Qwant : "Nous voulons lier notre outil au Web 3.0"

   
(English version - machine translation)

recherche

Après le mini-séisme déclenché par une communication certainement mal maitrisée pour le lancement de l'outil de recherche Qwant, voici une longue interview de ses fondateurs-concepteurs qui ont bien voulu répondre à nos questions...

Le moteur de recherche Qwant a été lancé la semaine dernière et sa communication a beaucoup fait parler, notamment sur le site Abondance. Nous avions essayé, plusieurs jours avant d'écrire notre article, de contacter les fondateurs et concepteurs de l'outil, malheureusement en vain. Ceux-ci nous ont finalement envoyé un message suite à la parution de notre point de vue, et ont accepté de répondre à nos questions pour aller plus loin et nous donner leur vision concernant ce projet et son concept, les technologies utilisées, etc.

Voici donc les réponses de Jean-Manuel Rozan, Eric Léandri (Qwant) et Patrick Constant (Pertimm) aux différentes questions que nous leur avons posées...

Bonjour et merci de bien vouloir répondre à nos questions. Pouvez-vous nous présenter le projet et la société Qwant de façon globale ?

Qwant a été créé par ses trois fondateurs, Jean-Manuel Rozan via sa holding, Eric Léandri via la sienne, et Pertimm. Eric Léandri et Pertimm ont apporté à Qwant des années de développement de solutions très diverses dans le domaine de la recherche sémantique entre autres, et J-M Rozan son expérience d'entrepreneur et de financier. A eux sont venus se joindre des actionnaires minoritaires de grande qualité ; notamment Alberto Chalon, opérateur du site de ventes privées italien « Piustyle », qui a contribué son expérience de la vente en ligne et de l'utilisation des données sociales à cet effet. La société est dirigée conjointement par eux quatre.

Sur quelles technologies sont basées votre outil de recherche et quelle a été sa genèse ?

L'outil Qwant est basé sur la technologie de Pertimm, qui a développé depuis 15 ans sa propre technologie de moteur de recherche, raffinée au cours des années en particulier en introduisant beaucoup de traitements sémantiques au coeur du moteur.

Cette technologie est utilisée quotidiennement depuis 2006 par Pagesjaunes.fr où elle répond
à plusieurs dizaines de millions de requêtes par jour et sur Meetic, et Auchan.fr avec aussi plusieurs millions de requêtes par jours. Cette technologie est basée sur celle des moteurs de recherche sémantique et le triptyque "crawling -> indexation -> recherche". Nous avons pu faire par le passé des expériences « grandeur nature » sur la France et notre outil donnait des résultats très proches de ceux de Google mais Pertimm a renoncé au projet de mettre en ligne un moteur (c'était en 2008).La raison en était que les résultats que obtenus étaient justement trop proches de ceux de Google, et donc très loin d'être différentiateurs par rapport à Google. A l'époque nous suivions avec beaucoup d'attention Exalead, mais nous pensions que, malgré le travail exceptionnel effectué par les équipes d'Exalead ce ne serait pas suffisant. De notre coté, nous avions expérimenté des moteurs plus avancés coté sémantique. Cependant, la sémantique était peu visible, et même si elle améliorait la pertinence des résultats , il nous manquait tout un pan visuel (une ergonomie) et tout un pan web 2.0. Depuis ce moment nous étions activement en recherche de partenaires qui nous aideraient à synthétiser une offre qui aurait une chance. Il y a trois ans, les responsables de Pertimm ont rencontré Eric Léandri, qui leur a exposé sa vision du web, et Pertimm a pensé qu'il y avait là une possibilité ténue de relancer l'aventure, pour tenter de gagner au moins quelques pourcents des parts de marché de la publicité sur Internet.

J-M Rozan a ensuite renforcé l'équipe et financé initialement cette aventure.

Mais, si Qwant se repose principalement sur les technologies de Pertimm, comment se fait-il que les résultats Web que nous avons testés ressemblent à 99% à ceux de Yahoo!, dont la technologie de search est fournie par Bing ? Dans ce cas, pourquoi les noms de Bing et de Yahoo! n'apparaissent-il jamais dans votre communication ?

Nous prenons les sources de plusieurs APIs existantes, de plusieurs flux existants, et les mixons après calculs et tri sémantique comme nous l'expliquerons par la suite. Actuellement le mix est peut-être mal mélangé avec une utilisation de Bing importante (au moins sur les deux premières colonnes) mais la troisième colonne utilise d'autres APIs, nos propres moteurs de tris sémantiques, nos propres outils de choix de pertinence, mixés à de nombreuses sources de données externes (Twitter, Facebook, Google+, etc.) et la quatrième encore d'autres. Nous ne cachons pas du tout l'utilisation de ces APIs (car les appels sont visibles au premier curieux venu, même pas nécessairement spécialiste du web, exemple : les images Bing ), bien au contraire, nous adaptons simplement les possibilités du web moderne actuel dans le cadre d'un moteur rassemblant dans une seule interface toutes ces possibilités existantes mais encore peu connues du web moderne.

Vous dites que "vous ne cachez pas du tout l'utilisation de ces APIs" mais où se trouve l'indication que Qwant utilise Bing, par exemple, ou d'autres sources dans les pages de résultats ? Car c'est en grande partie à ce niveau que se trouve la genèse des polémiques actuellement en cours autour de Qwant, selon nous...

En quoi est ce une obligation ? Cela ne l'est pas dans les demandes du principal intéressé et donc en aucun cas cela n'a d'intérêt pour le grand public. Cependant et comme nous l'avons déjà dit nous voulons proposer deux choses : la première de vrais résultats pour le grand public, la seconde : la mise en place d'un index pertinent qui nous permettra très rapidement de proposer nos propres résultats couplés à nos propres choix sémantiques.

