> > Faut-il payer des liens pour augmenter sa popularité ?

Faut-il payer des liens pour augmenter sa popularité ?


Notez cet article

J'ai reçu dernièrement une info concernant la mise en place par le site Linklift d'une "place de marché" sur les liens hypertexte du Web. Vous pouvez y vendre ou y acheter des liens, estimer le prix d'un lien que vous désirez vendre, etc. Le site indique qu'"acheter un ou plusieurs liens permet à tout annonceur de cibler le trafic de son site, d'en accroître la pertinence thématique, d'augmenter la popularité de liens, et à terme, d'obtenir un meilleur positionnement dans les pages de résultats des moteurs de recherche.". De nombreux services similaires existent également aux Etats-Unis où des plates formes comme Review Me ou Text Link Ads proposent de mettre en relation acheteurs et vendeurs de liens avec globalement les mêmes fonctionnalités que Linklift...

Etonnante initiative à un moment où Google condamne clairement ce type de pratique par l'intermédiaire de Matt Cutts, son porte-parole "référencement", qu'il s'agisse de liens cachés ou non. Le moteur de recherche propose même, dans ses outils pour webmasters un lien intitulé "Report Paid Links" qui permet de dénoncer auprès du moteur de recherche ce type de pratiques sous la forme d'un "spam report" et dit clairement sa position sur cette page : "Some site owners attempt to "buy PageRank" in the form of paid links to their sites. Buying links to improve PageRank violates our quality guidelines"...

Ce type de service de "paid linking" s'attache, de plus, à calculer la valeur d'un lien au prorata du PageRank des pages, ce qui, à mon avis, est une erreur puisque cette valeur, affichée dans la barre d'outils de Google, n'est qu'indicative et mise à jour que 3 à 5 fois par an par Google. Le "vrai" PageRank, celui qui sert à l'algo de Google, n'est pas connu. Donc, le fait de payer un lien sur la base d'une donnée clairement fausse me choque un peu, quand même... Et je ne crois pas trop à la théorie selon laquelle Google trouverait ainsi une bonne méthode pour vendre plus de liens sponsorisés... Il y a tant de choses à faire en termes de référencement naturel pour optimiser son site de façon loyale et honnête pour mettre en valeur un contenu de qualité... Et quel serait l'intérêt de Google d'évincer de ses pages de résultats des sites web répondant avec pertinence à la requête demandée ?

Ceci dit, tout cela ne nous dit pas comment Google peut détecter qu'un lien est acheté ou mis en place de façon "naturelle" entre deux sites, mais bon... Et on peut critiquer son approche de type FUD (Fear Uncertainty and Doubt) annonçant l'enfer de la liste noire à toute personne qui se risquerait à de telles pratiques... En l'espèce, un peu plus de pédagogie et d'explications serait certainement de bon aloi...

Malgré tout cela, j'avoue que ma position est assez proche de celle de Google : acheter un lien dans le but d'augmenter sa popularité et par là-même tenter de contourner les algorithmes de pertinence des moteurs, le bon sens nous indique clairement qu'il s'agit de méthodes qu'on ne peut encourager et que ce type de pratique est à condamner. J'ajouterais même qu'en être réduit à ce type d'expédient revient à avouer la faiblesse du contenu de son propre site : acheter des liens, cela signifie qu'on ne peut en obtenir de façon naturelle, comme un site de bonne qualité en gagne rapidement lorsqu'il est souvent consulté grâce à sa valeur intrinsèque, "organique"... Ma vision ne change pas à ce sujet : pensez toujours à la qualité de votre contenu. Content is King, cela va bientôt faire 15 ans qu'on le dit, rogntudju... 🙂 Un site de qualité attirera les liens comme un bon film draînera le public, même sans beaucoup de promotion... Vouloir gagner des backlinks au travers de son portefeuille est pour moi une vision erronée de la mise en visibilité d'un contenu de qualité. Mais je suis près à en discuter avec vous... 🙂

Commentaires : 34
  1. Kilroy 6 septembre 2007 at 12 h 41 min

    La principale raison de l'ire de Google contre les liens payants est à mon avis qu'il est difficile d'automatiser leur détection s'ils sont bien conçus.
    Payer pour une inscription dans un annuaire revient théoriquement au même et pourtant Google ne le déconseille pas... parce qu'il est facile de détecter ces liens.

