> > Le SEO est mort ! Vidéo SEO

Le SEO est mort ! Vidéo SEO


Le SEO est mort ! Vidéo SEO
4.4 (88%) 10 votes

Le SEO évolue-t-il si vite que cela ? Vidéo SEO

Depuis plus de 25 ans que le Web existe et donc que les moteurs de recherche sont nés et, par définition, que le référencement naturel évolue, on entend quasiment chaque semaine dire que le SEO est mort. Info ou intox ? Pure folie ou cette affirmation cache-t-elle un début de vérité ? Voici notre vision...

Combien d'articles ont-ils été publiés sur ce thème ? En cherchant un peu, on pourrait en trouver au minimum un par semaine... Combien de conférences ont-elles été proposées, expliquant parfois le pus sérieusement du monde, que le SEO était mort, voire moribond et qu'il vivait ses derniers instants ? Voici dans cette vidéo notre vision, car on ne peut pas nier l'évolution de ce métier et surtout et avant tout l'évolution des usages et donc des moteurs de recherche. Et s'apercevoir en prenant du recul que la visibilité des liens naturels se rétrécit un peu plus chaque jour dans les SERP. Alors oui, le SEO meurt chaque jour avant de renaître de ses cendres le lendemain, tel le Phénix de la légende, avec pour objectif de se remettre en question et de se réinventer constamment...


Le SEO est mort ! Vidéo proposée par Olivier Andrieu (Abondance). Source : Abondance

 

Voici quelques vidéos déjà publiées sur un sujet connexe :
- Bonne Résolution 2018 : Ouvrez vos Chakras SEO ! (6'26", 9 janvier 2018).
- La Recherche Vocale, le Grand Défi de 2017 ? (6'55", 17 janvier 2017).
- Le SEO évolue-t-il si vite que cela ? (8'11", 27 février 2018).

 

Voici également quelques articles complémentaires (listés par ordre chronologique) pour approfondir le sujet :
- SEOMoz : sondage sur les critères de pertinence des moteurs de recherche (4 septembre 2009).
- Le référencement en 20 points essentiels (6 octobre 2010).
- Bing utiliserait 1 000 critères de pertinence (contre 200 à Google) (15 novembre 2010).
- Nouvelle étude sur les critères de pertinence de Google (16 juin 2017).
 

N'hésitez pas également à visiter la zone "Vidéos SEO" du site et à vous abonner à la chaîne YouTube du site Abondance (ou à son fil RSS) pour découvrir, semaine après semaine, les prochaines vidéos que nous vous proposerons.

Commentaires : 15
  1. Anonyme 6 mars 2018 at 14 h 38 min

    Encore ! Mais il a combien de vies ce truc ?

    😛

  2. Joseph 6 mars 2018 at 15 h 18 min

    Bien sûr, il faudra s'adapter. Mais, vous ne saurez pas empêcher qu'en définitive, l'impact relatif du SEO baisse, au profit d'autres sources de trafic comme le SEA (les clics sur les adwords progressent plus que les clicks sur résultats naturels) et les réseaux sociaux.

    Et, tout compte fait, cette préoccupation corporatiste n'est pas le vrai problème. Il faut aller bien plus loin dans l'analyse: il en résulte globalement

    -- une perte de qualité de contenus du web

    -- une mortalité croissante des sites web

    -- une disparition quasi totale de webmasters passionnés par une thématique et qui partagent bénévolement leur savoir et vécu sur le web

    -- des internautes moins satisfaits par le web et qui se portent plus se portent davantage sur les réseaux sociaux (pour le meilleur et pour le pire) et les applications smartphones

    -- un moteur qui en garde le nom et les apparences mais qui en fait est de + en + un pur site de e-commerce

    -- la substitution d'un web constitué sous la forme d'une toile d'araignée (profondément interliée) par un système constitué comme des petits soldats bien alignés (ce n'est plus un web) devant un général.

    -- et sur le plan économique (pour faire bref) une évasion fiscale sans précédent et un déplacement majeur du pouvoir économique,

    Tout cela l'emporte sur les éventuels aspects positifs de l'évolution décrite dans la vidéo

  3. Jérome 6 mars 2018 at 15 h 55 min

    Bof.

    Quand je vois les données de trafic de mes clients, le SEO est très loin d'être mort à mon sens. Tant que la section organique de Google continuera a être une manne de trafic importante pour de nombreux acteurs économiques le SEO perdurera.

    Et l'augmentation de la visibilité du SEA est corrélée à l'essor des Adblockers. Nous n'aurons probablement jamais accès aux chiffres officiels, mais il est bien possible que le volume d'internautes qui ne voient plus aucune annonce Adwords soit bien plus important que ce que nous pouvons l'imaginer. Cela ne m'inquiète donc absolument pas outre mesure.

    Enfin pour ce qui est de la recherche vocale, sa réelle pénétration dans les usages est, et restera, très faible pour de nombreuses raisons. Ça fait d'ailleurs 4 ans qu'elle plafonne à 20% des volumes de recherches. Ce n'est pas l'avenir du SEO, en tout cas pas pour l'instant dans l'état actuel des technologies et des usages.

  4. Vitally 6 mars 2018 at 17 h 26 min

    J'ai cliqué punaise

  5. Denis 6 mars 2018 at 20 h 14 min

    Pour les 25% des utilisateurs - et peut-être plus - qui disposent de bloqueurs, les pages de résultats montrent plus de liens liés au référencement naturel.