Nous respectons parfaitement les conditions générales d'utilisation de l'ensemble des fournisseurs de data que nous utilisons et en particulier de celui-ci.

Nous couplons cela à la mise en place de notre ranking interne et nous vous proposerons donc bientôt nos crawlers pour le live français puis européen dans le mois qui vient (nous avons actuellement du retard accumulé du à quelques jours mouvementés).

Quel est le concept principal de Qwant ?

De notre point de vue, le Web 3.0 correspond en particulier au fait que le web n'est plus uniquement un ensemble de pages web que l'on va "ranker" (Google), mais un ensemble de données plus ou moins structurées, plus ou moins accessibles, soit en tant que données structurées (les annuaires ou les sites de e-commerces, par exemple) mais aussi - et c'est plus nouveau - via des APIs (Facebook, tweeter, et des centaines d'autres sites).

Vouloir se dire que l'on va télécharger des pages pour ensuite les ranker c'est revenir aux tout débuts de Google, alors qu'il existe maintenant des centaines (et bientôt des milliers) de sites qui apportent des informations toutes utilisables légalement car elles offrent ces APIs volontairement.

Le web est infiniment plus structuré qu'il ne l'était du temps des débuts de Google, il faut en tenir compte pour proposer des expériences de navigation nouvelles utilisant tous les nouveaux outils
existants s'offrant à nous. Tous ces outils ont des conditions légales d'utilisation et cela prend du temps de les utiliser en respectant toutes ces conditions, ce qui fait que cela prend du temps de travailler sur beaucoup d'entre elles, ce que nous faisons.

L'une des originalités de Qwant est simplement liée à l'originalité de ce nouveau web qui est le web 3.0 et qui a un visage totalement différent de son visage d'il y a 10 ans. A nouveau web, nouveau moteur.

Maintenant, Qwant n'est pas non plus une boite à lettre utilisant juste un ensemble d'API. Nous stockons aussi de l'information, et nous en stockons beaucoup et nous faisons beaucoup de calculs dessus. N'importe quel moteur de recherche qui se respecte en fait autant. Sur ce point, indiquons qu'il est aussi nécessaire de savoir ce que l'on peut stocker ou pas car nous respectons scrupuleusement la législation européenne et les règles de la Cnil sur les données des personnes privées en particulier et les conditions de stocker ou non les informations existant sur Internet. C'est également ce travail essentiel qui nous a pris du temps de développement.

Ensuite, comme n'importe quel moteur de recherche, nous utilisons les résultats de ces calculs pour renvoyer des résultats davantage digérés, davantage structurés (cette méthode étant exactement celle de Google ou Bing, ni plus ni moins: stocker des fichiers, les "cruncher" et les renvoyer triés en fonction des requêtes, mais aussi celles de Twitter, Facebook, Google+ et en fait tous les sites offrant peu ou prou des APIs).

Nous avons donc à la fois de très grandes de bases de données (sur base de données NoSql) stockant les informations publiques et permettant de faire des calculs de pertinence sémantiques avancés, et bien évidemment des index de recherche sur technologies Pertimm permettant de calculer des pertinences sémantiques à la volée sur tout ou partie des données.

Il y aura donc dans Qwant, par nécessité même, toujours une partie live et une partie moins live et plus "crunchée" avec une vision plus traditionnelle d'un moteur de recherche.

Bien évidemment, l'utilisation live des APIs est plus visible, que la recherche sur des données téléchargées. Pourtant nous faisons bien les deux choses à 50%/50% actuellement. C'est justement cette approche mixte qui fait l'originalité de Qwant. Nous disons même que cette originalité n'est que le reflet de l'originalité et de la diversité de plus en plus forte d'Internet lui-même (les fameux Web 3.0, Big Data, et « Internet of Things »); c'est cette évolution qui rend Qwant à la fois possible et nécessaire ; notre méthode est le reflet d'un état des lieux en grande mouvance, et d'autres avanceront exactement dans la direction que nous prenons.

Enfin, qu' aurions nous aurions à gagner à faire un simple mash-up ou un simple méta-moteur (qui ont eu leur heure de gloire il y a maintenant plusieurs années, ce qui est respectable) ??

Si nous comprenons bien, Qwant a vocation à mixer à moyen terme les données, par exemple pour la recherche Web, venant d'un moteur comme Bing avec celles crawlées par les robots de Pertimm. Quelle est la taille de l'index constitué par les technologies de Pertimm et utilisé par Qwant à l'heure actuelle, en nombre de pages ?

Oui absolument, la taille de l'index est déjà de plusieurs tera octets et il grossit vite, nous avons des machines qui ont jusqu'à 160 Go de mémoire RAM avec chacune beaucoup de disques SSD. C'est ce qui nous permet de répondre très rapidement à beaucoup d'information.

Pour ce qui est du nombre de pages, il faut savoir que – du fait de la structure éminemment riche et variée du web 3.0 (cela peut aller d'un twit de 140 caractères à données binaires de plusieurs GO) - la notion de page web est assez obsolète et aura de moins en moins de sens car les données se structurent elle-aussi. Donc nous parlons davantage d'items d'information ou d'objets. Tout cela vous rappellera bien sûr le Big Data et l' »Internet of Things », notions que nous embrassons plus que totalement. Ceci étant dit, nous avons actuellement plusieurs milliards de tels objets en index et ce n'est que le commencement.

Les robots sont gérés développés et améliorés dans Qwant et Pertimm.

Où en est le projet à l'heure actuelle ?