    Autre raison peut être : sur des sites à trafic moyen, ou aux thématiques difficilement monétisables, la vente de lien est bien plus rentable (et moins intrusive) qu'Adsense. Peut être que Google n'aime pas la concurrence.

  2. Aurélien 6 septembre 2007 at 19 h 39 min

    Bonsoir Olivier,

    Je tenais à réagir à cette phrase :

    "Acheter un lien dans le but d'augmenter sa popularité et par là-même tenter de contourner les algorithmes de pertinence des moteurs, le bon sens nous indique clairement qu'il s'agit de méthodes qu'on ne peut encourager et que ce type de pratique est à condamner."

    Lorsque l'on optimise un site, qu'il s'agisse de sa structure ou du code HTML, lorsque l'on met en place des backlinks (gratuits), bref, lorsque l'on réalise une prestation d'"optimisation du référencement naturel", cela ne revient pas avec ta façon de penser à "tenter de contourner les algorithmes de pertinence des moteurs" ?

    Quel est alors la différence pour toi entre acheter des liens et les mettre en place "gratuitement" suite à un échange ou à un soumission dans un annuaire ?

    Merci pour ta réponse.

  3. Aquabois 7 septembre 2007 at 6 h 24 min

    Mes sites d'entreprises represente un catalogue de produits que je commercialise et ont donc peu de contenu interessant en terme de reccurence d traffic pourtnt j'ai besoin a l'instant T de drainer des clients potentiels interessés par mes mots clefs aujourd'hui j'ai abandonné l'idée de faire monter mon score dans les moteurs "surtout google" et paye des campagnes sur des sites portails reprenant ma thématique ou avec des liens sponsorisés donc payant car je ne peux confier la reussite de mon entreprise au bon vouloir d'un algorythme fluctuant et qui ne toent compte que de ce qu'il veux ... pour l'instant le seul à avoir tenu compte de mes efforts de referencement est yahoo et je l'en remercie 😉
    pour moi aujourd'hui ma strategie passe par du payant y a pas le choix
    Aldo

  4. Abondance 7 septembre 2007 at 6 h 30 min

    Bonjour

    > Quel est alors la différence pour toi entre
    > acheter des liens et les mettre en place
    > "gratuitement" suite à un échange ou à un
    > soumission dans un annuaire ?

    Pour moi il n'y a pas vraiment de différence si le but est de contourner les algos des moteurs. Pour ce qui est des échanges "bidons" (pardon), j'en ai déjà parlé sur ce blog...
    Pour les soumissions dans les annuaires, personnellement j'aurais tendance à recommander Yahoo! Directory et l'Open Directory car ils donnent par eux-mêmes une visibilité et un trafic sur un site. Trafic certes faible mais quand même intéressant. En revanche, pour les dizaines, voire plus, d'annuaires autres, je suis également très circonspect quand à leur potentiel de création de trafic direct et, du coup, on peut considérer ces outils dans une approche assez similaire à celle de l'échange de liens "artificiels"...
    Mais là encore, je suis prêt à en discuter. 🙂
    Bien cordialement

  5. Sprinteur 7 septembre 2007 at 8 h 06 min

    Schizophrénie ou intérêt commercial?

    C'est quand même curieux de dénoncer les "paid links" pour une société dont le chiffre d'affaires s'appuie sur les "sponsored links"!

    Google a-t-il une aversion pour les liens payants qui font sa fortune, ou seulement pour ceux des autres qui risqueraient de la diminuer?

    L'esprit "Don't be evil" serait donc que la seule place de marché légitime, honnête et impartiale de liens payants serait la plate-forme Adwords dont les enchères comme les règles de positionnement aux emplacement propices sont contrôlés de façon peu transparente par Google.

    Le débat payant/organique n'est pas près d'être clos: un lien "gratuit" c'est souvent un échange, mais cela n'implique pas une valeur nulle, les liens d'intérêt commun avec des sites amis ou de même esprit peuvent être gratuits ou échanger des services (hébergement, coup de main de programmation, de création graphique...) sans que cela apparaisse au lecteur.

    Si l'échange est légitime, la place de marché régissant la valeur relative des éléments échangés s'impose.

    Donc je crois plus à une volonté d'hégémonie de Google pour qui la seule place de marché de liens payants doit être la sienne.

    "Content is King" mais l'évaluateur de ce contenu devient l'empereur (pagerank), le commissaire priseur (enchères sur les mots-clés) et l'agence d'espace (placement des adwords) qui organise ce contenu et prélève sa dîme sur ce contenu, récompensant les loyaux sujets par quelques prébendes pour la bonne tenue de leurs fiefs.
    Un peu nu le roi, non?