  6. Nicolas 7 mars 2018 at 10 h 22 min

    Je n'ai pas pu m'empêcher le cliquer 🙂
    Le SEO ne meurt pas, il évolue !

  7. Anonyme 7 mars 2018 at 16 h 10 min

    bonjour, avant sur Chrome avec le compte google ouvert on avait des mots clés proposés, maintenant on a effectivement des liens directs. en navigation privée on a les mêmes proposition, par contre en étant identifié sur différentes session chrome les suggestions varient. Par exemple sur mon compte si je commande à saisir abondance, dès abon google me propose le site abondance car j"y vais souvent, ensuite en 2 abonnement netflix logique. Si je change de compte en ouvrant une autre session les réponses sont différentes et doivent à priori correspondre aux usage du compte. Une vraie intrusion ! Sur firefox mêmes constats. Sur qwant connecté ou non on a que des suggestions de mots clé a+

  8. Gilles 8 mars 2018 at 10 h 46 min

    Frank Zappa (mon autre Dieu après Olivier Andrieu) a dit du jazz "Jazz is not dead, it just smells funny". Mais n'est-ce pas tout le système Google qui sent bizarre ? D'un côté il faut du contenu pertinent, complet, inédit, mais "en même temps", si on est disposé à mettre un petit billet sur (ou sous) la table, on peut joyeusement passer devant tout le monde...
    On peut imaginer un Google encore plus maître du monde qui un jour fait passer tout le web au guichet pour avoir une chance d'exister sur le net, et tout autant penser (et espérer) que les contenus mis en haut deviennent si pervertis par le simple pouvoir d'une enchère plus haute que le concurrent, que les gens s'en détachent et préfèrent scroller un peu, en introduisant d'eux même la pertinence perdue par le moteur (un peu longue ma phrase, non ? Pas très SEO...).
    Regardons le système de la grande distribution. Pendant longtemps, l'idée était de mettre les produits d'appel à un tarif très bas, et la marge se faisait sur les autres, que les gens mettaient dans le caddy une fois sur place. Et on a tant et tant fait de com sur ces fameux prix bas que les gens ont découvert que si on pouvait faire son marché sans prendre tout au même endroit, ce serait super économique. Mais pénible et long. Puis les internet est arrivé, et les drives. Il y a désormais des tas de gens qui font deux ou trois commandes en lignes, puis le tour des drives pour collecter les commandes.
    J'ai la faiblesse (en plus d'un multidéisme peu banal) de penser que les internautes seront in fine les régulateurs du système. Un gars finira par répandre l'idée que le must est de cliquer directement sur la deuxième page, un petit malin créera un plugin qui le fait automatiquement, et dans dix ans la vidéo numéro 2685 du site Abondance nous expliquera "Pourquoi avant la deuxième page, votre site ne peut espérer être vu".

  9. Gilles 8 mars 2018 at 10 h 48 min

    je devrais re lire avant d eposter, Je crois que j'est laissé pleins de fautes...

  10. Yvan 8 mars 2018 at 16 h 22 min

    En 2018, le seo doit faire partie d'une stratégie multi-canale pour toute marque, qui ne doit pas se limiter au référencement naturel, et au positionnement sur Google. N'oublions pas non plus l'intérêt de la longue traine, qui peut générer du trafic ciblé, à forte conversion. encore une fois l'adaptation est le maître mot!

  11. Peters Frédéric 9 mars 2018 at 10 h 36 min

    Sergey Brin et Larry Page ont fait leur apparition dans le Top 10 des personnes les plus riches.

    N est il pas temps de tuer Google ?

    Je propose un empoisonnement, une euthanasie, a moins qu'ils ne soient occupé a se suicider avec leur politique totalement débile, irresponsable. Cette société est gérée par des gens haineux.

  12. Marie Zannettacci 10 mars 2018 at 17 h 54 min

    Le SEO est mort vive le SXO ?
    Certes il évolue, mais google ne peut se permettre de ne pas se positionner comme un moteur de recherche et donc d'indexer les meilleurs contenus, donc il est loin d'être mort

  13. Dominique 11 mars 2018 at 13 h 34 min

    Et si nous utilisions tous d'autres moteurs de recherche et d'autres navigateurs ? Pour ma part j'utilise Qwant à 90% sur le navigateur Firefox et 10% GG quand même quand je n'ai pas de réponse valable.

    • Olivier Andrieu 12 mars 2018 at 16 h 45 min

      En même temps, ça ne change pas grand chose non ? Car qu'on utilise Google ou Bing (que Qwant utilise pour sa techno), la problématique est la même, je trouve...

  14. Cyrille 14 mars 2018 at 14 h 02 min

    Olivier,
    Quand je vois cette page de résultats https://www.google.fr/search?q=car+rental+san+francisco&num=1&hl=en&dcr=1&ei=qRqpWofZItLWgQbAsIGwDg&start=4&sa=N&biw=1920&bih=923 , je me dis que ta vidéo ne pouvait pas mieux tomber.

    Dans ce cas précis (requête concurrentielle et avec un fort objectif commercial), le SEO semble bel et bien mort. En espérant que cela ne reste qu'un test de la part de Google...

Un site du Réseau Abondance : Abondance / Formaseo / Outiref / Livre Référencement / Définitions SEO | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site