C'est une version bêta qui est actuellement en ligne et l'intelligence sera injectée au fur et à mesure et notamment au travers de nos technologies couplées à celles initialement développés par Pertimm avec des extractions du social, blogs sites et autres en temps réel, afin de nous permettre d'affiner, transformer, et reclasser les réponses web live et Wikipedia en fonction du social et amener notre indexation .... Par exemple, une recherche sur le mot clé "google" dans Qwant et une sous-recherche sur "panda" ou "penguin", le live, ou le social vous proposeront des résultats nouveaux... Nous développons également la partie recherche dans les images et les vidéos qui vous permettront d'affiner vos recherches en quelques clics...

Cette approche vous garantit de trouver très rapidement ce que vous recherchez en utilisant le principe de sous-recherche. Essayez sur "the voice" ou un match de foot ou plus simplement sur le nom de votre ville ou village et voyez ce qu'il s'y dit. Changez de pays et voyez le point de vue des autres.

Nous ne sommes pas encore prêts sur tout et comme le décrit notre post (http://blog.qwant.com/qwant), nous allons nous améliorer. L'engouement pour la recherche dans Qwant et les réponses et les mails des utilisateurs du site sont très positives. Nous sommes par ailleurs d'accord sur le besoin de confiance et nous tenons à préciser que nous sommes en France soumis à la cnil et nous suivrons les obligations européennes.

Si les technologies propres d'indexation de Pertimm/Qwant n'étaient pas assez avancées en termes de volume (index), n'aurait-il pas été plus judicieux d'attendre un peu plus pour que les résultats renvoyés soient plus différentiants de ceux renvoyés par les technologies partenaires utilisées (Yahoo! par exemple) ?

Il fallait bien ouvrir le site un jour ou l'autre, nous avons démarré depuis deux ans, et cette question était dans notre tête depuis près d'un an. D'autre part, comme Qwant s'enrichit aussi des données liées aux recherches effectuées sur son propre site, il était aussi intéressant de se confronter à de vrais utilisateurs en grandeur nature. Enfin, et même si nous nous étions préparer techniquement pour « tenir le choc » nous avons été très surpris de l'ampleur que cela a pris. Cependant nous faisons de la sémantique contextuelle et pour cela nous devons dans un premier temps parfaitement étudier l'ensemble des contextes que sont les différents types de données de ce web 3.0.

Car il serait dommageable qu'un simple post mensonger issus d'un blog inconnu ne déclenche une vague de racisme, ou une panique voire bien pire. Heureusement dans notre cas cela nous a surtout obligé à nous entretenir avec la communauté des gens du SEO que nous avions très mal gérée et en même temps éclairer les journalistes avec qui nous étions trop peu explicite.

Aujourd'hui les résultats des moteurs de recherche sont importants et souvent pris pour argent comptant. Nous devons donc tester et comparer les resultats issus de notre ranking avec ceux des autres et vérifier que nos extractions temps réels de blogs, posts, sites proposés dans le social amène une vraie intelligence et une vraie pertinence quand elle arrive dans le live.

Il en va de même avec moins de risque pour le web afin d'amener une autre vision du ranking plus en adéquation avec les changements, les envies des vagues d'utilisateurs.

Ceux-ci vont et viennent sur le web en général et les choses bougent plus vite aujourd'hui que ne le laisse supposer le web actuel.

Testez dans Qwant "Barcelone" pendant le salon du mobile et affinez par vos préférences dans les catégories ou plus simplement essayez nos tendances du jour et changez de pays (ce qui a mon avis n'est pas encore disponible chez ceux dont la publicité court sur un blog depuis quelques jours et qui sont bien de l'autre côté de l'atlantique).

Comment se fait-il que les résultats Sociaux renvoyés par Qwant sur les mots clés en français sont très proches de ceux renvoyés par le la technologie Kurrently.com ? Utilisez-vous cette technologie ?

En ce qui concerne ce site américain, nous n'avons rien à voir avec leur technologie ni de près ni de loin. Comme nous l'avons dit précédemment : changez de pays dans Qwant et nous pensons que cela suffira à vous montrer que tout est de chez nous. Peut être leur technologie ou leur plaquette commerciale sera exposé dans un prochain blog anonyme ? Nous utilisons nos propres algorithmes et nous utilisons nos propres moyens pour crawler, indexer, et restituer les réponses du social. Il en va de même pour les catégories "people" ou pour les "hottrends" (tendances du jour) qui permettent d'avoir de vraies tendances de recherche et pas seulement celles de twitter.

Le Figaro parle de "quelques millions d'euros investis dans l'outil". Comment sont-ils répartis et à quoi correspondent-ils ?

La répartition est celle d'une entreprise normale : salaire des personnes travaillant sur Qwant, coût de l'infrastructure (plusieurs centaines de milliers d'euros), consultation juridique pour être conforme à la législation, consultation marketing, juridique, gestion administrative et financière.

Après ce lancement, avez-vous l'impression d'avoir fait des erreurs de communication ? Regrettez-vous certaines choses ?

Notre intention était de faire une publication minima destinée aux utilisateurs et grand public. En réalité la publication sur le Blog du Figaro a été reprise par les professionnels très rapidement ce que nous n'attendions pas et qui en même temps nous a agréablement surpris !

Cependant notre faible connaissance des médias et notre communication directe peu explicite a pu engendrer ces réactions.

Aujourd'hui nous avons en moyenne 150 000 visiteurs par jour. Donc, nous pensons que, pour notre intention initiale, cela a été réussi. Par contre, il est évident que – de facto – nous n'avions pas prévu de communication spécifique pour les professionnels du métier, et de ce coté là, nous reconnaissons humblement nos erreurs. D'autre part, nous avons tardé à répondre à tout le monde, pour ces mêmes raisons, et aussi simplement parce que nous sommes une petite équipe et que cela prend du temps de répondre à un maximum de personnes (et le dimanche en France nos équipes très réactives étaient en repos :-) ).