  6. Seb 7 septembre 2007 at 12 h 56 min

    Quid des liens certes non achetés mais mis en place uniquement pour le PageRank ? Quel lien est moins porteur de pertinence : un lien acheté sur un site de mème thématique, ou un lien "amical" hors-sujet ?

    Je remarque par exemple que les footers du Réseau Abondance pointent vers des sites qui ont un rapport très lointain avec le search comme des chalets en Alsace, des maisons en Provence, un guide de restaurants, des marchand de bois de chauffage, des voyagistes spécialistes de Zanzibar et j'en passe 😉

    Ces liens ne me choquent pas le moins du monde, mais cela semble en contradiction avec "acheter un lien dans le but d'augmenter sa popularité et par là-même tenter de contourner les algorithmes de pertinence des moteurs, le bon sens nous indique clairement qu'il s'agit de méthodes qu'on ne peut encourager"...

  7. Abondance 7 septembre 2007 at 13 h 05 min

    Ah ah ah je l'attendais celle-la 🙂
    En fait ce sont des sites web d'amis et j'encourage par ces liens les visiteurs du site abondance à les visiter. Je ne me fais pas payer pour cela, bien sur... C'est ma façon à moi de leur prouver mon amitié...
    mais nul guide de restaurants, de marchand de bois de chauffage, et de voyagistes spécialistes de Zanzibar quand même 😉
    Tiens d'ailleurs, votre remarque me fait penser qu'il faudrait mettre des options "rel=nofllow" sur ces liens pour rester logique. Je travaille sur une nouvelle mouture de ma home, je vais le faire... Bien vu !
    Cordialement

  8. Lionel 7 septembre 2007 at 13 h 18 min

    "Content is king ?"
    Ah bon pourquoi ? Qui a décidé de ça ? Dans quel but ?

    La notion de pertinence est centrale. Les choix de Google dans la détermination de ce qui est pertinent ou non sont-ils innocents ?
    Favoriser les sites de contenus, n'est-ce pas exclure de fait les sites d'entreprises ?
    Eh oui, c'est pas toujours possible de faire du contenu interessant quand on fait un métier qui n'est pas grand public.

    En revanche, ces mêmes entreprises sont les acheteurs potentiels de publicités.
    Euréka ! On a inventé le business model de Google. Mettre les "non-solvables" devant pour que les "solvables" aient à payer leur place !

    Pour conclure, il faut arrêter de s'approprier des règles sans se pencher sur la motivation de celui qui l'assène.

  9. Seb 7 septembre 2007 at 13 h 25 min

    Pourquoi alors ne pas mettre ces sites d'amis plus en avant ? Car les liens en footer sont en général peu cliqués...

    Concernant les autres liens (le guide des restaurants etc.) il s'agit de liens que j'ai vu sur le site du baromètre Abondance/Takezo. Mais c'est peut être Takezo qui les a mis en place (ah la la ces referenceurs ils exagèrent quand même...)

    Sans rancune 😉

  10. Jan 7 septembre 2007 at 13 h 29 min

    Acheter un lien, c'est mal. Mais acheter un lien sponso chez AdWords c'est bien!

    La logique de Google m'échappe, et voir Abondance "plussoyer" me troue le c...

  11. Abondance 7 septembre 2007 at 14 h 06 min

    > "Content is king ?"
    > Ah bon pourquoi ? Qui a décidé
    > de ça ? Dans quel but ?

    Bjr
    La notion de "content is king" date de bien avant Google. Je pense l'avoir vu sur le web dans les années 95 pour la premiere fois (si mes souvenirs sont bons"...

  12. Abondance 7 septembre 2007 at 14 h 07 min

    >La logique de Google m'échappe, et
    > voir Abondance "plussoyer" me troue > le c...

    plussoyer, je ne connaissais pas. Et merci de rester poli et courtois et surtout d'argumenter vos idées sinon malheureusement je serai obligé d'enlever les commentaires. Merci pour votre compréhension.

  13. Abondance 7 septembre 2007 at 14 h 08 min

    > Concernant les autres liens (le
    > guide des restaurants etc.) il
    > s'agit de liens que j'ai vu sur le
    > site du baromètre Abondance/Takezo.
    > Mais c'est peut être Takezo qui les
    > a mis en place (ah la la ces
    > referenceurs ils exagèrent quand
    > même...)

