> > Etude : l'utilisation des textes d'ancre dans les liens externes et internes

Etude : l'utilisation des textes d'ancre dans les liens externes et internes


Etude : l'utilisation des textes d'ancre dans les liens externes et internes
5 (100%) 1 vote

Graphique

Une étude menée sur le Web anglophone étudie la façon dont les textes d'ancre sont créés et mis en ligne dans les liens internes et externes. La situation semble plutôt bonne sur ce point à l'heure actuelle...

La société Searchlight / Conductor s'est penchée sur la façon dont les textes d'ancre étaient utilisés sur le Web pour les liens externes et les liens internes.

Du côté des liens internes, 3 000 sites ont été analysés et 280 000 liens pointant vers une page de ces sites étudiés pour donner les indications suivantes :

- 77% des liens internes contiennent de 1 à 3 mots (contre 53% seulement pour les liens externes). La taille la plus souvent observée est de 2 mots (32%).

Searchlight - Conductor
Source de l'image : SearchLight

- Les 3 expressions le plus souvent observées pour ces termes sont, sans surprise, "Privacy Policy/Privacy", "Contact Us/Contact" et "Terms and Conditions/Terms of Service/Terms of Use".

- 84% des liens internes sont au format texte, 16% sous la forme d'images. - 60% des sites disposent d'un plan du site, page essentielle pour aider les robots des moteurs dans leur crawl. - Près de 60% des liens n'indiquent pas le texte d'ancre dans l'URL.

Searchlight - Conductor
Source de l'image : SearchLight

- 72% des images proposent un texte alternatif (attribut ALT).

Searchlight - Conductor
Source de l'image : SearchLight

Pour les liens externes, 4,2 millions de liens venant de 650 noms de domaines ont été étudiés pour donner les résultats suivants :

- 79% des liens externes proposent un texte d'ancre de bonne qualité (contre 10% qui reprennent l'intitulé de l'URL et 11% du texte sans intérêt comme "lire la suite" ou "cliquez ici").

Searchlight - Conductor
Source de l'image : SearchLight

L'étude semble donc indiquer que, sur le Web anglophone tout du moins, les liens externes et internes sont la plupart du temps de bonne qualité poour le SEO. En est-il de même en France ? Une étude similaire serait intéressante à mener...

Commentaires : 3
  1. RaphSEO 25 avril 2012 at 8 h 35 min

    C'est un point de vu très subjectif que je ne partage pas complètement.
    vous dites :"11% du texte sans intérêt comme "lire la suite" ou "cliquez ici")."
    là je ne suis pas d'accord du tout, ces ancres sont tout à fait légitimes et doivent être utilisées (avec parcimonie) pour un profil de liens naturels.
    Nombreux de ceux qui sont pénalisés en ce moment ou pour qui le ranking ne décolle pas devrait analyser la répartition de leurs ancres.

  2. Panda et les CP 25 avril 2012 at 11 h 07 min

    +1 RaphSEO

    Je suis dorénavant sûr et certain que le rôle de ces ancres est primordial dans les actions de détection et de sanction réalisées par Google, notamment au sein des sites de communiqués de presse sévèrement pénalisés ces dernières semaines !

    Google Panda était un avertissement, cette fois-ci c'est du sérieux et les intitulés d'ancres de liens sont le pivot central, amha !

  3. Erwan 25 avril 2012 at 15 h 13 min

    Je suis d'accord avec Raph, il faut utiliser des ancres de m*rd* actuellement pour éviter d'être trop suspect.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site