Quel est le modèle économique de Qwant ?

La monétisation de l'audience est relativement classique : sur l'audience et faire passer des messages d'opportunité d'achat au gens qui regardent l'écran. Nous travaillons aussi sur des offres B2B. Pour l'instant, il nous est difficile d'être trop précis sans mettre en danger ce point essentiel de notre travail. Nous pouvons cependant dire que notre modèle passe beaucoup plus par celui développé par Yandex (partage équitable de revenus avec tous les acteurs professionnels) que celui de Google (payez-moi des adwords et je montrerais à quel point vous êtes beaux). Et nous éviterons dans les catégories principales de faire passer le payant avant l'important.

Pourquoi les conditions d'utilisation ne permettent-elles pas de faire un lien vers Qwant sans votre accord ? N'est-ce pas étrange ?

Sur ce point, nous avons eu une petite réunion avec nos avocats dès lundi dernier :-) C'est maintenant corrigé et expliqué sur notre blog (http://blog.qwant.com/avez-vous-le-droit-de-faire-un-lien-vers-qwant).

Le mot de la fin ? :-)

Nous vivons cela comme une aventure passionnante qui est à la fois ambitieuse car c'est une autre façon d'appréhender Internet et modeste car nous n'avons aucune idée du niveau d'adhésion que nous allons obtenir.

Nous avons lancé le site en bêta en France pour que les gens nous aident et, autant que nous le pourrons et autant qu'ils le voudront, pour les aider : l'Internet est à tout le monde et nous souhaitons faire que cela reste aussi vrai que possible, à la fois pour les utilisateurs et le grand public mais bien évidemment aussi pour tous les professionnels.

Merci pour vos réponses !

qwant
Source de l'image :Abondance / Qwant

Commentaires : 30
  1. Pierre Marchant 21 février 2013 at 10 h 06 min Reply

    Merci ! Grâce à cet article je découvre Qwant et du même coup la recherche sémantique. Les colonnes de résultats de Qwant ouvrent des horizons…

  2. Phil 21 février 2013 at 10 h 23 min Reply

    On reste quand même dans une impression de discours marketing ('Web 3.0'...) avec peu de contenu. Comme beaucoup j'ai été intéressé, j'ai essayé, j'ai vu les résultats identiques à Bing, je suis donc passé à autre chose. Maintenant je réessayerais dans qq semaines.

  3. Alex F. 21 février 2013 at 11 h 17 min Reply

    Une belle brochette d'amateurs ! Ce site a été lancé 6 mois trop tôt ! Ils ont loupé leur effet wow tant pis pour eux. Au delà de lors promesse de tri et autres algo, je trouve insupportable qu'une boite sorte en 2013 une interface digne du début des années 2000. Pas de responsive, pas d'appli. C'est bien de le promettre dans les prochains mois, il fallait que cela soit prêt pour la comm grand public.
    Leur logo est mochissime, l'interface desktop ignoble, notamment trop dense. Dans leur soit disant budget, ils pouvaient pas recruter un très bon designer ?

    Le couac des CGU est emblématique de l'amateurisme de cette équipe. C'est peut être potentiellement des bon teckos question sémantique et data processing, mais en rien ce ne sont des entrepreneurs de calibres mondial (capables de concurrencer des google & co). Restez sur le marché FR à faire du B2B, vous gagnerez plus d'argent qu'à vous griller sur le grand public.

    Je précise précise que j'ai bien regardé le long podcast de l'autre gueulard de Bourrelly.

    On dit souvent que les francçais sont d'excellent ingénieurs, mais ne savent pas se vendre. C'est bien le cas ici. Chez Qwant, ils devaient changer le patron et embaucher un vrai directeur marketing bien pointu, et au fait que ce qui se fait en 2013.

    Désolé pour ce com. au vitriol mais je suis extrêmement déçu par ce lancement raté. Je ne donne pas plus d'avenir à cette équipe de teckos qu'à celle de Cuil. La première impression était primodiale. Vous l'avez raté.
    D'ici la, pondez au moins une interface potable, et moins dense. Mettez vous à la place de l'internaute moyen et sortez la tête de vos lignes de code.

    Un internaute déçu.

    • brouquil 21 février 2013 at 12 h 15 min Reply

      Rep à Alex F. > Bonjour, je ne sais pas pour qui vous travaillez mais votre post est exagérément critique. On a là un moteur de recherche innovant (pour le néophyte que je suis) et français qui plus est. Il aura surement de belles années devant lui.
      Etant un internaute lambda et E-commercant je trouve l'ergonomie plutôt réussie au contraire pour un premier jet. Après on s'en fout un peu de l'amateurisme supposé que vous critiquez dans votre post, l'initiative a le mérite d'exister dans un monde numérique du tout google... En tout cas votre critique à le gout de l'aigri..
      Il faut plutôt les encourager, moi je dis bravo messieurs, faut en avoir pour lancer ce type d'initiative aujourd'hui.

      Merci abondance pour cette interview.
      Un internaute positif.

  4. repondeur 21 février 2013 at 13 h 46 min Reply

    @ALEX F
    Je trouve le degrés d'exigence de ton commentaire simplement hallucinant.
    Ce projet est en version Beta je le trouve ambitieux et j'adore son interface.
    Il n'est pas fini ? ben oui c'est un version Beta donc pourquoi un tel acharnement ?
    Le projet de google ou de bing à mis des années à se construire et les bugs et les problèmes de pertinence étaient nombreux ...mais cela certains l'on déjà oubliés peut être . Ou alors ce genre de commentaire ne sert peut être qu'à défendre des intérêts déjà bien établis.
    Dans tous les cas son caractère excessif et agressif n’amène rien de constructif au débat et n’honore pas son auteur.

