> > Les taux de clics dans les SERP de Google France

Les taux de clics dans les SERP de Google France


Les taux de clics dans les SERP de Google France
5 (100%) 1 vote

graphique

La société Synodiance vient de publier une étude sur le CTR (taux de clics) constaté sur Google France : 90% de ces clics sont concentrés sur les 3 premiers liens, ce qui corrobore les résultats déjà constatés outre-Atlantique notamment...

La société Synodiance vient de publier sur le JDN une étude sur le taux de clic analysé dans les SERP de Google France.

Les chiffres relevés sont assez similaires aux autres études parues il y a peu (ici, ou encore et mais aussi ou - ce n'est pas fini - ici, et enfin , ce ne sont donc pas les études qui manquent sur le sujet).

Les résultats donnent 36,43% de CTR pour le premier lien, 32,53% pour le deuxième et 20,56% pour le troisième, soit près de 90% des clics pour les trois premiers liens. Pour les 5 premiers résultats, le CTR est en moyenne de 22,9%.

Bien sûr, l'analyse est basée sur les chiffres fournis par les Google Webmaster Tools (dont on peut douter de la fiabilité en règle générale) mais surtout uniquement sur les sites clients de l'agence SEO (il est par ailleurs dommage que le nombre de sites étudiés ne soit pas fournis ainsi que leur domaine d'activité, ce qui est pourtant une donnée essentielle à la compréhension des statistiques fournies). Il n'en reste pas moins vrai que cette étude est intéressante puisqu'il s'agit d'une des seules sur le sujet spécifiquement liée à Google France, corroborant donc les résultats déjà trouvés pour les Etats-Unis notamment.

Il manque encore, pour aller plus loin, une étude qui analyse ce CTR en fonction de plusieurs facteurs aujourd'hui essentiels des SERP : apparition d'une "onebox", de liens Adwords (de 1 à 3) en position premium, de la recherche universelle, du Knowledge Graph, bref, de tous les éléments qui peuvent venir interférer dans le comportement des internautes lorsqu'ils visualisent une SERP. Pour la prochaine fois ?

taux-de-clic-synodiance
Source de l'image : JDN
taux-de-clic-synodiance
Source de l'image : JDN
taux-de-clic-synodiance
Source de l'image : JDN

Commentaires : 13
  1. Simon Tripnaux 11 septembre 2013 at 9 h 37 min

    Selon ces chiffres, l'écart n'est pas si grand entre le premier et le deuxième !

  2. AdopteUnDomaine.com 11 septembre 2013 at 9 h 47 min

    Basé sur Google Webmaster Tools, il est vrai que les résultats ne sont peut être pas très fiables. Sur combien d'impression se basent-ils au total ?

    Par ailleurs, sauf erreur, Synodiance ne fait que du grand compte. Je ne suis pas sur que le CTR que une recherche comme "parfum" et "plomblier lille" soit les mêmes.

    En tout cas le partage de l'étude et tout à l'heure honneur, merci à eux.

  3. Yann Sauvageon 11 septembre 2013 at 10 h 12 min

    Olivier, merci pour l'article.

    Concernant l'étude, quelques précisions à noter.

    Cette étude se base sur l’analyse :
    - de plus de 250 000 mots clés,
    - représentant plus de 115 000 000 d’impressions,
    - et plus de 11 220 000 clics,
    - effectués sur ordinateurs de bureau, mobiles et tablettes,
    - répartis sur plus de 80 sites web,
    - dans des secteurs d’activités variés,
    - de l’assurance à l’édition en passant par le e-commerce,
    - sur la période de mai à juin 2013.

    Les taux de clic étudiés ici se basent sur les données issues de Google Webmaster Tools.
    Ces données prennent en compte les résultats web classiques, les résultats images et les résultats mobile.
    Les autres blocs de la recherche universelle ne sont pas pris en compte.
    Les liens sponsorisés ne rentrent pas dans l'analyse.

    Jetez un œil à l'étude complète sur Slideshare
    http://fr.slideshare.net/Synodiance/synodiance-etude-seo-taux-de-clic-06092013

  4. Valentin 11 septembre 2013 at 10 h 14 min

    Il est toujours intéressant de voir des chiffres en % dépasser le total de 100. Les internautes ne seraient donc visiblement pas satisfait des premiers résultats...

  5. Agence Netmacom 11 septembre 2013 at 10 h 27 min

    Je trouve ce genre d'études plus que douteux... Surtout quand on se base sur les données de GWT qui est très souvent à l'ouest.

  6. Distribution informatique 11 septembre 2013 at 10 h 50 min

    Comment se fait-il qu'effectivement que les données de GWT soient si étranges, notamment lorsqu'on les compare avec GA, lui même un produit de Google ?

    Des idées ?

  7. Terre et Jardin 11 septembre 2013 at 14 h 17 min

    Je commente ici parce que je n'ai pas très envie de commenter via FB sur le JDN

    Mais quand je lis : "Cela s'explique probablement par le fait que les internautes allant sur la deuxième page sont dans une démarche de recherche plus poussée et donc plus enclins à cliquer sur plusieurs liens"

    J'aurais plutôt tendance à l'expliquer autrement, genre Google qui aurait compris que, si un internaute passe en pg2 c'est que leur algo s'est planté sur la pertinence supposée de certains résultats en page 1 et du coup, rectifie le tir en "repêchant" pour le top page2 des sites précédement tâclé.

    Bon après, j'ai beau ne pas être fan des théories du complot, là je crois que je fais du SEO depuis trop longtemps xD

  8. lorene 11 septembre 2013 at 19 h 49 min

    C'est devenu de plus en plus dur de se placer sur la 1ère page alors dans les 3 premiers résultats??!! C'est impossible de rivaliser avec des sites comme wikipédia !

  9. Référencement Perpignan 12 septembre 2013 at 0 h 26 min

    Étude intéressante mais effectivement, c'est dommage que les liens Adwords ne soient pas pris en compte !

  10. Damien Mayoussier - Irrijardin 12 septembre 2013 at 8 h 44 min

    Si j'ai bien compris, les liens sponsorisés ne rentrent pas dans l'analyse.
    Or c'est justement ce qui serait intéressant.
    On se rendrait bien compte que les 3 vrais 1ers résultats de recherche seraient en grande majorités des liens sponsorisés premium.
    J'aimerais beaucoup savoir dans quelles proportions.
    Quelqu'un a l'info?

  11. AGATE IMMOBILIER 12 septembre 2013 at 14 h 07 min

    Article intéressant qui montre bien qu'il y a 2 types d'internautes.... celui qui à l'habitude, qui saisit 3-4 mots clés et qui obtient normalement vite l'info pertinente en premiere page mais qui n'hésite pas a aller plus loin. Le second, moins à l'aise qui favorise la longue traine, et qui ne s'aventure pas trop dans le méandre des résultats

  12. Webbax 16 septembre 2013 at 22 h 40 min

    Hello,

    Merci pour ce retour d'information.

    Bon personnellement je commence à saturer, finalement ça en devient presque ridicule à mon sens... pas besoin de se poser 1000 questions... les sites qui sont sur la 1ère page seront forcément cliqués à max et tous les sites veulent être dans le pack du haut.

    A mon sens il faut surtout viser à se positionner sur la longue traine en référencement naturel, mais cela se fait d'office à partir du moment ou l'on optimise correctement le contenu du son site / boutique.

    Je pense que ça sera vraiment la nouvelle bataille sur le net... le positionnement !

    A plus 😉

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site