    Effectivement, je n'étais pas au courant... 🙁

  14. Abondance 7 septembre 2007 at 14 h 10 min

    > Eh oui, c'est pas toujours possible
    > de faire du contenu interessant
    > quand on fait un métier qui n'est
    > pas grand public.

    Sincérement, je ne partage pas cet avis. "intéressant" n'est pas synonyme de "grand public" pour moi...

  15. Abondance 7 septembre 2007 at 14 h 12 min

    >Pourquoi alors ne pas mettre ces
    >sites d'amis plus en avant ? Car les
    >liens en footer sont en général peu
    >cliqués...

    Tout simplement parce qu'ils ne sont pas dans la même thématique qu'abondance... peut-etre que je devrais faire une page "les sites de mes amis". Tiens, c'est une bonne idéee... 🙂 Mais je vais encore recevoir plein de mails de gens qui veulent y etre presents 🙂
    Cordialement

  16. Abondance 7 septembre 2007 at 14 h 16 min

    > Acheter un lien, c'est mal. Mais
    > acheter un lien sponso chez AdWords
    > c'est bien!

    Euh, désolé mais ça n'a rien à voir, mais je me suis peut-être mal exprimé sur le blog, pardon dans ce cas. J'essaie de le dire autrement : pour moi, acheter un lien pour générer du trafic direct sur son site, ça ne me choque pas, bien au contraire. C'est le schéma des adwords d'ailleurs.
    Mais acheter un lien pour détourner les algos des moteurs, ça me choque effectivement...
    Je pense que ce n'est pas vraiment la même chose ni la même finalité...

  17. Jan 7 septembre 2007 at 14 h 27 min

    Désolé que vous ayiez jugé mon intervention discourtoise, je m'en excuse et vais donc l'argumenter.

    Le but des acheteurs d'Adwords est de générer du trafic sur leurs sites, d'accord.

    Mais le but de ceux qui achètent des liens ailleurs que chez Adwords est-il autre que de générer du trafic sur leurs sites? Evidemment non!

    Considérer que le but de ceux qui achètent des liens est de détourner les algos de Google est du même ordre que de considérer que le but de ceux qui achètent des Adwords est d'enrichir Google.

    C'est confondre la fin (le but) et les moyens.

    Les webmasters veulent du trafic sur leurs sites, point final. Qu'ils payent adwords ou un autre site pour y parvenir ne change rien à leur "honêteté".

    Si Google considère que les liens achetés ailleurs que chez Adwords faussent leurs résultats, c'est leur problème. leur algo n'a qu'à être plus robuste. Ce n'est pas aux webmasters d'aider Google à être pertinent. C'est à Google. Chacun son job.

  18. Laurent Bazet 7 septembre 2007 at 14 h 37 min

    Et bien je pense que, justement, ça a à voir. Google voudrait faire croire qu'on parle de black hat SEO or quand on se place 2" dans la peau d'un éditeur qui veut vendre des liens pour monétiser son site, on voit bien qu'on parle de publicité et des budgets associés.

    Il y a aurait des pratiques publicitaires autorisées (Adsense) et d'autres (TLA, Linklift, etc.) interdites ?

    A quand la modification des CGU d'Adsense pour interdire aux éditeurs de bosser avec une quelconque autre société que le géant ?

    Et d'un point de vue SEO, pour éviter les abus, et bien Google devra bosser un peu plus, c'est tout 🙂 Suggestion : utiliser l'algo de contextualité d'Adsense à l'envers pour évaluer la qualité du lien. S'il est hors contexte, le traiter comme un "no follow" permettrait de préserver la qualité des SERP.

  19. Pointage biométrique 7 septembre 2007 at 17 h 55 min

    Les résultats fournis par les moteurs de recherches doivent être authentiques pour une requêtte donnée.

    Si on commence à vendre et à acheter des liens, cela nous mènera à une falsification et une tricherie de ces résultats.

    C'est comme dans la biométrie il faut penser: identification, authentification, reconnaissance, protéction et tranquililté.