  5. Marc, Annuaire Français 21 février 2013 at 15 h 32 min Reply

    Le web restera impalpable, c'est une entité qui vie et bouge tout le temps, Qwant est un exemple comme tant d'autres.
    Je trouve louable l'intention de rendre un nouveau service, les internautes jugeront.
    Je trouve courageux de s'attaquer à la recherche web détenue par des monstres hégémonique.

    @Alex F , arguments déplacés, même si il y a un fondement , c'est le genre de concept d'esprit ou si l'on est pas le roi, si l'on est pas le plus riche, si l'on est pas le plus beau, si l'on est pas le plus intelligent, on n'a pas le droit de croire et de se lancer.
    En résumé, ont a pas le droit de vivre avec de tels raisonnements.
    Par synthèse, Alex F, vous ne connaissez pas le web, qui est tout l'inverse... tout est ouvert, tout est permis ... Bref.

    Qwuant sera un outil que j'utiliserais peu pour mon cas personnel, mais que j'utiliserais quand même, en espérant des améliorations dont les concepteurs sont conscients.

  6. Logiciel Centre d'appel 21 février 2013 at 15 h 49 min Reply

    Bonne chance à Qwant alors! puisse-t-il ébranler Google, pour changer ;)

  7. cathy 21 février 2013 at 16 h 16 min Reply

    " il serait dommageable qu'un simple post mensonger issus d'un blog inconnu ne déclenche une vague de racisme, ou une panique voire bien pire. "

    il parle d'Abondance ?

    une tromperie reste une tromperais, c'est pas une réponse formater et sur-travaillé qui va changer mon opinion surtout que ce navigateur ne correspond pas à mes usages.
    Et de toute façon le Web social va exploser et ont se dirige vers cela !

    j'adore le thermes de "web 3.0"

    j'utilise du XHTML5 et prémice du CSS4. j'utilise donc "web 4.5" je suis en avance sur Qwant #MDR

  8. cathy 21 février 2013 at 16 h 17 min Reply

    oups pas navigateur #MDR #LASTReply

  9. Bruno C 21 février 2013 at 19 h 02 min Reply

    Le temps que vous passez à juger c'est du temps que vous n'avez pas pour aimer.

    Google, Fb, Twitter, regardez leur interface à leur lancement avant de juger Qwant :-)

    2013 ou pas, le design et le développement demande énormément de temps.

    Si le logo de Qwant ressemble à celui de google en 2004, les moyens ne sont pas les même, il vaut mieux un algorithme de recherche réussi et un logo moche que l'inverse.

  10. Pierre 21 février 2013 at 22 h 06 min Reply

    Le relais par la presse française avec ses titres exagérés "Le google killer" ... est pour beaucoup dans la réaction de certain qui forcément se retrouve déçu quand il arrive sur un moteur qui rappelons-le est en version beta mais n'apporte pour l'instant pas grand chose de révolutionnaire.

    Pour ma part j'y retournerais dans quelques semaines/mois pour voir l’évolution qui sur le papier peut-être intéressante.

  11. Alex F. 22 février 2013 at 1 h 02 min Reply

    Ce qu'il faut pas entendre...

    Mon degré d'exigence est très haut, car il est à la hauteur du positionnement choisi. Ici on parle d'une boite qui veut concurrencer Google. On a tous de la bonne volonté, mais il faut pas être utopique. Si on veut concurrencer un mastodonte, on se lance pas en amateur, surtout en 2013 à l'heure du buzz et de la mobilité.

    Je me contrefout qu'ils soit français Qwant, je suis pas franchouillard à ce point. Si une belle brochette d'entrepreneur français, belges, espagnols ou italiens pouvaient apporter un concurrence crédible à Google, ca m'irait.

    Ici l'amateurisme est développé par rapport aux ambitions qui sont les leur. J'aurais souhaité etre enthousiaste mais faut pas non plus etre hypocrite, c'est pas ca qui les fera avancer. Déjà qu'ils fassent leur autocritique, plutot que taper uniquement sur la presse qui a amplifié et déformé l'info. Ca les gens de Qwant devaient s'y attendre.

    Demandez l'avis que poids lourds du web français, tels Simoncini ou G-A Grangeon, vous verrez ce qu'ils vous diront de ce "lancement".

    Qwant ne processe pas ses propres Data ? OK mentionnez le ou au moins ayant la décence d'afficher ALPHA (car pour le moment c'est pas du domaine de la Beta).

    Comprenez bien un truc : ils ont raté l'effet WOW, ils ont raté le bon buzz. Ils ont raté le bon wagon. Ne croyez pas qu'il se representera de sitôt. Le retour de buzz est terrible. Regardez les cadavres des anciens Google Killers annoncés ces dernières années...

