'est de la pure intox.

    • Denis 25 août 2013 at 11 h 40 min

      Joël, je me demande si tu aurais écrit la même chose si à l'inverse Matt Cutts aurait dit Oui le bouton +1 influe directement sur les SERPS ?
      On pourrait également dire tu n'as toujours qu'un seul et même but : dérouter les SEO.
      Restes-tu toujours objectif lorsqu'il s'agit de GG +, alors que tu essaies de vendre un ouvrage sur ce sujet ?

  12. Benoit 22 août 2013 at 16 h 40 min

    Une page web qui a 1 seul LIKE vaut autant qu'une page qui en a 5000 ?

    C'est vrai qu'on peut acheter des like est biaiser les résultats de cette façon et à moindre coût.

  13. sekhmet 22 août 2013 at 16 h 45 min

    Bonjour, je ne serai pas aussi catégorique que certains. C'est vrai que l'on devient plus ou moins parano avec le temps mais cela n'empêchera pas de croire que ce n'est pas retenu dans leurs algos ! Ce que dit Matt Cutts ne m'a jamais intéressé car ce n'est pas dans l'intérêt de google de divulguer des infos comme ceci!
    Sinon ce serait comme l'époque de la chasse aux backlinks.
    Vite... j'ai besoin qu'on clique sur "j'aime" !

  14. Vincent Leblanc 23 août 2013 at 10 h 47 min

    Bonjour,
    On avait justement un debat sur le sujet dans "parlons blog".
    Voici l'article en question :
    http://www.webrankinfo.com/dossiers/google-plus/impact-referencement-naturel
    Merci donc pour votre article.
    Ps: J'essaye de m'abonner sur le site mais cela ne fonctionne pas pour moi. Dommage.

  15. olivier@abondance.com 23 août 2013 at 10 h 59 min

    Bjr
    @ Vincent Leblanc : vous essayez de vous abonner à quoi sur le site ?
    merci pour cette précision.
    Bien cordialement

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site