  20. Référencement Qualitatif 7 septembre 2007 at 18 h 55 min

    Bonsoir,

    POur satisfaire tout le monde, il suffit d'acheter des liens sponsorisés pour vendre ses liens à vendre ou à acheter... hu hu hu

  21. Salemioche 7 septembre 2007 at 21 h 42 min

    Etonnant comme le web ne se voit plus que par le trou de la lorgnette du moteur de recherche... dire, je met un nofollow parce que je fais un lien a un ami qui n'est pas dans la thématique de ma page est une tournure d'esprit ou seul le moteur compte est et fait le net. Mon voisin fait sa page oueb sur son club de sport et pour me remercier de l'avoir aider, met un petit lien vers mon site... mais qu'est ce qu'il en a battre lui du nofollow nobidule notruc, il est deja content d'avoir reussi a faire un lien...

  22. Aurélien 7 septembre 2007 at 22 h 58 min

    Merci pour ta réponse Olivier mais je ne partage pas ni ton avis au sujet des liens payants ni ton analyse au sujet des annuaires (le mien envoie des milliers de visiteurs chaque jour. L'ODP et YahooD n'ont plus rien d'exceptionnel...).

    Heureusement que nous ne sommes pas tous d'accord, le web serait bien triste sinon... 🙂

  23. denis 7 septembre 2007 at 23 h 01 min

    Faut pas gâââcher le commerce !

  24. Abondance 8 septembre 2007 at 6 h 33 min

    >Mais le but de ceux qui achètent des liens
    > ailleurs que chez Adwords est-il autre que de
    > générer du trafic sur leurs sites? Evidemment
    > non!

    Sincèrement, quand les gens qui vendent des liens au prorata du PageRank de leurs pages, il est difficile de dire que ce n'est pas pour jouer sur le positionnement. Et les sites "places de marché" de liens sont très explicites sur le fait que cela va influer sur les résultats dans le smoteurs de recherche. C'est écrit noir sur blanc (regardez Linklift)...

    > Si Google considère que les liens achetés
    > ailleurs que chez Adwords faussent leurs
    > résultats, c'est leur problème. leur algo n'a
    > qu'à être plus robuste. Ce n'est pas aux
    > webmasters d'aider Google à être pertinent.
    > C'est à Google. Chacun son job.

    Je suis assez d'accord avec ça et ça rejoint une autre discussion sur ce blog... En même temps, faut-il faire n'importe quoi en se disant que c'est à Google de s'adapter ? Je n'en suis pas sûr. Google doit faire des efforts dans de nombreux domaines, mais les webmasters ne doivent pas pour autant tenter de contourner les algos du moteur par toutes les voies possibles... Enfin, c'est mon avis 🙂

  25. Abondance 8 septembre 2007 at 6 h 45 min

    > Heureusement que nous ne sommes pas tous
    > d'accord, le web serait bien triste sinon... 🙂

    Sur ce point au moins on est sur la même longueur d'onde 🙂
    C'est un débat constructif qui fait avancer les choses de manière efficace !
    🙂
    Olivier

  26. benji 8 septembre 2007 at 11 h 05 min

    J'abonde dans le sens d'abondance! Le contenu avec l'originalité est le maître mot du bon référencement. Si vos pages plaisent vous serez linker naturellement.

    D'autres part, l'échange de lien dans une même thématique est totalement logique et bonne en terme de référencement mais en revanche avoir un site de musique qui reçoit des liens d'un site d'immobilier n'a aucune pertinence. L'article est bien fait.

    En ce qui concerne les liens qui n'ont pas de rapport avec la thématique genre les liens du footer d'abondance par exemple. Il est courant de donner quelques coups de pouces à des amis mais le problème c'est que certains webmaster link tous leur sites entre eux alors que la thématique n'est pas la même et ça à terme GG risque de pas aimer...

    Cordialement.

    Benji

  27. Guillaume 9 septembre 2007 at 22 h 53 min

    Bonjour,

    Je ne suis pas d'accord avec vous concernant la politique de google sur les liens payants. Je me rapproche de l'avis de "sprinter", Google génere beaucoup d'argent avec les adwords, de quel droit peut il empêcher d'autres sociétés de vendre des liens ?
    C'est une façon de garder le monopole dans ce secteur, si l'algorithme n'est pas assez évolué pour détecter les liens payants, ce n'est vraiment pas notre problème.
    Pourquoi se soumettre à cette politique ? Mettre des no follow sur des liens non pertinents, pourquoi pas, mais se refuser à acheter des liens en relation avec l'activité principale d'un site ... Certains on déjà choisit leur camp.

    Lors de la conférence de San José, il y a eu pas mal de bruit autour de ce débat.