    Je ne suis pas aigri, je suis déçu. Les fondateurs manquent vraisemblablement d'humilité

  12. desideriu 22 février 2013 at 2 h 06 min Reply

    Alex f. oula , il faut vraiment que tu detende , que tu respire et que tu ne t inquietes pas trop ,c est mauvais de s ennerver pour rien et surtout lorsqu il y a aucun enjeux pour toi ( ou peut etre que si) ou alors quand tu creera toi quelque chose d'innovant ou pas, parcque je pense que finalement c est dans notre culture , que de decrier un produit "made in france" et de le demonter vite fait bien fait , parcqu on ne supporte pas l autre, et parcque l on peut se sentir sois meme completement inneficace , et le sentiment que tu me donne est un peu celui ci , et tu es plus rigolo , aigri dans ton analyse de merde autant que tu dois l etre dans ta vie sexuelle :) ceci dit , simple neophyte et simple internaute lambda , et de nature postif ( parcque contrairement a alex f , j ai une vie sexuelle) je suis alle sur qwant , que je ne connaissais pas , au premier abord , je ne comprennais pas vu que je suis habitue a google, et petit a petit j ai realise que qwant apportait differentes colonnes dans la recherche de ce que je demandai , plus tous les complements d informations susceptible de m interresser.Je suis un ros consomateur de tweet de fb , et j ai realise que je pouvais avoir actu , com et shoping , wiki google ect tout sur la meme page, alors simplement je dirais que la discussions du pk du comment avec qui ou quoi qwant bosse , mais moi le consomateur je ne suis interresse que par la finalite du produit .les guerres des geants , des petits j en ai rien a cirer.ce que je veux c est un complement d indications et d infos et je trouve que qwant est innovateur, meme si tout n est pas parfait.donc j utiliserai qwant mnt , rien a foutre de google , et alex faut pas que tu en veuille a la societe comme ca ;) c est la faute de personne

  13. Eric F 22 février 2013 at 3 h 49 min Reply

    il est beau le temps de l'amateurisme... pardonnable il y a 15 ans certainement! Et puis on oublie que les internautes sont devenus experts et n'avalent plus les couleuvres de la grandeur de l'ingenierie a la francaise. On est ravi de savoir qu'il y a des disques durs SSD et plein de memoire... wow... et pourquoi pas une interface utilisateur web 3.0 ;), un peu de potion magique et une vraie valeur ajoutee au dela de Bing? On est tellement brillant en France que l'on va detroner Google avec 3 ou 4 millions et un code qui n'a pas grand chose de neuf? Venez donc dans la Silicon Alley et vous verrez a quoi ressemble la recherche de demain... Assez pathetique... meme le cote villageois est un peu surranne.

  14. Rankmaster 22 février 2013 at 11 h 15 min Reply

    Arff la critique est aisée mais l'art est difficile.

    Allez jeter un oeil ici : http://www.laurentbourrelly.com/blog/1354.php
    Vous en apprendrez peut-être un peu plus sur Qwant et vous verrez que le projet n'est pas gérer par des amateurs.

  15. Alex F. 22 février 2013 at 13 h 01 min Reply

    @desideriu : pathétique le niveau de ta réponse.
    Tu donne aucun argument solide, juste des principes de bonne conscience : faut pas critiquer. La critique fait avancer mon gars, sache le. Je travaille dans le milieu du web depuis 15 ans, j'ai un peu de recul dans l'observation.

    On n'a pas forcément besoin de s'appeler Sergei Brin ou Zuckerberg pour pouvoir donner son avis, pour peut que celui ci soit un peut détaillé et argumenté. Je suis loin d'être un hater, qui va juste dit "c'est dla merde! next !"

    Il y a un paquet de pros du web qui pensent comme moi. Après, quand on tiens un blog avec son vrai nom, pas toujours facile de le dire au et fort... Bravo à Sylvain RIchard notamment... Beaucoup ne disent rien mais n'en pensent pas moins...

    Concernant ma vie sexuelle, tu ne sais vraiment pas à qui tu t'adresse petit padawan.
    Tu m'as pris pour un frustré qui commente chez morandini ou quoi ?
    Retourne lire ton bouquin Le Web Pour Les Nuls.

    Par ailleurs, le web à une mémoire. On pourra consulter cela dans 2 ans, et valider ou pas ma théorie de l'amateurisme marketing et du premier buzz raté.

    Enfin je te donnerais un conseil : mieux vaut un concept simple bien executé, qu'une usine à gaz potentiellement prometteuse mais très mal executée. Ici on est dans le 2ème cas et c'est malheureusement très français. KISS.

  16. Fonz 22 février 2013 at 13 h 46 min Reply

    Interview intéressante qui devrait permettre à chacun (sauf quelques excités en mal de reconnaissance) de mettre un peu d'eau dans son vin. En 98 j'ai fait parti des premiers utilisateurs de GG, et c'était pas toujours la joie. Nombreuses étaient les Cassandres qui pensaient que Altavista ne serait jamais détrôné ! Alors laissons ce projet intéressant se développer !

  17. Christian ALLEMAND 22 février 2013 at 14 h 18 min Reply

    Bonjour,
    Pour ma part, je trouve cette initiative trés intéressante.
    Le fait de trouver les résultats de recherche répartis sur 4 ou 5 catégories directement sur la meme page me convient tout à fait.
    J'aime aussi le fait de pouvoir lancer une recherche sur un mot clé principal et de pouvoir affiner sans changer le mot clé de départ.
    En tant qu'internaute, peu importe la technologie utilisée, ce qui m'intéresse est de pouvoir trouver de l'information cohérente, provenant d'un maximum de sources (moteurs et réseaux sociaux) et fraiche (à ce sujet, on ne connait pas le niveau de fraicheur des infos, ce qui me gène un peu).
    En tant que développeur, je salue l'énorme travail qui a été fait avec des moyens bien évidement beaucoup moins importants que ceux de Google, Bing, Twitter, FB, ...
    Je reconnais que l'interface n'est pas encore mature et que les couleurs et le graphisme du logo Qwant font trop penser à Google, mais ce n'est qu'un début.
    En tant que Français, j'applaudis ce projet et la prise de risque. Bien qu'il ne s'agisse que de quelques millions d'euros, ce sont quand même quelques millions d'euros misés face à des géants: il faut soit avoir une bonne tirelire, soit en avoir dans le pantalon car aucun résultats n'est garanti.
    Je souhaite bon courage à ce nouveau projet et félicite ses porteurs qui encouragent de fait les entrepreneurs à oser.

