Philippe *****, médecin plasturgiste parisien, vient d'être radié de l'Ordre des médecins car il avait indiqué le nom de certains de ses confrères dans du texte caché sur son site en 2005. Ainsi, son site sortait en première place sur les moteurs de recherche lorsqu'on tapait comme requête les patronymes de ses concurrents... Le médecin accuse la société de création du site web d'avoir ajouté ces noms au site sans l'en avoir averti au préalable...

Philippe ***** a fait appel de la décision, mais indique, en attendant, sur son site que ce dernier est "destiné aux personnes majeures de nationalité autre que française et vivant hors de France exclusivement"...

Mise à jour 6 septembre 2009 : Le Dr ***** nous indique que "le Conseil national de l'Ordre des Médecins de France, instance disciplinaire supérieure, a cassé en appel le 8 juillet 2008 le jugement de du Conseil Régional de l'Ordre Régional.
La décision de radiation a été annulée et n'a même jamais été appliquée puisque j'ai fait appel. La sanction finale décidée a été d'un mois de suspension effective.
Le pdf est téléchargeable sur www.doctor*****.fr.
"

Source : Libération

Articles connexes sur ce site :

- Jugement sur les balises meta (28 avril 2005)
- Microsoft étudie le spamdexing (20 mars 2007)
- Petit rappel des consignes anti-spam de Google (23 septembre 2004)
- Spamdexing : Google hausse le ton ! (21 décembre 2004)

Toutes les pages du réseau Abondance pour la requête spamdexing...