    Ces quelques lignes sont la conclusion de la presentation de Michael Gray.


    According to Google their mission is to “organize the world’s information”
    Google’s mission is not to tell you how to build and implement your website
    Google’s mission is not to tell you how to buy or sell advertising
    Google’s mission is not to tell you how to run your business"

    Ou sont les limites du monopole de Google ? Un moteur de recherche ne devrait il pas s'adapter aux sites, et non l'inverse ?

    A ce sujet voir l'article de Rand Fishkin qui résume les opinions lors de cette conférence. Bon désolé c'est encore en anglais, mais je crois que ça vaut vraiment le coup d'y jeter un oeil.

    Je suis d'accord pour admettre que les liens achetés pourraient complètement remettre en cause la pertinence du moteur, mais encore un fois c'est à eux de trouver la parade. Je trouve que la politique de délation est d'un goût douteux, collaboration ? Google veut il créer un climat de guérilla sur la toile ?

    Je serais intéressé de vous lire sur ce point.

    Cordialement,

    Guillaume.

  28. art 13 septembre 2007 at 21 h 14 min

    En matière de style je trouve ce site rafraîchissant et c'est quelque chose que je n'avais pas vu auparavant. L'interface de navigation fonctionne bien sans sacrifier l'impression visuelle.
    En tant que webmaster j'aime ! Je suis toujours à la recherche de
    nouveau partenariat de qualité sous forme d'échanges de liens pour les
    sites que je gère si cela vous intéresse.

  29. aquabois 14 septembre 2007 at 6 h 51 min

    Abondance a dit :
    Abondance :

    > Quel est alors la différence pour toi entre
    > acheter des liens et les mettre en place
    > "gratuitement" suite à un échange ou à un
    > soumission dans un annuaire ?

    la difference est simple : je suis une petite entreprise et le temps passé à palabrer sur le net pour obtenir d'hypothetique liens gratuits ne me permet pas de faire autre choses ...

    l'achat de liens ou de pages sur des portails thématiques me prend quelques heures une fois par an pour acheter ou renouveler mes pubs en fonction du traffic generé ..

    j'ai des liens gratuits avec mes fabricants (normal) bien sur mes conccurents ne voudrais pas de moi 😉 alors il reste les liens sur les portails commerciaux ou les adwords ou les yahoosearch ces deux derniers je les utilisent pour des campagnes ponctuelles
    voila la difference en fait il y a peu de liens gratuits dans mon job ....

  30. bruno bichet 14 septembre 2007 at 10 h 30 min

    Je suis souvent le premier à vanter les mérites d'un contenu de qualité pour exister durablement sur la toile. Toutefois je rappelle que l'histoire de vendre du pagerank au kilo n'est pas venue toute seule aux oreilles des petits blogueurs comme moi.

    En effet, se sont de grands sites comme le w3c qui ont donné l'exemple, et c'est google qui s'est empressé de condanner publiquement l'affaire pour faire un exemple en croyant décourager les autres.

    Je pense que tout le monde aurait intérêt à ne pas réagir au 1/4 de tour sur les "recommandations" de google car ça fausse le jeu de la blogosphère qui finit par ne parler que de celà.

    Pour ce qui est des notions comme l'éthique et l'intégrité, je ne pense pas qu'elles souffrent de la vente de quelques liens pour monétiser un blog 😉

    Je suis pour ma part bien plus choqué quand je lis 50 000 post sur le dernier n0kia, 1p0d ou iphone... Parce que là on est souvent à la limite du spam...

  31. bruno bichet 14 septembre 2007 at 17 h 46 min

    Tiens du coup j'en rajoute une couche pour JAN : c'est un gentleman, et je n'ai rien lu de discourtois dans son commentaire. Trouer le c... c'est dans le dico, non 😉

  32. Anonymous 18 juin 2008 at 21 h 53 min

    Petite question pour reclarifier les choses en cette année 2008 : l'indexation par les moteurs est de plus en plus rapide et fiable, mais les liens externes (annuaires ou autres) sont plus que jamais indispensables, non ?

  33. alain 17 avril 2012 at 12 h 27 min

    Il vaut mieux privilégier les contenus qualitatifs aux techniques de black hat.
    N'en a-t-on pas assez des spams qui gâchent toute lecture ?

  34. Pizza en livraison Rouen 11 mars 2013 at 12 h 47 min

    le black hat est devenu très risqué le panda est visiblement un chouïa parano ...

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site