  18. Marc, Annuaire Français 22 février 2013 at 15 h 27 min Reply

    @Alex F " il ne faut pas avancer une vérité puis sont contraire en quelques minutes :

    "Mon degré d'exigence est très haut, car il est à la hauteur du positionnement choisi. Ici on parle d'une boite qui veut concurrencer Google. On a tous de la bonne volonté, mais il faut pas être utopique. Si on veut concurrencer un mastodonte, on se lance pas en amateur, surtout en 2013 à l'heure du buzz et de la mobilité."

    Puis,

    "Enfin je te donnerais un conseil : mieux vaut un concept simple bien executé, qu'une usine à gaz potentiellement prometteuse mais très mal executée. Ici on est dans le 2ème cas et c'est malheureusement très français. KISS."

    Je suis dans le Web depuis 17 ans, premier fournisseur d'accès dans la Nièvre fin 1995 / début 1996, a l'heure ou France Télécom présentait son Minitel Photo révolutionaire et les lignes RNIS ... et dans le web, il n'y a pas de conseils à donner, c'est OPEN BAR ...
    Le résultat est seul juge dans l'internet, c'est la seule "certitude" que j'y trouve.

    Cela dit, je respecte aussi ton avis contradictoire, sauf que je ne le valide pas.
    Qwant, c'est à suivre pour le moment (http://www.alexa.com/siteinfo/qwant.com) ...

  19. Lump 22 février 2013 at 15 h 38 min Reply

    Bonjour

    un google killer existera, mais celui là il fera pas la une des médias, personne ne passera son temps sur les commentaires à dire, "oui il est bien" "non c'est nul", "moi JE sur mon twitter et mon blog" ... le google-killer fera comme google pas de vague pas de blabla inutile et il viendra s'imposer naturellement comme là fait google à son epoque ... devant les altavita et autre lycos de l'epoque.

    Alors si tu cause de qwant encore c'est que ta pas compris le web ou que c'est des amis à vous :) sur ce salut et j'espere lire des billets sur des sites qui mérite et pas du blabla sur des sites sans interets

    merci
    cordialement

  20. desideriu 22 février 2013 at 20 h 53 min Reply

    alex F . dans deux ans on aura vu combien on aura ete a avoir rien a foutre de ton avis , de ta vie de prolo et de ta carriere qui sert a rien. Je pense que tu es un frustré sans idee , avec une repartie molle et un phisque ingrat. je pense que , conscient de tes propres lacunes , tu as besoin d exister, que d ici deux ans , tu n aura pas avancé dans ta vie. et que tu lachera encore des coms sans valeurs et sans nuances , sur des podacst alors que personne nen a rien a foue de ton avis.Tu es personne :) le neant. sur ton fb tu dois avoir un ami. ton cousin germain. et tu dois bosser encore sur un amstard dans une pme du fin fond de la france.:)

  21. Alex F. 23 février 2013 at 13 h 14 min Reply

    @desideriu : y'a rien à répondre à tes commentaires, c'est de l'or en barre. Je vais laisser les gens les apprécier. Dans ton style, t'es vraiment un marrant. /the end

  22. Overdose of games 24 février 2013 at 10 h 42 min Reply

    Merci pour l'article, je vais essayer ce nouveau moteur de recherche et me faire ma propre idée sur le sujet.

  23. Erwan 25 février 2013 at 0 h 00 min Reply

    il faudrait qu'ils recrutent Catherine Barba pour faire le comm' et ça pourrait faire quelque chose

  24. Alex F. 26 février 2013 at 13 h 20 min Reply

    @Marc, Annuaire Français

    Aucune contradiction dans mes propos.
    La simplicité et une bonne execution, c'a n'a rien de facile, bien au contraire. Cela manifeste justement une grande exigence.
    Regarde ce que fait Apple (période Jobs), c'est juste cela.

    Tu fais bien de pointer alexa, regarde le traffic sur les derniers 7 jours

  25. Jed75 27 février 2013 at 3 h 26 min Reply

    Bonjour,

    Si les commentaires d'Alex F. peuvent paraître corrosifs, il a parfaitement raison dans le fond ! Avant de jouer les gros bras, il faut assurer un minimum. Il a une très bonne vison (professionnelle) du Web contrairement à ce qui a pu être dit et a parfaitement raison de dire que les dirigeants de Qwant ont fait preuve d'un grand amateurisme. A croire qu'ils ne connaissent pas les fondamentaux de la communication sur Internet pour faire les nombreuses erreurs de débutants de la sorte ! La transparence est élémentaire sur internet, or au lire des réponses, cela est loin d'être admis de la part des concepteurs. Brandir les couleurs de la France implique de ne pas utiliser les technologies Microsoft et surtout d'avoir la franchise et l'honnêteté de le dire. Il ne faut pas trop prendre les gens pour des imbéciles, cela fini toujours par se savoir.
    Refuser la critique n'est pas une preuve de tolérance et d'ouverture d'esprit mais de la médiocrité ! Avoir des exigences de qualité, c'est ce qui fait avancer les choses. Il faut tirer vers le haut et ne pas se contenter de trucs bidons. A en croire certains auteurs de commentaires, ils diraient encore merci si on leur servait de la m...e au restaurant...

    J'aimerais bien que cette équipe nous explique la différence entre "grand public" et "utilisateurs" ? Et qui a décrété l'existence réelle du Web 3.0 ?

    Quand à l'article d'Abondance, je suis surpris d'un si mauvais niveau d'écriture. Il y a beaucoup de fautes de syntaxe, des mots complètement inutiles qui semblent avoir été oubliés lors de la correction si correction il y a eu car on a vraiment l'impression que l'auteur ne sait pas donné la peine de se relire au moins une fois.
    Confondre Twitter et les tweets, c'est vraiment pas terrible de la part d'un site qui se prétend expert du Web...
    Quand on veut jouer dans la cour des grands, il faut savoir se donner les moyens. C'est mieux que d'être des franchouillards avec une grande bouche et qui ne pissent pas loin. Vous en avez pas marre de passer pour c..s ?...

  26. Alex F. 28 février 2013 at 12 h 34 min Reply

    @Jed75 Ca fait plaisir quelqu'un qui ne fait pas de langue de bois.
    Très bonne ta comparaison avec les restaurants qui servent de la m**d*. Faudrait pas les critiquer, après tout c'est des entrepreneurs français, faut être positifs et leur donner leur chance... ils vont s'améliorer...
    Que nenni ! Quand on mange de la m**d*, on y remet plus les pieds, et pire on en dit du mal autour de nous... Les sites web, c'est un peu pareil au final...

  27. Jed75 28 février 2013 at 16 h 32 min Reply

    @Alex F

    C'est normal Alex ! Les auteurs de commentaires ont finalement fait à ton encontre, ce qu'ils te reprochaient. Critiquer négativement. Il est vrai que nous avons les reproches très faciles en France et que cela n'est pas très constructif. Mais il faut savoir faire la part des choses aussi et dire que c'est bien quand on le pense et inversement dans la mesure où c'est un minimum fondé. Or à mon sens, tu as parfaitement raison dans ton analyse. La réaction des autres auteurs partait d'une bonne intention, je crois, en voulant pondérer tes critiques. Parce qu'ils sont dans une démarche d'encouragements pour ainsi dire et la patience manque beaucoup à notre pays. Mais aussi, je crois que vous vous êtes sans doute mal compris car ils ne se positionnent pas comme toi en tant que professionnel mais comme "utilisateurs grand public" ce qui n'a absolument rien de péjoratif de ma part. Au contraire, c'est par respect de ces utilisateurs que ta colère comme la mienne s'est exprimée car derrière la nouveauté de l'outil se cache un jeu de dupe que nous dénonçons. J'imagine que tout comme moi, ta déception était proportionnelle à ton enthousiasme. C'est génial qu'il y est un moteur de recherche français. J'aurais été un très fervent supporter si les dirigeants de Qwant avaient démontrés un minimum de professionnalisme...
    C'est vraiment dommage ! Nous sommes capables de faire des choses supers en matière de technologies numériques en France. Et surtout nous devons prendre garde à garantir notre indépendance économique. Mais, il faut savoir se donner les moyens pour réussir et s'impliquer sérieusement et de manière responsable. C'est très bien d'être compréhensif mais tout excuser peut aussi être dangereux en supprimant certaines limites d'exigence. Je pense aux médecins, aux pilotes de ligne, aux ingénieurs etc. qui eux ne peuvent pas se permettre une quelconque improvisation...

    Comme tu le dis, le Web est un média populaire. Il nous permet de nous exprimer comme jamais auparavant. Il redonne à l'Opinion publique une influence qui lui avait été confisqué. Quand nous en aurons pris tous conscience, nous pourrons l'utiliser avec grande efficacité et en faire une force pour la Démocratie...

  28. Alex F. 28 février 2013 at 17 h 24 min Reply

    @Jed75
    M**de alors, j'aurais pu écrire exactement ce que tu viens de dire. On va commencer à croire qu'on est la même personne qui poste sous 2 pseudos et qui s'auto-répond :)

    Comme tu le dis très bien, ma déception était proportionnelle à mon enthousiasme. Mais ça, ils ne voudront pas le comprendre. Beaucoup de gens sont malheureusement très binaires, c'est soit blanc, soit noir, soit on est pour, soit on est contre. Certains manquent vraiment de nuances dans leurs propos... Cela en devient à certains égards presque désolant parfois...

  29. Jed75 1 mars 2013 at 20 h 33 min Reply

    @Alex F

    Mdr ! Je n'y avais jamais pensé au post auto-répondeur. Pour dire que je suis encore naïf ;-)

    Ce n'est pas toujours évident de faire la part des choses, on est trop souvent binaire comme tu le regrettes et même assez moutonnier. Alors que les subtilités se trouvent souvent dans les nuances de gris. Encore une fois, c'est bien de vouloir être cool et compréhensif mais il ne faut pas non plus que ce soit à nos dépens. Certains abusent de l'indulgence des gens (des clients) pour leur faire subir les erreurs des entreprises trop souvent non-assumées. Et on se laisse trop faire en France. C'est le monde à l'envers. A croire que c'est aux clients de remercier les entreprises de nous faire la faveur de bien vouloir nous vendre leurs magnifiques produits plutôt que de considérer que c'est ces mêmes clients qui font vivres les entreprises...
    Maintenant, reste à encourager le mérite et à critiquer à bon escient. Pas toujours facile !
    Je ne suis pas sûr que les dirigeants de Qwant soient disposés à les entendre, dommage ! J'espère quand même qu'ils finiront par entendre raison et à mettre au point un super moteur de recherche français qui nous ridiculise pas dans le monde entier... :)

Laisser un commentaire (charte de saisie de commentaire)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Un site du Réseau Abondance  : Information : Abondance - Forums Abondance - Boutique Abondance - Livre Référencement - Formation DVD Référencement | Outils : Outiref - Visiref - Spider SimulatorDivers / Jeux : Googlefight - Googland |  Moteurs de recherche : Mozbot.fr - Mozbot.com - Grifil.net - SearchWings